En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 29e journée
  3. // Reims/OM (1-1)

Marseille reste en vie

Reims et Marseille se sont neutralisés au terme d'une partie engagée (1-1). Un résultat nul qui n'arrange personne et qui laisse les deux équipes loin de l'Europe.

Modififié

Reims - OM
(1-1)
A. Devaux (66') pour Reims , A. Gignac (79') pour Marseille.


On les croyait brisés mentalement, au pied du mur, prêts à lâcher leurs derniers rêves européens. Mais les Marseillais ont répondu, et André-Pierre Gignac a surgi, quand on ne l'attendait plus. À la réception d'un centre de Rod Fanni, l'attaquant marseillais a profité de la mauvaise sortie de Kossi Agassa pour égaliser dans le but vide (80e). De quoi relativiser une nouvelle prestation insipide, même si la victoire attendra. Relégués à neuf points du podium avant ce match, les Olympiens, pourtant, n'avaient pas le choix : ils devaient vaincre pour continuer à croire à l'Europe. Une Europe sur laquelle lorgnaient aussi les hommes d'Hubert Fournier, qui pouvaient dépasser leurs adversaires du soir en cas de succès.

Marseille inefficace

L'entame de match est prudente, mais plutôt à l'avantage des locaux, qui allument la première mèche sur une frappe lointaine de Grzegorz Krychowiak (8e). Très vite, pourtant, les Marseillais prennent l'ascendant au milieu de terrain, dans le sillage d'un André-Pierre Gignac volontaire, mais brouillon. À la réception d'un joli centre de Payet, la tête de l'attaquant inquiète Kossi Agassa, auteur d'un bel arrêt (17e). Le gardien rémois aura une nouvelle occasion de briller, en fin de première période, sur une frappe de Cheyrou bien détournée (44e). Solides dans les duels, mais imprécis en attaque, à l'image de Fortes, les Rémois peuvent s'estimer heureux de rentrer aux vestiaires à égalité, d'autant qu'un dernier coup franc de Payet fait frissonner Auguste-Delaune (45e).

Cinq minutes de folie

Pas grand-chose à se mettre sous la dent en début de seconde période, si ce n'est un duel de la tête remporté par Mathieu Valbuena. À l'heure de jeu, ce dernier trouve Gignac sur corner, pour une volée écrasée (60e). Dans la foulée, Rod Fanni est à deux doigts d'ouvrir la marque sur un corner mal négocié, mais sa frappe de près est trop enlevée (62e). Cette alerte a le mérite de réveiller des Rémois longtemps amorphes. En cinq minutes de folie, les locaux survoltés déstructurent totalement la défense olympienne, totalement dépassée : d'abord sur une frappe trop molle d'Ayité (64e), puis un rush de De Préville (65e) et finalement une tête pleine lucarne d'Antoine Devaux, buteur sur un centre de Franck Signorino (67e). Le coup parfait pour les Rémois, qui vont cependant gâcher leur hold-up en fin de match à force de trop reculer : Gignac inscrit son 13e but en Ligue 1 cette saison et arrache un match nul qui ne satisfait personne. Ce soir, l'Europe semble bien loin.

Par Christophe Gleizes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
il y a 3 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 4 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12