Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Nice

OM, l'être capital

Si le PSG est bel et bien seul au sommet de la Ligue 1, Marseille est de nouveau au centre du football français grâce à son parcours en Ligue Europa. Forcément, ça ne fait pas que des heureux. Mais c'est une bonne nouvelle pour tous.

Modififié

Il y a quatre façons d'exister dans le football : en inspirant le respect, en suscitant l'amour, en aimantant la haine et en se couvrant de honte. N'importe quel club assez dimensionné a un jour touché du doigt les quatre étapes, toutes étant de plus reliées d'une façon ou d'une autre à leurs voisines. Rares sont ceux qui connaissent en fil continu la première. Davantage parviennent à maintenir intensément la seconde et la troisième, qui forment un couple presque inséparable. Et il faut assez de regards sur soi pour réellement vivre en son for intérieur la quatrième. L'OM a déjà gagné pour quelque temps le droit au respect, après avoir encaissé les rires il y a une poignée de mois encore. Et il a réveillé plus que jamais la passion génératrice d'amour et de haine. Une histoire d'ADN, paraît-il.

« Oh, ça va ! On a le droit d'exister un petit peu ou pas ? »


Ils sont là, partout. Des cravatés pressés des bureaux feutrés à ceux qui regardent l'heure tourner au bar du coin, vous trouverez bien quelqu'un pour alimenter les guerres de clochers. Pour démentir la réalité, flinguer votre humeur ou l'exalter. Marseille est au centre du village. Le football français est à la fête, et même ceux qui font la gueule y participent. On félicite, on chouine, on admire, on envie, on chambre, on relativise, on jalouse, on méprise, on se bagarre, on vibre. On vit. Un vieil ami s'est assis à la table. Ça fait un moment qu'on ne l'avait plus vu dans les parages. Alors, il est au centre des attentions, il monopolise un peu la parole pour raconter son voyage. On a toujours de la tendresse pour lui, mais il agace parce qu'il est beau et qu'il croit sûrement l'être encore plus qu'il ne l'est. Il l'a toujours cru, c'est aussi pour ça qu'on l'aime. On aurait parfois envie de lui dire : « Ferme-la un peu ! »


Mais on ne peut pas parce que sa voix porte un peu plus que la nôtre et qu'aujourd'hui, tout le monde a envie de l'écouter raconter ses histoires. Elles sont sans doute à nuancer, sans doute un peu romancées, il y manque encore un point final. Mais l'auditoire s'en fout, à raison. Personne n'a envie de savoir qu'une demi-finale de C1 est sans doute plus dure à conquérir qu'une finale de C3. Tous se moquent que, plus au nord, un club n'était pas loin d'accomplir la saison passée ce que vient de faire l'OM sans que ça ne suscite, dit-on, le même engouement. Ce sont des discussions d'hier ou de demain, des discussions de gens chafouins, au mieux raisonnables. Qui a envie d'être raisonnable à l'heure de s'enivrer ?

Ère France


Depuis un moment se pose la question d'une nouvelle ère pour le football français. Elle s'entrouvre un peu plus et l'OM est enfin de ceux qui poussent la porte. L'avantage du football est qu'il s'auto-alimente en permanence. Demain, peut-être qu'une nouvelle histoire éclipsera celle-ci. Il faut le souhaiter car le scénario écrit par les clubs de l'Hexagone depuis vingt ans a été maigre en rebondissements heureux. Le rythme des épisodes s'est un peu emballé ces dernières saisons. Nos personnages préférés reviennent enfin au premier plan, se bousculent sur l'affiche, intriguent pour que leur nom soit écrit un peu plus gros que celui des autres. C'est de bonne guerre, c'est la guerre qu'il nous faut, même. Jean-Michel Aulas a tout fait hors des terrains pour provoquer l'OM en duel ces dernières années. De façon presque irresponsable, parfois.



Il n'imaginait sûrement pas que c'était sur son propre terrain que l'OM tenterait d'arracher un bout d'histoire et quelques sièges. Le PSG pensait pouvoir semer la patience pour s'offrir l'Europe, il n'imaginait peut-être pas que d'autres clubs français s'engouffreraient dans la brèche pour y prendre leur part d'émotions. C'est le jeu, il comporte son lot de surprises, de frustrations et de tensions. Surtout, il nourrit l'émulation. Dès ce dimanche soir, l'OGC Nice, en désir d'Europe lui aussi, se gorgera d'ambition pour faire la nique à son lointain voisin, comme toujours, mais sans doute avec une pointe d'envie supplémentaire. C'est également à ça que sert une conquête européenne : celui qui est en première ligne devient une cible esseulée, mais aussi un horizon commun.



Par Chris Diamantaire
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 17:17 Euro Millions : 99 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti
Hier à 18:09 Gervinho vers Parme 16 Hier à 17:00 Une ville anglaise ne veut plus des supporters 4 Hier à 16:30 Le fils de Ronaldinho cache son identité lors d'un essai 26
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 13:30 Un match de Liga prochainement joué aux States 63 mercredi 15 août Quand les écrans de Bristol Rovers diffusent le téléphone rose 13 mercredi 15 août Mathias Pogba recalé par un club de D3 allemande 28 mercredi 15 août La finale de la Copa Libertadores en un seul match à partir de 2019 9 mercredi 15 août Iniesta plante déjà son deuxième but au Japon 18 mercredi 15 août Il chambre les fans adverses, mais son but est hors jeu 18 mercredi 15 août À l'Ajax, on maîtrise l'art de la roulette 5