En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options

Marseille, le mercato de tous les dangers

Alors qu'il visait une place en Ligue des champions, l'Olympique de Marseille devra se contenter de la Ligue Europa la saison prochaine. Tandis que la prolongation de Marcelo Bielsa est en bonne voie, le club phocéen se prépare à un mercato agité et sensible entre finances serrées, besoin d'alléger la masse salariale et joueurs cadres convoités.

Modififié
L'affaire était entendue depuis longtemps, mais elle n'en fait pas moins mal au « portefeuille d'actifs » de l'OM, pour user de termes dignes d'un Jean-Michel Aulas des grands jours. En perdant en fin de contrat, et donc gratuitement, André-Pierre Gignac, André Ayew, Jérémy Morel et Rod Fanni, Marseille n'a pas seulement laissé filé quatre joueurs cadres, mais son meilleur buteur depuis 2012, le meilleur élément sorti de son centre de formation depuis Samir Nasri, et deux hommes d'expérience qui ont su traverser de longues périodes d'adversité dans la cité phocéenne. En clair, l'OM a débuté son mercato d'été par une ponction sévère de son effectif. Certes, la masse salariale va diminuer grâce aux départs de Gignac (Mexique, Turquie, Russie, Angleterre ?) et Ayew (Swansea), mais Vincent Labrune ne dispose d'aucune liquidité en contrepartie. Et va donc devoir réaliser une grosse vente avant de songer à renforcer son groupe, si tant est que le terme renforcer puisse s'appliquer.

Imbula, la clé du mercato marseillais


Cette transaction miracle pourrait s'appeler Giannelli Imbula. Arrivé à l'OM il y a deux saisons en provenance de Guingamp pour un peu moins de 10 millions d'euros (bonus inclus), l'international espoir a une grosse cote en Europe et semblait destiné à rejoindre Valence pour 22 millions hors bonus et un salaire mensuel à 350 000 euros. Mais voilà, alors que la direction sportive du club espagnol semblait convaincue, l'agent Jorge Mendes, très influent auprès du propriétaire Peter Lim, a «  arrangé  » le recrutement de Rodrigo Caio, milieu défensif de São Paulo, pour plus de 12 millions d'euros. D'où une temporisation de Valence aujourd'hui alors que, selon la Gazzetta dello Sport, l'Inter Milan et surtout le Milan AC - qui serait disposé à offrir 28 millions d'euros pour un coffret Imbula/Mendy - seraient désormais en pole. Plus tôt sera conclue cette vente, plus tôt l'OM pourra préparer son audition devant la DNCG, ainsi que sa campagne de recrutement.

Mais pour autant, la liste des départs pourrait s'allonger : outre Benjamin Mendy - qui a annoncé rester à Marseille, mais est convoité -, Steve Mandanda, Nicolas Nkoulou, Florian Thauvin et Dimitri Payet sont également indécis. C'est pour les deux premiers que la situation est la plus risquée pour la direction marseillaise : en fin de contrat dans un an, les deux joueurs ont des émoluments qui ne sont plus en phase avec la nouvelle politique financière du club, ce qui rend des prolongations de contrat très incertaines. Vendre et récupérer environ 15 millions sur ces deux cadres ou les conserver une année de plus pour les voir partir gratuitement comme Gignac et Ayew, tel est le dilemme pour Vincent Labrune. Pour le gardien, la possibilité d'un départ est grande si l'on en croit ses propos dans Le Parisien : « J'aspire à voir autre chose sur le plan sportif et privé. Mais il faudra aussi qu'il y ait des propositions ou des intérêts de clubs qui me permettraient de progresser sportivement. » La piste Inter Milan un temps évoqué, c'est aujourd'hui Crystal Palace qui aurait un œil sur le deuxième gardien de l'équipe de France. Quant à Nkoulou, Lyon a déjà publiquement manifesté son intérêt, mais n'a pas forcément les moyens financiers pour mener à bien le transfert, alors que selon le Daily Express, Arsenal est prêt à mettre 8 millions d'euros sur la table pour le Camerounais.

