Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Marseille-Saint-Étienne

Marseille joue-t-il vraiment le titre ?

Ce dimanche soir, l'OM reçoit des Stéphanois mal en point et espère bien empocher trois points pour suivre le rythme de Lyon et Monaco. Et pourquoi pas pour rêver et regarder encore plus haut ?

Modififié

Peut-on dire que Marseille joue le titre ? Les plus cyniques se contenteront de répondre sèchement « non » , et il serait difficile de leur donner tort. Mais comme l’explique René Descartes dans son Discours de la méthode, il faut explorer toutes les pistes et répondre à toutes les questions avec rigueur pour atteindre la vérité. Les faits, c’est qu’à presque mi-parcours, après seize journées de championnat, l’Olympique de Marseille a autant de points que le deuxième du championnat et ne compte finalement que neuf points de retard sur le Paris Saint-Germain. Un beau trou, mais rien d’irrattrapable dans l’absolu. En Angleterre, Manchester United est à huit points de Manchester City, et personne ne l'exclut de la course au titre. En Espagne, le Real compte également huit longueurs de retard sur le Barça, et personne ne l'exclut de la course au titre. Sauf qu’en France, l’équipe qui trône en tête est considérée dès la ligne de départ comme intouchable, quoi qu’il arrive. Et elle l’est.

Les pieds sur Terre


« Il faudrait faire régulièrement une prière à Notre Dame de la Garde pour que les joueurs ne soient jamais blessés et ne ressentent jamais la fatigue. Ce n’est pas opération impossible, c’est opération miracle. Ce serait pour moi un exploit unique dans les annales. » Un miracle. Voilà la seule solution pour que l’OM lutte pour le titre cette saison selon le mesuré Rolland Courbis. Pourtant, il y a un peu plus d’un an, quand Frank McCourt reprend le club, les ambitions qu’il affiche sont claires. « Nous devons concurrencer directement le PSG. Nous devons le défier et le battre. (...) Mon but n°1, c'est d'être dans le top 3 de la Ligue 1 tous les ans. Le but n°2 est de gagner le championnat plus souvent qu'on ne le perd. Le but n°3, c'est de gagner la Ligue des champions » , déclare l’homme d’affaires américain. Bon, depuis, McCourt a bien compris qu’il avait parlé un peu trop vite et a fait son mea culpa dans La Provence en expliquant qu’il aurait dû « faire un peu plus attention à certains mots pour décrire le projet » . « On a bien compris que c’était une exagération, dans l’euphorie de l’arrivée » , tranche Courbis.


Pour un autre observateur avisé de l’OM à la voix rocailleuse, René Malleville, l’âme du supporter le rend un brin plus optimiste. S’il concède qu’en « l’état actuel, le club est en retard sur les temps de passage » , il assure que le projet McCourt consiste à concurrencer le PSG dans trois ans. « Ça ne veut pas dire qu’on doit remporter le championnat à ce moment-là, mais qu’on doit pouvoir lutter avec le Paris Saint-Germain. » En tout cas, tous deux s’accordent à dire que l’OM ne peut pour l’instant même pas imaginer faire de l’ombre au gigantesque PSG. Du moins en championnat. « Pour valider ce projet marseillais, ce serait bien d’aller chercher un trophée national. Marseille a perdu le record de victoires en Coupe de France, ça fait très longtemps qu’ils ne l’ont pas gagnée, ce serait extraordinaire pour eux de la remporter cette année, juge Coach Courbis. À défaut, ils pourraient se rabattre sur la Coupe de la Ligue, même si ça n’a rien à voir en matière de valeur historique. »

René Malleville, quant à lui, se fout complètement de la Coupe de France et rêve d’Europe. « Je veux qu’on aille au bout de cette Ligue Europa. C’est pour ça que je compte sur le mercato d’hiver pour qu’on prenne au moins trois renforts voués à être titulaires indiscutables » , explique-t-il fermement. Mais ce qui le fait vraiment rêver, c’est la grande Coupe d’Europe, la Ligue des champions. Car le véritable objectif de l’OM cette saison, c’est bel et bien de terminer sur le podium. « Ce qui validera le projet, c’est de disputer la Ligue des champions dès la saison prochaine. Si je gagne une Coupe de France, mais que je finis quatrième, l’année prochaine je dispute encore la Ligue Europa, donc il n’y a pas d’avancement. C’est pour ça qu’il faut impérativement qu’on soit sur le podium cette année pour accélérer la progression du club et attirer des bons joueurs déjà confirmés » , exige Malleville. Mais pour atteindre cet objectif, il va falloir tenir le choc face à Lyon et Monaco, car l’un des trois sera forcément perdant.



Si les Marseillais comptent le même nombre de points que leurs deux rivaux, l’impression laissée est pour l’instant moins convaincante. « Le problème de Rudi à l’OM, c’est que quand il fait certains changements, le niveau baisse. Je trouve que l’effectif marseillais manque un peu de profondeur, il n’y a quatorze ou quinze joueurs performants. Ce sera insuffisant si l’OM joue sur quatre tableaux en même temps, juge Courbis. Mais Lyon et Monaco ont le même problème. Regardez Lyon, après avoir perdu Traoré, s’ils perdent encore Cornet, ils vont avoir quelques soucis et perdre des points. Je pense Marseille capable de s’aligner sur le rythme de Lyon et Monaco, car eux aussi vont perdre des plumes. » De son côté, René Malleville attend le mercato hivernal de pied ferme et « trois supers joueurs : un milieu défensif pour jouer à côté de Gustavo et mettre Anguissa sur le banc, un avant-centre, un vrai, un tueur des surfaces, et un latéral qui puisse jouer à gauche et à droite » . Le Champions Project est à ce prix.



Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 14
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall lundi 16 juillet La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)