Marseille, l'or en blanc

Il est porté dans les stades, sur les terrains le dimanche, dans la cour de recré, dans la rue. Le maillot de foot est le signe de ralliement de tout supporter. Et chaque maillot a son histoire. Cette semaine, celui de l'Olympique de Marseille.

Modififié
4k 30
L'Olympique de Marseille n'est peut-être plus que l'ombre de lui-même, il n'en reste pas moins le club le plus populaire hors de nos frontières. Même quand il traverse une mauvaise passe, l'OM rayonne à l'international et fait rêver plus d'un joueur de football. Et comme tous les grands clubs, son maillot est aujourd'hui mythique. Parce qu'il évoque une histoire incroyable et un palmarès exceptionnel : neuf titres de champion de France, dix Coupes de France et, bien évidemment, une Ligue des champions. Sur le Vieux-Port comme partout ailleurs, le blanc et le ciel, c'est l'Olympique de Marseille et rien d'autre.

Histoire d'un maillot

En 1897, l'engouement national autour du football atteint la ville portuaire de Marseille. Cette année-là, beaucoup de clubs naissent et parmi eux se trouve l'ancêtre de l'OM, le Football Club de Marseille – qui léguera sa fameuse devise, « droit au but » à l'OM. Deux ans plus tard, en 1899, le FCM fusionne avec le club d'escrime L'Épée et devient, le 12 décembre 1900, l'Olympique de Marseille. Comme c'était souvent le cas à l'époque, l'OM est d'abord un club omnisports. On y trouve une section rugby, une athlétisme, une football et beaucoup d'autres. Tous les joueurs arborent la célèbre tunique blanche, et ce, dès la première saison du club.


Dans leurs beaux maillots blancs et leurs shorts noirs, les Olympiens s'inscrivent dès la saison 1899-1900 au championnat du littoral. Plus riche, et mieux organisé que ses principaux concurrents, l'Union sportive Phocéenne et le nouveau Sporting Club, l'OM remporte le championnat local pour sa toute première participation. Mieux, le club du magnat des sports, René Dufaure de Montmirail, remporte presque chaque édition de cette compétition jusqu'en 1908 (pas de victoire en 1904). En à peine dix ans, Marseille est blanche.

Pierre de Coubertin et l'olympisme à l'honneur

En 1896, Pierre de Coubertin relance les Jeux olympiques à Athènes, les premiers de l'ère moderne, plus d'un millénaire après leur abolition. Outre sa désormais fameuse devise « L'important dans la vie, ce n'est pas le triomphe, mais le combat ; l'essentiel, ce n'est pas d'avoir vaincu, mais de s'être bien battu » (Pierre de Coubertin n'a jamais dit « l'important, c'est de participer » ), l'aristocrate français exige que tous les athlètes se présentent aux JO en blanc. Pourquoi ? Parce que le blanc représente la pureté de l'olympisme. Amoureux des valeurs prônées par Pierre de Coubertin, René Dufaure de Montmirail décide d'imposer le blanc à ses Olympiens également.

Certains historiens avancent également un argument économique : créer un jeu de maillots blancs revient forcément moins cher que de créer un jeu de maillots colorés. Jusqu'au début des années 1920, les Marseillais ne jouent cependant pas qu'en blanc. Pour rendre hommage au Football Club de Marseille, d'où viennent beaucoup de dirigeants et joueurs de l'OM, René Dufaure de Montmirail impose des shorts noirs à ses athlètes. Logique, puisque le FCM jouait en noir. Pour ne pas se transformer en publicités pour lessive, les joueurs de l'OM optent rapidement pour des chaussettes bleues. Quoi de plus logique, une fois encore, que d'adopter la deuxième couleur de la ville, comme en atteste les armoiries de la ville : « Le blason d'argent à la croix d'azur. » À cette époque, beaucoup l'ignorent, mais le blanc et le ciel, à Marseille, deviendront plus que de simples couleurs.


Pendant longtemps, un simple liseré bleu ciel vient détourer le col des maillots. En 1969, pour la toute première fois de l'histoire de l'OM, le logo du Coq Sportif, équipementier du club, apparaît sur le maillot. Deux ans plus tard, le premier sponsor apparaît sur le devant du maillot. Il est d'ailleurs... imposant. Jamais, dans son histoire, l'Olympique de Marseille n'a osé trahir ses couleurs (sur ses maillots à domicile). À une exception près. En 1969, l'OM reçoit l'OL. À l'époque, l'équipe qui recevait devait changer de tenue en cas de risque de confusion des couleurs. L'arbitre ordonne alors aux Marseillais d'enfiler des tuniques rouges et des shorts blancs, puisque les Lyonnais jouent eux en maillots blancs et shorts rouges. Au final, incompréhension sur la pelouse, forcément, et l'arbitre ordonne aux Marseillais d'enfiler une tunique bleue. Un joyeux bazar et des Marseillais en rouge : pas besoin d'attendre 2015 pour voir de l'ambiance dans un match entre les deux olympiques.

