En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Toulouse-Marseille (0-0)

Marseille patauge à Toulouse

Constamment mis en danger et incapables d'imprimer du rythme, les Marseillais n'ont pu faire mieux qu'un vulgaire 0-0 ce dimanche après-midi. Le pire, c'est qu'ils s'en sortent plutôt bien.

Modififié

Toulouse FC 0-0 Olympique de Marseille



Comme quoi, il existe des 0-0 qui mettent encore plus en lumière les lacunes défensives qu'offensives. Ce dimanche après-midi, l'OM aligne son troisième match nul consécutif, le deuxième sur un score nul et vierge. Et pourtant, Marseille donne toujours l'impression d'avoir les capactés offensives pour faire bouger n'importe quel bloc. Sauf que les limites de ses joueurs défensifs empêchent totalement l'OM d'imprimer une quelconque pression plus de cinq minutes. Hormis Grégory Sertic, aucun joueur de l'arrière-garde ne semble assez sûr de sa force pour être agressif sur le porteur, et préfère attendre vingt mètres trop bas pour ne pas prendre le feu dans le dos. Résultat, l'OM est incapable de récupérer le ballon haut pour se créer de vrais temps forts et faire valoir sa force de frappe, à cause d'un trou béant entre son milieu et sa défense. Un mal qui ronge les Phocéens depuis le début de la saison.

Des trous partout


En première mi-temps, Marseille fait illusion pendant moins de sept minutes. Dans un début de match somme toute banal, Morgan Sanson se procure la première très grosse occasion du match. Mais malheureusement, après un bon débordement et un bon centre de Dimitri Payet, l'ancien Montpelliérain, seul face au but, dévisse sa reprise de volée. Dommage, parce que l'OM n'est pas près de se procurer d'autres opportunités. Pendant tout le reste de la première période, l'OM subit, est trop lent dans les premières relances, et prend le feu défensivement, dès que les transitions toulousaines sont un peu rapides. Martin Braithwaite touche d'abord la barre transversale, avant de croiser sa tête juste à côté du cadre.

Autre homme dangereux côté toulousain : Andy Delort. En mouvement constant et tranchant dans ses appels, il ne cesse de partir dans le dos de la défense marseillaise, notamment dans celui de Rolando, complètement pris de vitesse. À la ramasse, le Portugais compte sur Grégory Sertic pour compenser ses errements, et sur Yohann Pelé, qui remporte son duel face à l'ancien Caennais. Bref, heureusement que Toulouse est trop imprécis dans la dernière passe, car l'OM n'est absolument pas dans son match. Les hommes de Rudi Garcia, étouffés par le positionnement haut des Toulousains, perdent également tous leurs duels tant ils sont constamment en retard sur le porteur du ballon. Le Téfécé peut se mordre les doigts de ne pas avoir ouvert le score.

Mais pas de buts


Au retour des vestiaires, Rudi Garcia sent bien qu'il faut tout de suite changer les choses. Maxime Lopez entre à la place d'André-Franck Zambo-Anguissa et apporte tout de suite sa disponibilité et sa propreté dans les transmissions. Marseille va mieux, même si l'équipe est un peu coupée en deux à cause d'une défense centrale trop fébrile qui n'ose pas accompagner les actions, et se procure enfin d'autres opportunités. En l'espace d'une minute, William Vainqueur se montre dangereux deux fois et contraint Alban Lafont à effectuer ses premiers arrêts. Pour la première fois du match, le Téfécé doit défendre et heureusement pour eux que Morgan Sanson croise trop sa frappe à l'heure de jeu et surtout que Bafé Gomis est systématiquement hors jeu.


Dommage, parce qu'à partir de la 70e minute, c'est déjà la fin de ce temps fort marseillais. Pour les vingt dernières minutes du match, le ballon part d'un but à l'autre. La première grosse chaleur de l'année semble peser sur les organismes, tant il est dur de se replacer pour les 22 acteurs. Le milieu de terrain se transforme en no-man's land, et Toulouse recommence enfin à apporter du danger. Sauf que Martin Braithwaite croque encore deux belles opportunités. Le score ne bougera définitivement plus. Et après son match nul contre Dijon, Marseille continue de patauger, laissant Bordeaux reprendre la cinquième place.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 2 heures Dupraz quitte le TFC 70 il y a 2 heures Robinho en route vers Sivasspor 19
    il y a 5 heures Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 16
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 4 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7