Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Lille (2-0)

Marseille muselle les Dogues

Après un premier acte très compliqué, Marseille a trouvé les ressources pour sécher des Lillois sans relief. Avec ce succès, l’OM remonte à la sixième place de la Ligue 1.

Modififié

Marseille 2-0 Lille

Buts : Gomis (56e), Thauvin (61e) pour Marseille

Décidément, ce cru 2016-2017 de la Ligue 1 ne fait preuve d’aucune logique. Monaco effraye l’Europe toute entière, mais n’est que deuxième du championnat. Paris squatte le podium en vivant sa pire crise post-QSI. Et entre ces invraisemblances, on retrouve Marseille. La formation olympienne traîne son spleen depuis des mois, enchaînant les mauvaises performances et les éliminations piteuses en Coupe. Pourtant, en ce dimanche 18 décembre, l’OM pointe à la sixième place du classement. Un miracle qui se produit bien avant Noël et ses probables cadeaux du mercato. Bref, l’avenir marseillais sera peut-être plus radieux que ce que l’on pensait.

Un premier acte bien fade


Ce Marseille-Lille, c’est un peu le match de Rudi Garcia. L’entraîneur de l’OM retrouve le club qui a fait de lui un bonhomme, un vrai technicien. Et en cette entame de match, son ancienne formation n’a pas le temps de niaiser. Dès la première minute, Sankharé fait passer un frisson dans le Vélodrome, mais son coup de boule manque de précision (1re). Le LOSC impose un pressing intense au bloc marseillais. Sur les côtés, Sliti et Lopes profitent du moindre espace pour lâcher un coup de rein. Heureusement pour Marseille, les deux bougres enchaînent les erreurs techniques et les centres au troisième poteau (13e, 15e).


Après un premier quart d’heure délicat, les Olympiens revendiquent enfin leur droit au but. Thauvin et le gamin Lopez se démènent sur le front de l’attaque. L’intention est louable, mais le manque de spontanéité de Gomis et de Njie empêche les offensives d’aboutir. Et comme d’habitude, en Ligue 1, les deux formations décident de s’offrir un break. Le rythme retombe brusquement, et les vingt-deux acteurs finissent la première période en ronronnant. Thauvin trouve même le temps de proposer son maillot à Béria.

Marseille sort les crocs


De retour sur le terrain, Lille reprend le monopole du ballon. Le schéma de la première période semble se répéter, à une exception près. Cette fois-ci, la possession lilloise est marquée par le sceau de la nonchalance. Ça joue à la baballe, et les Dogues oublient que les Marseillais sont revenus avec les crocs. Et la panthère Gomis se charge de leur rappeler. Sur un bon centre de Lopez, Bafé déchire les filets d’Enyeama (56e). Le Vélodrome rugit de nouveau, et Thauvin décide de se joindre à la meute. À l’entrée de la surface de réparation, Flotov dégaine son combo crochet extérieur/enroulé du gauche. La splendide frappe termine sa course dans la lucarne d'Enyeama (2-0, 61e). En cinq minutes, l’OM vient d’achever le game. Déboussolés, les Nordistes savent qu’ils ne peuvent plus échapper à leur dixième défaite en championnat. La fin de match n’apporte rien de neuf, si ce n’est l’entrée de Lassana Diarra. Sa dernière du côté de la Canebière ? Aujourd'hui, cette perspective effraie un peu moins les supporters de l'OM qu'il y a quelques semaines.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Lhadi Messaouden
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 19:30 L'ES Tunis corrigée par Al Ain en quarts du Mondial des clubs 3 Hier à 16:09 Kashima cuisine les Chivas 6
    Partenaires
    Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    À lire ensuite
    City retourne Arsenal