Maillot mythique

À Marseille pas de doute, le maillot qui a fait rêver plus que tous les autres est bien évidemment celui arboré pour la finale de la Coupe des clubs champions, en 1993. Cette année-là, pas de croix – qui vient encore une fois des armoiries de la ville, la croix ayant été adoptée au temps des croisades –, mais trois bandes azur au niveau de l'épaule droite et sur le short. Un col tricolore, simple, un écusson magnifiquement brodé et un équipementier – Adidas – discret au niveau du col. Au-delà de ce qu'il représente, ce maillot est surtout une œuvre d'art qui a le mérite de ne pas être polluée par un sponsor. Un vrai supporter marseillais pourrait reconnaître ce maillot au premier coup d'œil. Basile Boli aussi, logiquement.

Maillots extérieurs et collectors

Pendant très longtemps, les Marseillais n'osaient pas toucher au bleu de leur deuxième jeu de maillots. En fait, le maillot extérieur de l'OM a longtemps été le « négatif » du maillot domicile, avant que quelques hommes guidés par les lois du marketing ne décident de tenter quelques petites folies pas toujours bien reçues par le public.


Lors de la saison 1998/1999, l'OM crée un maillot third pour fêter le centenaire du club. Pour la première fois de leur histoire, les joueurs portent un maillot qui n'est ni bleu, ni blanc, ni même rouge, mais doré. Entièrement doré. Une petite polémique éclate alors. La nationalité du sponsor Ericsson, une marque suédoise, aurait-elle influencé ce choix ?


D'une manière globale, les années 2000 n'ont pas été une franche réussite pour les maillots extérieurs et third de l'OM (pour être honnête, elles ne l'ont été pour aucun club français). Pour les coupes d'Europe, les Marseillais optent régulièrement pour des tuniques grises. La palme du maillot third le plus laid revient tout de même à la tunique de la saison 2004/2005 : du noir, du jaune, des formes géométriques et un sponsor bien nul pour un maillot tout pourri. En revanche, le maillot extérieur des saisons 2001/2002 et 2002/2003, aussi appelé le maillot « Khalifa Airways » , a fait un tabac à Marseille et à Paris. Car oui, beaucoup de Parisiens sont supporters marseillais.

Ils se sont inspirés du maillot de l'Olympique de Marseille

Si le maillot de l'Olympique de Marseille a fait rêver plus d'un amateur de football, difficile cependant d'affirmer qu'un club professionnel s'en est inspiré pour son propre jeu de tuniques. Certes, le blanc est la couleur d'une multitude d'équipes, mais aucune d'elles n'a jamais affirmé l'avoir choisi en hommage à l'Olympique de Marseille. En football, tout du moins. Le Stade phocéen, équipe de rugby basée à Marseille, a en revanche repris les couleurs du club, le ciel et le blanc, et le logo (la croix d'azur).



Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Mais...mais...qu'est ce que c'est que ce design pourri ???
Vous m'avez pourri la journée . Merde !
marcassin Niveau : DHR
Juste pour revenir sur le nouveau design, LA POLICE EST TROP GROSSE ON EST PAS AVEUGLES (du moins la majeure partie je pense). Sinon je suis pas fan de du rendu "mobile", on est sur un site pas une appli svp.
marcassin Niveau : DHR
Ha parce qu'en plus vous supprimez les coms quand on fait part de notre avis?
marcassin Niveau : DHR
ben non, j ai écrit trop vite
Johnny Decker Niveau : DHR
Je plussoie... mais je ne sais pas comment faire!
Où sont passés les + et - ???
Corto le Maltais Niveau : District
Oui je trouve que la difference de taille des différentes typo est assez énervante. On ne voit pas trop où sont les différentes rubriques, tout se ressemble.

J'aime beaucoup ce design dans la version papier, mais pour la version web un rééquilibre des typos serait le bienvenue.
souzadeoliveira Niveau : Ligue 2
Sur smartphone en passant par le navigateur on n'a plus accès au fil de l'actualité sur la page d'accueil, de plus quand on commente, toujours sur smartphone, le clavier cache la zone de texte du coup on ne voit pas ce que l'on écrit.
Je veux pas faire mon emmerdeur, je dis simplement ce que je vois si ça peut vous aider à améliorer le tout
souzadeoliveira Niveau : Ligue 2
Sinon très bon article, le maillot du centenaire je le trouvais pas mal, au moins il est collector. Barcelone aussi avait utilisé le doré pour son centenaire mais seulement pour tout ce qui était écrit dessus, nom des joueurs numéros etc ...
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Moi j'aime strictement rien de ce nouveau design.

La typo, l'ergonomie, rien. C'est comme si ma nana se tirait 2 semaines en vacances et qu'elle revenait avec des seins siliconés, les lèvres gonflées de colagène, liposucée de partout.

Bah moi j'aimais bien ses petits bourrelets.

Rendez-nous les bourrelets !
Le fameux maillot third noir et jaune si dégueulasse de 2004-2005, c'était le maillot Anigo ... je dis ça, je dis rien ...
Si on se cantonne et pas à la nouvelle mise en page -troublante, pour ne pas dire plus (je me suis demandé si je n'avais pas cliqué sur lequipe.fr par mégarde)-, c'est toujours sympa ces histoires...logos, maillots, c'est ça qu'on aime tous dans le foot
lemudream Niveau : CFA2
Parmis les nombreuses coquilles du nouveau site, on notera le nouvel icône avec simplement ".com". Perso je mets juste les icône dans ma barre de favoris, la ça fout un peu la merde l'étoile était cool... ça fait pas sérieu de balancer le nouveau site comme ça les gars, vous avez de la chance d'avoir une base de fan qui va pas bouger (à moins de vouloir nous dégager et changer de public) et va vraiment falloir bosser, même le site de mon taf est mieux foutu que ça (et personne le visite)
Je rebondis sur l'étoile au passage. Contrairement aux idées reçu, on ne l'a pas mis pour la C1 mais bien pour 10 titres de champions de France car à Marseille, on compte les titres de 1929 (la dernière édition en amateur) et 1993.
GougouleBxl Niveau : CFA2
Ah merde, mais où je suis tombé...???

Excusez-moi, je cherche le site de SoFoot (le vrai), c'est pas où ?
Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
Dans l'ensemble, les maillots third de l'OM des années 2000 sont plus réussis que votre nouvelle mise en page.
GougouleBxl Niveau : CFA2
Message posté par Danse, biatch!
Dans l'ensemble, les maillots third de l'OM des années 2000 sont plus réussis que votre nouvelle mise en page.


+1

(bah ouais, je m'adapte comme je peux)

Sérieux SoFoot, mais c'est chiant de devoir cliquer sur "Voir + de commentaires" pour voir les commentaires...
Ouiiii, Stam! Niveau : District
J'ai mal aux yeux ! Changez le blanc, celui-là est trop "blanc", couleur "oeuf" si vous connaissez ça passerait mieux ou si on vous a filé une plate-forme sophistiquée avec le site, remplir graduellement à partir du centre avec un beige. :)

Sinon, je vois ou vous voulez en venir avec l'ergo du site et l'ergo du contenu, mais un seul bouton avec un défilant réseau sociaux pour le partage, ça vous démarquera de la nouvelle vague de pu*aclic, parce que ça me ferait bien chier de vous y voir associer :)

un mec qui aime SF.
Pas hyper fan du nouveau site non plus.
Par contre les commentaires qui s'affichent sur le côté de l'article, je trouve cela plutôt bien senti !
lev_yachine Niveau : DHR
super article
par contre, pour donner mes impressions - puisque c'est la tendance apparement et que j'en suis content- sur le nouveau site deux points super positifs : les nouveaux commentaires et le log in
sinon, c'est un peu beaucoup blanc quand même ; les commentaires pourraient être affichés direct connaissant leur habituelle qualité, c'est presque devenu une partie intégrante de l'article ; les onglets sont aussi bcp moins nombreux et moins visuels, je vais mettre un peu de temps à me réadapter
mais pour le reste je ne doute pas que l'on va finir par s'y habituer, ça me rappelle un peu les lectures longues d'ailleurs, mais en un peu moins réussi parce que le site dans son ensemble s'y prête moins, ça retire la facilité de navigation entre les articles
lev_yachine Niveau : DHR
autre idée, si vous faites des rubriques "top 10", Français de l'étranger, mettez les dans un onglet de rubriques, et pas en scrollant vers le bas du site, ce serait plus pratique
amour
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
4k 30