En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 14e journée
  3. // Marseille/Lille (1-0)

Marseille rejoint Paris

Vainqueur d’un seul de ses dix derniers matchs toutes compétitions confondues et éliminé de la Ligue Europa cette semaine, l’OM a retrouvé le goût de la victoire en venant difficilement à bout (1-0) de Lille, réduit à dix juste avant la pause.

Modififié
Marseille - Lille : 1-0
But : Jordan Ayew (46e) pour Marseille.

« Un joueur est exclu du terrain de jeu (carton rouge) quand il commet l’une des sept fautes suivantes : anéantir une occasion de but manifeste d’un adversaire se dirigeant vers le but en commettant une faute passible d’un coup franc ou d’un penalty. » Depuis quelques semaines, l’un des derniers paragraphes de la loi 12 du football fait l’objet de nombreuses discussions dans le championnat de France. Après Fanni, Sakho et Costil, c’est Balmont qui a été la victime de cette impitoyable règle. Conséquence quasi immédiate de cette expulsion, l’ouverture du score de Jordan Ayew, seul but d’une rencontre qui a progressivement baissé de rythme après une entame enlevée (1-0). Malgré sa supériorité numérique, l’OM a fait preuve d’une certaine fébrilité et aurait pu concéder le match nul si les Lillois s’étaient montrés moins maladroits au moment de conclure.

Balmont voit rouge

« Je suis venu pour jouer le titre. Si on termine deuxième, personne ne se rappellera de nous. On ne se souvient que des champions. Je veux gagner le championnat. » Pour sa grande première en Ligue 1, Joey Barton avait les crocs. Un peu trop sans doute. La cheville de Balmont pourra en attester. Averti pour cette vilaine semelle, le milieu de terrain anglais se signale aussi par une grosse activité dans l’entrejeu. Des kilomètres avalés, souvent dans le vide. Positionné devant Cheyrou et Kaboré, l’ancien joueur de Newcastle peine en effet à trouver sa place, notamment dans le premier quart d’heure. Lille, dont le pressing s’avère très efficace, en profite pour développer son jeu et créer des décalages. Les hommes de Rudi Garcia passent presque exclusivement sur les côtés, particulièrement celui de droite. C’est d’ailleurs sur deux centres venus de la droite signés Debuchy et Payet que le LOSC se procure ses deux plus grosses occasions de la première période, mais Mandanda s’interpose de fort belle manière devant Martin et Roux. Dominé, l’OM aurait tout de même pu ouvrir le score sans une triple parade de Landreau qui peut remercier la maladresse de Valbuena. Très en deçà de son rendement habituel en première période - la faute sans doute à un dos douloureux - l’international français est néanmoins une nouvelle fois décisif, provoquant juste avant la pause l’expulsion de Balmont, coupable de l’avoir retenu par le bras et d'avoir ainsi anéanti une occasion de but.

Ayew, la tête bien pleine

Malgré ce carton rouge, Garcia n’effectue aucun changement à la pause. À un de moins au milieu de terrain, Lille se fait surprendre dès l’entame de la seconde période. L’esprit ailleurs, Basa est dépassé sur un une-deux entre Morel et Valbuena dont le centre trouve la tête victorieuse de Jordan Ayew (1-0, 46e). En supériorité numérique et devant au tableau d’affichage, Marseille se contente alors de gérer son avantage au lieu d’aller chercher le deuxième but. Résultat, les Dogues remettent le pied sur le ballon et sont proches de l’égalisation, mais Roux perd une nouvelle fois son duel avec Mandanda. Malgré des frappes de Cheyrou, Barton et Morel, les Phocéens sont pris le cul entre deux chaises. Baup choisit la chaise offensive en faisant entrer Rémy à la place de Barton. Un changement qui n’a pas les effets escomptés. Entré à la place de Kalou, Bruno se montre plus dangereux en deux minutes que l’Ivoirien en une heure, mais les accélérations du jeune Belge ne permettent pas au LOSC de mettre le feu dans la défense marseillaise. Impuissants, les Lillois doivent se résoudre à concéder un second revers consécutif en Ligue 1, tandis que l’OM rejoint le PSG en tête du classement. Avec un match en retard à jouer mercredi contre Lyon.

Par Quentin Moynet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 3
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 33 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 81
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40