1. //
  2. // 8e journée
  3. // Marseille/Saint-Étienne (2-1)

Marseille passe la sixième dans la souffrance

À chacun sa mi-temps, mais à Marseille les trois points. Vainqueurs de Saint-Étienne au terme d'une rencontre équilibrée (2-1), les Phocéens décrochent une sixième victoire consécutive et s'accrochent à leur première place.

Modififié
0 73

OM - ASSE
(2-1)

G. Imbula (6'), D. Payet (28') pour Marseille , J. Brison (51') pour Saint-Étienne.


Ce n'est pas un but, mais un symbole. Ce n'est pas la balle de break, c'est une goutte de sueur qui fait déborder un Vélodrome plein dans l'ivresse. On dispute la demi-heure de jeu d'un alléchant Marseille - Saint-Étienne quand André Ayew est envoyé au charbon par Dimitri Payet. Sur l'une des rares passes manquées du Réunionnais, le Ghanéen va, comme à chaque perte de balle de la bande à Bielsa, presser immédiatement. Extrêmement naïf, François Clerc se fait chiper la balle par le Marseillais qui lève la tête à peine le ballon dans ses pieds. Seul au point de pénalty, Payet est servi par un Dédé Ayew peu revanchard et trompe tranquillement Ruffier pour ce qui est déjà le but du 2-0. Le stade explose, le milieu de terrain exulte, Bielsa vide sa Cristalline. À Marseille, Edith Piaf a été entendue : La fête continue. Mais elle n'a duré qu'une mi-temps.

Payet la justesse, Thauvin le futsal


Le Jump de Van Halen résonne dans un Vélodrome quasiment plein, mais si saut il doit y avoir, l'OM fait plutôt dans le Jump Around de House of pain. Oui, ici, l'ambiance est plus ghetto et la douleur est clairement ce que les Phocéens ont envie de faire ressentir aux Stéphanois. Pas ridicules dans leur entame de match, les joueurs de Christophe Galtier sont bien organisés, mais subissent rapidement les assauts marseillais. Pas obsédée par la possession, la bande à Bielsa profite des espaces laissés par les hommes du 42 pour opérer en contre. L'occasion de rappeler que cet OM n'excelle pas seulement dans la possession de balle, mais aussi dans le jeu de transition. Fer de lance du leader de Ligue 1 dans ce domaine, Giannelli Imbula profite de la septième minute pour placer sa première accélération. L'ancien Guingampais brise la première ligne, calme le jeu, et envoie le ballon vers la droite. Dja Djédjé sollicite directement Imbula dans l'axe du terrain. Le contrôle orienté est réussi, la frappe enroulée du gauche est splendide. Marseille mène rapidement. Les supporters n'attendaient que ça. Sous les sifflets, les Verts tentent ce qu'ils peuvent. Le petit Saint-Maximin a du feu dans les jambes tandis que Cohade est le seul à trouver des espaces. C'est sur une de ces passes qu'Erding hérite du ballon, mais le tacle de Mandanda dans ses pieds est parfait. Grand bonhomme de ce premier acte, Payet enchaîne les gestes techniques réussis et les tentatives intéressantes tandis que Thauvin se fait un futsal et multiplie les pertes de balle. Des approximations en totale inadéquation avec la justesse de son équipe, mais peu préjudiciables, puisque Payet double la mise dans le temps fort marseillais.

Les Verts pour l'honneur, les Marseillais fatigués


Pas plus inspiré au retour des vestiaires, Thauvin quitte la pelouse au bout d'un petit quart d'heure. La faute à un premier acte compliqué, évidemment, et à une course pas effectuée qui coûte cher à l'OM. Lancé comme un boulet de canon au second poteau suite à un bon déboulé de Saint-Maximin, Brison, laissé seul par Thauvin et par Dja Djédjé, qui préfèrent marcher que défendre, envoie une mine imparable dans le but de Mandanda. Une réduction du score rapide et logique, le meilleur scénario pour des Verts fermement décidés à emmerder les Phocéens. Émoussés physiquement, les Phocéens pressent moins et laissent le ballon aux Stéphanois. Alessandrini et Lémina apportent un peu de sang neuf, mais ce sont les visiteurs qui font le jeu. Un contexte qui agace l'ancien Rennais qui tente de faire la différence à deux reprises. Mais ni sa volée du gauche ni sa frappe dans l'angle fermé suite à un bon service de Payet ne font mouche. Fébriles pour la première fois depuis leur série folle entamée sur la pelouse de Guingamp, les Phocéens ont le mérite de ne pas concéder d'occasion. À force de ne pas valider leur temps fort, les Verts se mettent en danger. Entré en jeu à la place de Payet, touché suite à un contact avec Diomandé, Barrada s'illustre immédiatement. Sollicité par Mendy dans l'axe, le Marocain file un caviar à André-Pierre Gignac. Capable de coups de génie, mais souvent en difficulté en face à face, le meilleur buteur de Ligue 1 envoie la frappe de break sur Stéphane Ruffier. Un raté sans conséquence, puisque Gradel balance l'ultime balle d'égalisation dans les tribunes. Cette fois-ci, l'OM aura souffert, notamment physiquement. Pas sûr que Marcelo Bielsa raccourcisse les séances pour autant.

