Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 23 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Guingamp (0-0)

Marseille patauge encore au Vélodrome

Au terme d'une rencontre d'une qualité effroyable, les Marseillais n'ont pu récolter mieux qu'un sombre 0-0 et prouvent encore qu'ils rament complètement à domicile.

Modififié

Olympique de Marseille 0-0 En Avant Guingamp


Qu'il est loin le temps où le Stade Vélodrome était une forteresse imprenable. Cela fait maintenant huit rencontres que l'OM n'a pas gagné un match à domicile. Et autant dire que c'est très long. La pire série du club depuis 1962. Dans un match encore une fois bien terne, les Marseillais n'ont rien montré. Et les trop peu nombreux supporters marseillais ont manifesté leur mécontentement en deux temps. D'abord, en sifflant ses joueurs : plutôt classique. Ensuite, en scandant le nom de Marcelo Bielsa : moins anodin. Car oui, la patte de Michel est toujours inexistante, et ça devient très inquiétant. En six mois, il n'y a pas l'ombre d'un projet de jeu qui se dessine. Alors, on pouvait qualifier le système Bielsa de suicidaire, mais au moins, le Vélodrome vibrait. Ce soir, il s'est endormi.

Voyage au bout de l'ennui


Dans un Vélodrome complètement vide, les Marseillais entrent sur le terrain avec de bonnes intentions, et mettent le pied sur le ballon. Sauf que les hommes de Michel ne récupèrent pas le ballon assez haut pour pouvoir inquiéter Guingamp, bien en place. À la 7e minute, sur une belle passe en retrait de Mauricio Isla, Lucas Ocampos enchaîne beaucoup trop lentement et oublie George-Kevin Nkoudou, seul. En manque de confiance, les Marseillais sont incapables de se montrer dangereux. Le rythme baisse de minute en minute. Sur une des rares incursions guingampaises, Isla est à deux doigts de concéder un penalty en retenant Jimmy Briand. Mais Fredy Fautrel ne bronche pas (12e).

La suite de la mi-temps est horriblement ennuyeuse. Aucun mouvement, aucune combinaison intéressante, les Marseillais semblent incroyablement loin des autres et ne se trouvent pas. Même Lassana Diarra semble un ton en dessous. C'est un événement malheureux qui va un peu secouer la rencontre. À la 34e minute, Lucas Ocampos se blesse gravement et file directement à l'hôpital. À cause d'un banc réduit par les blessures, c'est Zambo Anguissa qui entre. L'OM se réorganise en 4-3-3, et les milieux peuvent enfin se rapprocher des attaquants. À peine dix minutes plus tard, les Phocéens se créent leur première véritable occasion, par l'intermédiaire de Javier Manquillo. Insuffisant pour éviter les nombreux sifflets à l'heure de rentrer aux vestiaires.

La tristesse à l'état brut


Les Marseillais entrent dans la seconde période avec plus d'énergie et se créent un peu plus de situations chaudes. Le bloc est beaucoup plus haut. Rolando touche même la barre transversale de la tête sur un corner tiré par Abdelaziz Barrada. Mais encore une fois, les bonnes intentions ne durent que quelques minutes. Les Marseillais s'effacent encore peu à peu. En face, Guingamp est trop maladroit pour profiter des quelques espaces qui lui sont offerts. Les Bretons ont tendance à jouer trop direct et se précipitent souvent dans la dernière passe. Mais l'essentiel est là, puisque l'En Avant n'est absolument pas mis en danger, imbougeable.

Jocelyn Gourvennec commence à y croire et lance la nouvelle recrue Mevlüt Erding, à la place de Thibault Giresse. Un changement offensif qui ne change rien. Les Guingampais ne parviennent toujours pas à se montrer dangereux, et Yannis Salibur continue de frapper ses coups francs mille mètres au-dessus. Pendant ce temps-là, les Marseillais, notamment Nkoudou, multiplient les centres anodins dans les bras de Lössl, jamais inquiété. Michy n'a pas eu un ballon exploitable et s'agace. En vain. Le match se termine sur un bien triste 0-0. L'année 2016 risque d'être longue pour l'OM.


Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti 1 Hier à 15:00 Erick Thohir bientôt actionnaire d'Oxford United 3 Hier à 13:01 La manifestation des ultras des Young Boys contre l'e-sport 18 Hier à 11:32 Évra raconte sa vengeance après une blague de Piqué 66
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible