1. //
  2. // 5e journée
  3. // Ce qu'il faut retenir

Marseille, quinze-zéro, service à suivre

Lyon va plutôt très bien, Lille un peu moins, Bordeaux ne perd toujours pas, Paris revient à grandes enjambées, Montpellier et Bastia prennent l'eau de partout, mais le leader reste l'OM d'Élie Baup qui vient de faire le plein avec sa cinquième victoire en cinq journées.

6 13
Marseille continue sa moisson
Cinq matchs, cinq victoires, un maillot très jaune et un collectif rodé. Même si l'OM n'a rencontré que des collectifs en souffrance (Reims, Montpellier, Rennes, Nancy, Sochaux), les Olympiens ont fait l'essentiel : gagner. Contre une très faible équipe lorraine, Marseille a attendu la seconde période pour claquer le seul but du match par la famille Ayew (centre de Dédé, but de Jordan). Steve Mandanda a fait le reste avec ses parades habituelles. Bref, l'OM d'Élie Baup prend forme. Collectivement, ça se tient. C'est cohérent, solide, physique, et ça propose quelque chose. On est bien loin des galères de la saison dernière. Surtout, ça valide l'idée de l'actionnaire principale de ne pas injecter d'argent puisque ça fonctionne ainsi. Même si Marseille attend son premier test avec impatience (visiblement le 7 octobre contre le PSG), la bande à Mathieu Valbuena réalise un début de saison parfait et inattendu. Et c'est tant mieux. Comme quoi.

Simon Pouplin, le jardinier
Les Magic Fans retrouvaient leur Kop Nord et sortaient un tifo XXL. À Saint-Étienne, la fête aurait pu être magnifique sans Simon Pouplin. Un mec qui jouait dans son jardin l'an dernier après la fin de son contrat à Fribourg. Adepte des causes a priori désespérées (Bréchet, Kanté, Roudet), Sochaux s'est décidé à engager l'ancien portier rennais pour faire le job derrière le titulaire du poste, Cros. Sauf qu'à Sainté, Cros était sur le banc après quatre défaites en quatre matchs. C'est donc Pouplin qui devait se coltiner l'attaque des Verts (7 pastilles lors des deux dernières journées). Bien lui en a pris. L'homme à la mèche de gendre idéal a tout sorti. Et dans toutes les positions. Aubameyang, Brandão, Cohade ou Hamouma ont pourtant tout essayé. Le mec était sur un nuage. Et comme à l'autre bout du pré, Thierry Doubaï claquait un retourné aussi désynchronisé qu'improbable, Sochaux est reparti du Forez avec sa première victoire de la saison. Et donc, avec ses premiers points. Merci Simon, le jardinier aux mains vertes.

Lorient express
Alain Traoré ne maîtrise pas encore totalement son football. Par contre, il sait très bien comment fonctionne une réputation : en l'entretenant de manière régulière. Une chose est certaine, Alain est un homme qui aime les débuts de saison. Comme l'an dernier, le gaucher a fait des premières journées de championnat sa chose. Contre Rennes, dans ce que certains aiment appeler un derby, l'ancien Auxerrois a encore frappé. Et fort. Très fort. Deux minasses envoyées dans les ficelles de Costil ont eu raison des ambitions rennaises. Difficile de savoir lequel des deux pions est le plus beau. Le premier est tout en spontanéité, le second tout en force. Dans les deux cas, la foudre a frappé et les Merlus sont bien calés sur la troisième marche du podium. On en oublierait presque les deux cartons rouges filés à Baca et Audard et la grosse colère de Christian Gourcuff sur l'arbitrage. Il aurait même parlé de « parodie » . Pendant ce temps, Rennes coule tranquillement et M'Vila est en train de devenir la tête de turc préférée du championnat. C'est mignon.

