1. //
  2. // Disparition

Marseille rend hommage à Fernandão

Modififié
13 25
La mort tragique de Fernandão (dans un accident d'hélicoptère la nuit dernière) a choqué du côté de l'Olympique de Marseille où l'attaquant brésilien de 36 ans avait évolué entre 2001 et 2004. Son entraîneur à l'époque, José Anigo, lui a rendu hommage. Interrogé par La Provence, il garde le souvenir « d'un homme formidable, d'une gentillesse et d'une culture rares dans le football, avec qui j'étais resté en contact » .

Albert Emon a aussi eu le Brésilien sous ses ordres. « J'ai beaucoup aimé ce garçon ; au-delà de ses qualités de footballeur, je retiens ses qualités humaines, sa gentillesse, son humilité, son intelligence, loue le technicien. Il avait très rapidement appris à parler français et dans l'effectif, à l'inverse d'André Luiz qui était pénible, lui était quelqu'un avec qui il était très agréable de travailler… Je suis sous le choc en apprenant sa mort. »

Il n'est pas le seul.
AP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Balaise Matuidi Niveau : Loisir
Ils vont retirer son numéro de maillot
loulou1931 Niveau : CFA2
On peut dire qu'il était branché…

cf le fil blanc qui traverse toute la pièce
DIMITRI-SUR-LE-DON-S04 Niveau : Ligue des champions
Sympa pour André Luiz, il appréciera. Curieux d'entendre la réaction d'Emon aux futures obsèques d' André Luiz (que je souhaite tardives évidemment, donc forcément après Emon. Le serpent qui se mord la queue quoi...)

J'ai beaucoup aimé ce garçon; au-delà de ses qualités de footballeur, je retiens ses qualités humaines, sa gentillesse, son humilité, son intelligence, loue le technicien. Il avait pas très rapidement appris à parler français et dans l'effectif, à l'inverse de Dill qui était pénible, lui était quelqu'un avec qui il était très agréable de travailler… Je suis sous le choc en apprenant sa mort. »
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
13 25