Résultats et classement de L1

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le véritable test....un autre SVP
Marseillo Bielsa.

Bonne nuit.
la berlinoise est douce en avril
Deuxieme mi-temps laborieuse mais on va pas faire la fine bouche, un OM qui mène la danse en L1, mais Paris reste archi-favori, ils ont la pression avec leurs milliards.
secret2paname Niveau : Loisir
Marcelo que se cache dans ta glacière a part des petites bouteilles d'eau cristaline ???
BielsaChampion Niveau : Loisir
VIVA BIELSAAAAAAAAAAAAAAA

Ahhhh quel match encore, fantastique, dans un Vélodrome enfin magnifique. Tout fonctionne à merveille, les joueurs sont bien rodés aux méthodes Bielsa, un vrai rouleau compresseur. Plus dur sur la seconde MT mais Mandanda n'a au final quasiment rien à faire. Nkoulou taille patron.

Gros + à Payet qui dans sa nouvelle position est régulièrement excellent, et à Gianelli Imbula qui abat un travail monstre et qui en + se met à claquer but sur but. Quand je vois l'autre chiasse de Matuidi palper 12M brut par an, Imbula peut tranquillement en demander 15. Et puis, la défense prétendument naze sous Bielsa, vient encore de montrer que quand il le faut, elle sait se montrer solide. Le tout avec Djadjédjé et Mendy sur les cotés, et Morel en défense centrale. L'archouma pour vous

Et on voit que Bielsa n'hésite pas une seconde : mauvais replacement de Thauvin, oust, sur le banc.

Continuez de vous rassurer avec vos poncifs habituels : " on verra quand l'OM affrontera les gros " bon bah Sainté devait être un test, encore une victoire au bout. C'est pas un gros? En effet, mais je crois qu'en Ligue 1 il est pas possible d'affronter le Real, le Barca, Chelsea ou la Juve, mais à verifier.
"Marseille tiendra pas physiquement en + la CAN va les tuer" : vous inquietez pas, le petit Doria, Lemina, Alessandrini, Batshuayi, Barrada sont sur le banc en train de prendre des notes et sauront avoir le même rendement quand ils remplaceront ceux qui commencent à fatiguer.

Merci Marcelo pour cette orgie de foot, d'avoir transformer une équipe de clowns en plus belle équipe du championnat. Prochain match contre Caen, pendant que Paris affrontera Monaco après le match face au Barca qui pourrait laisser des traces... encore une bonne semaine en perspective
Dans la souffrance dans le sens ou les marseillais était (Enfin) fatigués

Mais pas dans le sens ou Sainté a eté dangereux, a part l'errance coté droit qui amene le but, ils ont pas été dangereux Mandanda fait pas de miracles.

Mais c'est toujours bon de gagner un match ou t'es pas hors de danger niveau score ca va les conforter. En attendant ca fait 6 victoires d'affilé
secret2paname Niveau : Loisir
J'envie votre nouveau stade les sardines !
Avant qu'on nous abreuvent de Blanc il est nul, a bas les qataris, et autres rejouissances anti Parisienne j'aimerais juste preciser que Marseille est le plus grand club francais. Alors Marseille leader y a pas de quoi fouetter un chat. En fait c'est normal. Alors on se calme.
La souffrance c'est vite dit. StE a jamais été vraiment dangereux et leur but vient d'une grosse erreur d'inattention marseillaise. La possession, les tirs et les plus grosses occasions sont largement pour l'OM.
Alors c'est sûr qu'on a pas gagné 5-0 mais bon.
Ça faisait longtemps que je me rongeais plus les ongles devant l OM. On aime cette équipe putin!!!
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Ce Marseille a largement le niveau européen. Je salive déjà rien qu'en pensant au futur choc contre le PSG, bien que je ne porte aucune de ces deux équipes dans mon coeur. Enfin un Marseille que l'on peut craindre et respecter, ça fait plaisir, ça n'était plus arrivé depuis quelques années !