Montpellier, le malaise
Encore battus - par le promu rémois (1-3) -, les champions de France sont en train de rater leur début de saison. Et la Ligue des champions débarque... À Reims, Montpellier n'a jamais existé. Surtout défensivement où l'inauguration des journées du patrimoine avait sonné avant l'heure. Difficile de trouver des traces dans les mémoires collectives d'un match aussi mal négocié par les ouailles de René Girard. Plus rien ne semble fonctionner. La cohésion n'est plus là, l'équilibre tire la tronche, la défense est lourde et l'ombre d'Olivier Giroud est toujours aussi pesante. Et comme une merde n'arrive jamais seule, Louis Nicollin s'est encore exprimé dans l'intimité du vestiaire pour faire passer son message. Avec son tact habituel. Loulou a notamment traité ses joueurs de « crêpes » , rapporte L’Équipe. « Je ne vous aime toujours pas » , a aussi lancé le dirigeant héraultais à ses troupes. Pour finir, Nicollin lâchera qu'il n'avait « plus envie de voir son groupe » . Ça va être sympa, mardi, contre Arsenal...

Paris, la force tranquille
Première victoire au Parc des Princes, ça, c'est fait. Un buteur autre que Zlatan, ça, c'est fait aussi. Un nouveau match sans prendre de but, un Sakho des grands jours, un dirty Verratti déjà indispensable, un Ménez de nouveau buteur, un Jallet plus consistant, un Motta vicelard, un Nene qui ne fait pas la gueule sur le banc, un Sirigu pas trop inquiété, un match gagné sans forcer, un Pastore toujours aussi irritant mais encore décisif. Bref, le PSG, sans être exceptionnel, continue sa montée en puissance. Quatre matchs en marchant et déjà cinq buts pour Zlatan Ibrahimović, même si on parlera longtemps de ses trois kilomètres d'avance au début de l'action du deuxième but parisien vendredi soir. Et dire que Thiago Silva a passé sa semaine à faire du beach volley. C'est bien d'être riche... En attendant, le PSG est déjà quatrième et en redemande.

Bonus : Juste un gros bisou pour Cédric Barbosa, 36 berges, qui affiche déjà trois buts en trois tirs cadrés depuis le début du championnat. Et dire que personne ne croyait plus en lui...

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Note : 2
Ménez passeur, pas buteur hein ;)
Gentil Ghana Niveau : DHR
Tout le monde est enfin en train de se rendre compte que M'vila , en plus de se trainer un QI d'huître, est tout sauf un grand joueur.

Un petit mot sur le bon match des niçois n'aurait pas été superflu.
woody vann halen Niveau : District
Lyon va plutot très bien dc sa vaut pas le coup d'en parler?
Attention à la Ibra-dépendance à Paris.
Enfin bon ça m'étonnerait que Marseille ça tienne sur la durée, il y a la ligue Europa qui va vraiment alourdir le calendrier, l'effectif n'est pas assez fourni, en plus beaucoup de marseillais vont partir à la CAN en Janvier, je les vois vraiment pas tenir le rythme.
Lorient fait un bon début de saison, c'est bien c'est toujours des points de pris pour le maintien, une place dans le top 10 serait parfaite.
Paris monte vraiment en puissance, d'ici quelque match, il risque d'être presque intouchable, en tant que supporter parisien ça me fait presque chier, c'est pas intéressant des 3-0 à chaque match comme le barça
Skoblardinho Niveau : DHR
Attends de voir les resultats des matchs retour, pour les canistes de l' OM. Si le Senegal et le Cameroun ne passent pas, ce qui est fortement possible, on sera pas si handicapé que ça : à part les Ayew, c est que des reservistes et pour kaboré, Barton sera là pour prendre la releve. Sans compter que la Margarita fera peut-être un effort en Janvier pour proceder à quelques retouches.

Par contre 2 victoires consecutives et tu vois deja Paris gagner tous ses matchs 3 à 0. Je croyais que c etait nous les arrogants ^^

ps : logo du PSG pour valider mon com, heureusement que je suis pas parano sinon je ressortai la theorie du complot :p
footchampagne Niveau : Ligue 2
Note : 2
Don Maxime : d'où l'utilité de la ligue des champions.
Louis Aragon Niveau : DHR
Et cette espèce de vierge effarouchée de Nicollin...
J'ai jamais pu le blairer celui-là. Quelle belle image d'un président...
L'année dernière c'était génial, on le voyait entouré de ses joueurs, et vas-y je te laisse me faire une crête, et vas-y que je fais le papa.
Après 5 journées, il n'aime plus personne.

