En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Toulouse (2-0)

Marseille passe la deuxième

Solides, agressifs et intéressants offensivement, les Marseillais tapent Toulouse (2-0) et enchaînent une deuxième victoire de rang. De bon augure avant le déplacement à Nice, dimanche prochain.

Modififié

Marseille 2-0 Toulouse

Buts : Thauvin (33e) et Ocampos (61e)

À Marseille, ce quatrième dimanche de septembre a des airs de premier samedi du mois. Alors, en direct sur Canal+, les supporters phocéens passent un message pas vraiment crypté via une banderole évocatrice : « Faites-nous bander. » Un ordre reçu cinq sur cinq par les coéquipiers de Dimitri Payet, positionné en maître à jouir, qui font oublier la fessée rennaise aux milliers de voyeurs présents au stade Vélodrome, sans préliminaires. Dominateurs d'entrée de jeu d'un Toulouse soumis à leurs envies, les hommes de Rudi Garcia ont su durer et réaliser une prestation aboutie comme rarement cette saison. Ils reviennent à deux longueurs du plan à trois de tête avant le rendez-vous tant attendu avec l'OGC Nice la semaine prochaine. Les amoureux de l'OM peuvent donc s'endormir avec, au moins, une demi-molle.

Thauvin gracié, puis décisif


Preuve que ce n'est pas le physique qui compte : l'OM démarre la rencontre sans Sanson (suspendu) et sans Germain, à qui Rudi Garcia préfère Clinton Njie, titularisé aux côtés de Lucas Ocampos. A priori, pas de quoi exciter le public phocéen, mais les apparences mentent parfois et encore plus à Marseille. Parfaitement entrés dans leurs match, les Phocéens se montrent rapidement dangereux sur une perte de balle de l'ancien de la maison, Giannelli Imbula. Le moment choisi par Clinton Njie pour jouer un trois-contre-deux seul, et de gâcher la première opportunité phocéenne. Dans la foulée, Ocampos se fend d'une tête, puis d'une bicyclette sans toucher le ballon.

En air football, l'OM menait 2-0 au quart d'heure de jeu. Plutôt vrai football, Dimitri Payet se fend d'un joli déboulé avant de frapper dans le derrière d'un Toulousain, puis d'une belle talonnade pour Sakai, dont la première frappe en un an avec l'OM trouve le poteau de corner opposé. Côté visiteurs, pas grand-chose à se mettre sous la dent, si ce n'est un magnifique double contact de Durmaz sur Luiz Gustavo qui débouche sur une frappe bien moins belle que le geste technique. Finalement, le seul regret du premier acte pour la bande à Dupraz, c'est la clémence de l'arbitre de la rencontre à la suite d'une vilaine semelle de Thauvin sur Cahuzac. Car quelques minutes plus tard, après un cafouillage dans la surface qu'il a lui-même créé, le gaucher est tout heureux de se trouver juste devant Lafont et de pousser le ballon dans les filets. Une juste récompense du travail marseillais depuis le début de la rencontre, notamment du côté droit où Payet, Thauvin et Sakai ont bien profité des mouvements d'Ocampos et Njie dans l'axe.

Lucas vivera


La doublette, pas toujours juste techniquement et pas systématiquement juste dans ses choix, a le mérite de proposer des solutions dont manquait parfois l'OM lors des journées précédentes. Plus timide que Sakai, mais pas en reste lorsque le ballon vient enfin à lui, Amavi en profite également et envoie quelques bons centres avant la pause. Au retour des vestiaires, Durmaz, seul Toulousain remuant, doit céder sa place à Delort et gratte un bon coup franc pour le Téfécé. Une sanction bien bottée par Toivonen qui voit sa tentative détournée juste ce qu'il faut par Anguissa. Complètement à la ramasse lors du premier acte, notamment au milieu de terrain, les coéquipiers de Christopher Julien montrent un meilleur visage au fur et à mesure que les minutes passent, mais se font punir sur coup de pied arrêté.

À la suite d'un nouveau corner parfaitement tiré par Payet, Ocampos voit le ballon lui arriver dessus comme par magie. L'Argentin n'y croit pas, mais il vient de planter. Un break dont l'OM a bien besoin à ce moment du match. 2-0, une avance suffisante selon Clinton Njie qui, quelques secondes avant de laisser sa place à Valère Germain, oublie une nouvelle fois Thauvin au second poteau et envoie une frappe dans le ciel phocéen. Dans la foulée, son partenaire particulier, Lucas Ocampos, cède sa place à Bouna Sarr. Certes, ce dimanche soir, Toulouse n'aura pas offert une grande résistance à l'OM. Toujours est-il que dans sa globalité, de Mandanda à Njie, l'OM a peut-être réalisé sa prestation la plus sérieuse depuis le début de la saison. Il était temps. Mais du temps, il en reste aussi.


Marseille (4-2-3-1) : Mandanda - Sakai, Rolando, Rami, Amavi - Luis Gustavo, Anguissa - Thauvin (Sari 92e), Payet, Ocampos (Sarr 77e) - Njie (Germain 69e)

Toulouse (4-1-4-1) : Lafont - Moubandje, Diop, Jullien, Amian - Cahuzac - Jean, Imbula (Blin 62e), Durmaz (Delort 51e), Somalia - Toivonen (Khalid 62e)


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Swann Borsellino
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    vendredi 23 février OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 1
    Hier à 18:30 Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 23 Hier à 14:50 Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 20 Hier à 13:52 Les lumières s'éteignent en Argentine 15
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    À lire ensuite
    Les notes de Toulouse