Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 18e journée
  3. // Monaco/Marseille (1-0)

Marseille fait le coup de la panne à Monaco

Le scalp de l'OM pour terminer une belle semaine monégasque. Sûrs de leurs forces ce dimanche soir, les hommes du Rocher s'offrent de tristes Marseillais et un succès de prestige (1-0) en clôture de la 18e journée de Ligue 1. Les Phocéens, qui pouvaient mettre le PSG à quatre points après la déconvenue parisienne de l'après-midi à Guingamp, sont passés au travers comme rarement.

Modififié

Monaco - OM
(1-0)

Bernardo Silva (66') pour Monaco


Alors que les stagiaires de 3e commencent à peupler les entreprises françaises, faisant ainsi office de bruyant décompte jusqu'à Noël, Bilal Boutobba, lui, a touché le gros lot. À tout juste 16 piges, le gamin né après la Coupe du monde 1998 enfile son maillot beaucoup trop grand pour lui et court tel un chien fou vers le côté droit. Il reste à peine dix minutes à jouer dans cet étrange Monaco - Marseille, et Marcelo Bielsa vient d'offrir un sacré kiff à un gosse devenu le plus jeune joueur de l'histoire de l'OM à avoir foulé une pelouse de Ligue 1. Un vent de fraîcheur, mais un record anecdotique dans la cité phocéenne, puisque l'entrée du gaucher a été plus symbolique qu'autre chose. Complètement à la ramasse offensivement, où Payet est encore passé à côté lors d'un « gros » match, pas plus à l'aise derrière, où les latéraux ainsi que Nkoulou n'ont pas rassuré, des Marseillais sans idée s'inclinent logiquement sur le Rocher face à des Monégasques qui savent faire déjouer à défaut de bien jouer.

90 ans, mais une seule occasion monégasque


Lilian Thuram, Sonny Anderson, Édouard Cissé, Ludo Giuly, Fabien Barthez, Manu Amoros et bien d'autres. Pour fêter ses 90 ans, l'AS Monaco a mis les petits plats dans les grands et les légendes du club à contribution. Tour d'honneur des anciens joueurs, speaker en feu, pluie de confettis et mine d'Anthony Martial qui s'écrase sur la barre transversale, les Monégasques mettent une grosse pression dès les premières minutes de la rencontre. Le temps que le moteur diesel de Florian Thauvin se mette à température. L'ancien Bastiais sert deux galettes coup sur coup sur les crânes de Gignac, puis Lémina – deux têtes qui frôlent le cadre –, puis cale. Comme le reste de son équipe. Les Marseillais sont dominateurs, maîtres du jeu, mais étonnamment lents. Et maladroits à l'image de Rod Fanni, seul au point de penalty, dans le concours de la meilleure tête manquée de la saison. Sur l'action précédente, Brice Dja Djédjé avait, lui, raté son contrôle et manqué son duel face à Danijel Subašić.

Yannick Ferreira Carrasco, le facteur X


En réalité, pour son anniversaire, Monaco ne veut surtout pas perdre. Du coup, Monaco ne joue surtout pas. Mis à part les quelques tentatives de Martial et Yannick Ferreira Carrasco en solo, les joueurs du Rocher ne montrent rien. Ils attendent, ils hésitent, tandis que le kop monégasque salue l'arrivée de deux nouveaux membres, Jacques et Gabriella. Il faut attendre la 67e minute pour voir un vrai mouvement collectif monégasque. Bingo, la première est la bonne. Martial combine avec Dirar côté droit avant de centrer en retrait pour Bernardo Silva qui ouvre le score (un peu) contre le cours du jeu (1-0, 67e). Sur l'action, Ferreira Carrasco ne touche pas le ballon, mais c'est bien lui qui fait la différence en le laissant passer. Depuis le début, YFC tient l'attaque monégasque à lui tout seul. À droite ou à gauche, en profondeur ou dans les pieds, le Belge, pas avare d'efforts, est partout. Pas de doute, c'est bien lui l'homme de ce beau succès monégasque.


Les notes du match

Résultats et classement de la jolie Ligue 1

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti il y a 26 minutes Neymar lance son propre jeu de foot 17
il y a 3 heures La statue de Falcao 21 il y a 3 heures Un Ballon d'or créé pour les femmes 28 il y a 6 heures Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 4
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi
À lire ensuite
Benfica largue Porto