Il a du ventre, de la bouche, mais pas les épaules pour gérer son titre ? Il pourrait au moins éviter d'en rajouter sur ses joueurs...
Louis Aragon

Si t'avais suivi un peu l'affaire tu te serais rendu compte que très vite Loulou a rangé sa bonne humeur et son enthousiasme après le titre. Quand il a vu ses joueurs faire les divas et quémander des augmentations de salaire à tout va, il a vite capté que ce titre ferait plus de mal que de bien à son club. Du coup il s'est empressé de leur mettre la pression en rectifiant les objectifs du club, à savoir la 6ème 7ème place tronquée contre un podium, au vu des prétentions salariales de ses joueurs. Aujourd'hui le groupe d'assume pas son nouveau statut de champion et surtout déjoue complètement. Le plus dur pour Loulou c'est qu'il l'a vu venir à 10 000 et voilà que le club tombe en plein dedans. Il est dégoûté et ne se prive pas pour le dire à ses joueurs.

Après si j'avais une critique à lui adresser ça serait au niveau des recrues. Herrera pouvait s'avérer comme un pari audacieux, bah finalement un peu trop. On sait pas vraiment encore, laissons lui le temps, mais pas sûr qu'il atteigne le niveau attendu. Demain c'est Arsenal Bordel !!!

Pour Congré, bon, ce type fait plus de la peine qu'autre chose. Mais c'est pareil, laissons lui le temps. Par contre s'il coûte encore un but décisif à Montpellier la patience aura ses limites.

Bref Loulou gueule et il a raison. Ce type a bâti son club et l'a fait devenir champion. Entre temps ses joueurs ne se sont plus senti péter et voilà qu'ils n'assument plus.
UnstableQuark Niveau : Loisir
Louis Nicollin c'est quand même le seul président de club de L1 qui peut légitimement dire "mon club (et je vous pisse à la raie)".
Après, comme pour les films, la qualité d'un championnat se juge à ses méchants.
Conclusion : vas-y Loulou et à fond la caisse !
"Bon les gars cette annee on joue le maintien" .. C'est peut etre cette phrase dans le vestiaire de l'OM qui va les sauver cette saison xD
Louis Aragon Niveau : DHR
@Saviola

J'ai un peu suivi l'affaire, et c'est vrai, tu as raison, Nicollin avait déjà pleuré au sujet de ses joueurs qui prenaient la grosse tête.

Le problème, c'est qu'il est autant responsable que ces joueurs. Tu peux pas vouloir être aussi présent sur la scène médiatique et te décharger de toute responsabilité quand ça tourne mal. Je suis pas joueur pro, mais qu'est-ce que ça peut bien leur faire aux Montpelliérains de savoir que Nicollin les aime ou ne les aime pas ? Il est pas là pour ça, mais pour recruter et, je pense, protéger SES joueurs et SON club comme il le dit si bien.

Surtout, les nouveaux contrats ne se sont pas signés tout seul, s'il était si certain que ça allait partir en vrille, il était pas obligé d'accepter les conditions des joueurs. Donc maintenant, après avoir cru que ces joueurs valaient plus que ce qu'il les payait l'année dernière, il leur lâche sa confiance, après seulement 5 journées ? Bah j'trouve ça naze.

"Bref Loulou gueule et il a raison. Ce type a bâti son club et l'a fait devenir champion. Entre temps ses joueurs ne se sont plus senti péter et voilà qu'ils n'assument plus." Tu vois, c'est ce genre de phrases avec lesquelles je ne suis pas d'accord. Un club, c'est pas un président, c'est pas un entraîneur, c'est pas un joueur, c'est une équipe et un encadrement.

@UnstableQuark
Et tu vois ça comme une bonne chose ? C'est pas un méchant Nicollin, pas du tout. Ses déclarations le font passer soit pour un gosse, soit pour un beauf, et peut-être un peu des deux.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 13