1. //
  2. // 6e journée
  3. // OM/Évian (1-0)

Marseille, le pack de six

Sans forcer, l'OM a gagné face à Évian. Pour la 6e fois en autant de rencontres. Sans s'employer outre mesure, émoussé par son match d'Europa League jeudi, l'OM poursuit son étonnante série de victoires et reste un leader solide.

Modififié
0 3
OM/Évian TG : 1-0 But : Amalfitano

« C'est le match piège par excellence, contre une équipe en réaction. Il y a toujours une réaction dans un groupe qui a connu un changement d'entraîneur » , prévenait Élie Baup. Ce soir, cet OM a montré qu'il savait répéter les efforts en championnat avec succès après une semaine européenne intense. Six matchs, six victoires, le début de saison olympien se passe de commentaires.

Marseille serein

Marseille a joué cette semaine. Jeudi soir, en Turquie. Au Vélodrome, le match débute donc calmement. Sans l'intervention d'Andersen, la tête en retrait de Wass prenait la direction de sa lucarne. Sagbo laisse sa semelle traîner sur la cheville de Valbuena. Malgré le démarrage lent des Olympiens, le threesome savoyard n'a pas pris le match en main et a fait des fautes, beaucoup de fautes. Abdallah s'agite sur son côté et rechute, sa cuisse douloureuse le lâche. Sur le corner qui suit, Ayew place une tête au-dessus de la barre. Bérigaud répond, mais sa frappe est déviée par Nkoulou. Cette partie est pour le moment une succession de petites anecdotes sans réel intérêt. Une jolie reprise de demi-volée de « Petit Vélo » à la fin de la première demi-heure est la première tentative cadrée de la rencontre. Quelques minutes plus tard, il enroule un coup franc, Amalfitano le coupe au premier poteau de la tête et ouvre le score. Efficaces, les deux compères remettent ça dans la foulée. Valbuena enroule son corner, et la tête d'Amalfitano passe cette fois de peu à côté. L'OM a réussi son coup, il mène sans avoir eu à forcer, ni insister.

Mandanda décisif

Valbuena, dans tous les bons coups, enroule un autre coup franc. Cheyrou le dévie, mais Ayew est trop court pour le reprendre. Sagbo frappe fort, mais à côté. Le match bascule ensuite dans l'à peu près généralisé. Peu de rythme, pas d'inspirations, le scénario est idéal pour des Olympiens qui n'en demandaient pas tant pour gérer leur avance. Évian Thonon Gaillard ne propose rien en retour. Les entrées de Rabiu et Govou amènent un minuscule mieux. L'ex-Lyonnais sert le Ghanéen en profondeur. Il bute sur Mandanda, qui remet ça à dix minutes du terme. Sur un corner de Govou, Mensah pose une tête puissante. Après rebond, le gardien marseillais cale un arrêt réflexe sur sa ligne. Dans les arrêts de jeu, Kaboré centre, Amalfitano place sa troisième tête de la soirée, la deuxième à côté. Marseille l'emporte et continue son drôle de championnat en leader courageux, Évian Thonon Gaillard est le premier non-relégable...

Par Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Etl'OM gardera au soir de cette sixième journée "le" première place.
Content de la victoire, mais qu'est ce que c'est faible Evian !!
on pouvait pas leur demander des miracles apres istamboul mais ils ont su gagner un match piege par excellence comme une grande equipe. vivement paris
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 3