Alessandrini, Batshuayi, Barrada.... des solutions déjà là


Si l'OM voit partir Mandanda et Nkoulou, il lui faudra donc rebâtir sa défense, tout en pensant au secteur offensif qui pourrait perdre Payet et Thauvin. Le premier, qui vient de fêter son premier but en sélection, a, selon le Parisien, une clause dans son contrat qui ferait baisser son salaire de 100 000 euros mensuels la saison prochaine en raison de la non-qualification du club pour la Ligue des champions. De quoi le motiver à accepter un départ pour l'Angleterre (West Ham, Everton), alors que son contrat prend fin en 2017 ? Une offre à plus de 12 millions d'euros risquerait de suffire à ouvrir la porte côté marseillais. Quant à Thauvin, il a affirmé vouloir rester à l'OM, mais selon le Corriere dello Sport, la Lazio offrirait 10 millions d'euros plus Lorik Cana. Sachant que le joueur, recruté pour 15 millions il y a deux ans, a toutes les peines à enchaîner les bonnes performances, la direction marseillaise pourrait se laisser tenter si une offre lui permettait de recouvrer sa mise initiale. Un autre journal italien, la Gazzetta dello Sport, croit savoir que la Roma de Rudi Garcia serait déjà disposée à claquer 13 millions sur l'ancien Bastiais, ce qui se rapproche du compte...


Ce départ affaiblirait l'artillerie offensive de Marcelo Bielsa après le départ d'Ayew, mais pourrait permettre à Romain Alessandrini de définitivement s'imposer dans le onze marseillais. Longtemps mis de côté, l'ancien Rennais n'a vraiment commencé à enchaîner les titularisations qu'à partir d'avril et un match contre Bordeaux, et apparaît aujourd'hui comme une solution idéale pour remplacer Ayew sur le flanc gauche, voire Thauvin sur le droit. D'autres solutions existent d'ailleurs dans l'effectif marseillais pour combler les pertes : Michy Batshuayi devrait assurer la succession d'André-Pierre Gignac sans trop souffrir de la comparaison, tant le Belge a su se montrer à son avantage quand il a eu du temps de jeu devant. Au milieu, un éventuel départ de Payet pourrait être compensé par Abdelaziz Barrada. Annoncé comme le successeur de Mathieu Valbuena il y a un an, le Marocain a peu joué en raison d'une préparation physique tronquée et d'une blessure en seconde partie de saison. Mais ses états de service en Espagne comme en sélection, s'ils ont été occultés par son départ au Moyen-Orient pendant deux ans, laissent entrevoir de belles possibilités à Marseille si le joueur bénéficie d'une vraie pré-saison.

Quid du dossier Dória ?


Plus problématique sera le chantier de la défense : pour compenser les départs, le club ne dispose pour le moment que des minots lancés par Bielsa (Aloé, Sparagna, Andonian) et qui pourraient gagner encore du temps de jeu, ainsi que du Brésilien Dória. Mais la relation de confiance entre le joueur et son entraîneur semblant rompue, il faudra soit un miracle diplomatique soit une belle vente pour retirer cette épine du pied olympien. Quant aux recrues potentielles, l'OM a déjà fait signer le Nantais Georges-Kévin N'Koudou pour renforcer la concurrence au poste de milieu gauche et serait proche de conclure avec Claudio Beauvue pour compenser le départ de Gignac. Pour le reste, la direction marseillaise va devoir se montrer maligne pour satisfaire les exigences de Bielsa. Ce dernier a transmis une liste d'une trentaine de joueurs de Ligue 1, et Vincent Labrune l'a confirmé sur RMC : dans le sens des arrivées, l'OM va « se concentrer fortement sur des joueurs de Ligue 1 » . Histoire de ne pas faire un remake de l'épisode Dória.

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
il y a 7 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 8 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9