Je pense à petit vélo qui doit se dire "pourquoi je ne suis pas resté un an de plus ??"...
dexterstrife Niveau : DHR
Impressionnants Marseillais sérieux.
Sainté a beau avoir essayé, pas assez d'implication.
On se demande comment Bielsa va garder ses joueurs en forme pour tenir ce rythme d'enfer toute la saison. Mais en même temps il a de quoi faire tourner.

Sinon Metz 4e devant le PSG, qui aurait parié là dessus en début de saison?
C'est vraiment un joueur classe N'Koulou. Il n'y a pas à dire j'aime beaucoup ce joueur quand il se sort les doigts du cul
Lamine Turgut Niveau : CFA
En muselant Gignac, Saint-Étienne a démontré ce soir qu'il était un des tout-tout grands d'Europe.

Mais bon : je pense que lorsque United viendra au Vél cette saison en Coupe de la Ligue, leurs hémisphères ne devraient pas être trop insensibles au talent du meilleur d'entre nous.
Cette équipe va exploser en Mars, c'est pas possible de tenir un tel rythme. Profitez-en bien de ce bel OM, parce que Bielsa va pousser à bout ses joueurs. On l'a bien vu avec Thauvin ou Imbula qui commencent à s'émousser.

Okay le match contre Caen est dans une semaine donc plus de récup, mais ces jeunes pourront pas enchaîner continuellement. Et Alessandrini ou Lemina, je les trouve quand même moins talentueux que les deux premiers cités.

Le dernier quart d'heure de Sainté est d'ailleurs affligeant. On a l'impression qu'ils sont satisfaits de perdre 2-1...
Coach Kévinovitch Niveau : Ligue 1
Ah meme si on a un peu souffert sur la fin, ca fait plaisir de voir un OM qui n'a pas besoin de dilapider 15 occasions avant de mettre le premier but.

Nkoulou, Morel, Payet et Imbula sont toujours dans leur lancee de 2014/2015, Thauvin egalement malheureusement. Il a perdu de son tranchant et Alessandrini semble beaucoup plus l'etre.

En revanche, j'ignorais que Fabien Lemoine etait le frere jumeau de Toulalan.
Quand je vous tous ces "fanatiques" de l'OM excités comme des puceau sur un porno de Lisa Ann..

Dans 6 mois , quand l'OM redeviendra une equipe de mer*e et que vous retournerez votre veste , vous commencerez par retroussez la manche gauche ou droite ?

La chute va être fatale pour nos chers amis marseillais qui tiennent leur vie à l'espoir d'avoir retrouvé une "equipe"
@bielsachampion
Matuidi il a baisé ta mère pour que tu ais autant de rage envers lui?
Les rageux peuvent dire ce qu' ils veulent mais BielsaChampion reste malgré tout le,plus intéressant à lire: pas de langue de bois, pas de chauvinisme à 10 sous, pas de fanatisme, pas de totale mauvaise foi, des analyses intéressantes même si on ne peit pas être toujours d' accord sur tout, de l' humour. Je tenais à le dire.
Marek Hamsik Niveau : National
Note : 4
Bon, c'est moi ou Stéphane Guy en a profité pour en glisser deux-trois à Baup ? "Faudra quand même lancer le débat, comment transfigurer une équipe avec les même joueurs ?" "Ça fait penser au départ d'il y a deux ans, même si la manière est incomparable, fort heureusement pour les marseillais".

La première mi-temps, franchement ils nous régalent. Le plus, c'est qu'on sait quand même gérer les temps faibles, contrairement a l'an dernier. En deuxième mi-temps, on baisse le pied, m'enfin faut pas exagérer non plus, on a toujours le ballon, et on a encore des vraies occases (Dédé). Honnêtement, y'a une comparaison à faire avec la Roma de l'an dernier: on repart de zéro, sans Coupe d'Europe, avec un entraîneur nouveau aux idées novatrices. On a un calendrier facile en début de saison (comme la Roma l'an passé), on nous bassine avec le "premier test", et celui-ci est réussi. Voilà.

Enfin, le but de Saint-Etienne, c'est l'explication à la présence de André Ayew sur le terrain. Moi aussi, je trouve qu'il la porte trop, qu'il ralentit le jeu. Mais défensivement, il est primordial, et franchement, le centre de St Maximin (excellent joueur par ailleurs) serait venu de l'autre côté, Ayew aurait suivi son latéral.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 73