En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 30e journée
  3. // Nice/Marseille (0-1)

Marseille fait la bonne affaire à Nice

Sorti vainqueur d'un derby méditerranéen équilibré (1-0), encore une fois grâce à un but de Gignac, l'OM a fait un petit trou avec ses poursuivants et mis un peu plus de pression sur Lyon.

Modififié
Nice 0-1 Marseille
But : Gignac (15e) pour l'OM

C'est ce qu'on appelle réaliser la bonne affaire. À chaque fois qu'une équipe a l'occasion de piquer la place de l'OM sur le podium, elle se foire. Et cette fois, les Marseillais y sont pour quelque chose. Directement menacées par le voisin niçois, les troupes d'Élie Baup ont marqué un grand coup en allant chercher la victoire au Stade du Ray (1-0), grâce au dixième but de Gignac en Ligue 1 cette saison. Un troisième match consécutif sans encaisser de but qui permet à l'OM de reléguer son adversaire du jour à 6 points et de profiter des faux pas des poursuivants pour gagner du terrain. Un succès construit avec ses armes : l'abnégation, la solidité, un très bon Valbuena et l'efficacité relative de Gignac. Malgré le retour de Cvitanich, bien tenu par N'Koulou, Nice n'a jamais su renverser le bloc marseillais.

N'Koulou 1-0 Cvitanich

Peut-être parce qu'il n'a pas été étincelant ces dernières semaines, peut-être parce qu'il a fini par saouler tout le monde sur Twitter, peut-être parce que Cheyrou a le profil pour améliorer le jeu marseillais. Toujours est-il que Barton est sur le banc. Digard, lui, est bien là. Quinze secondes de jeu, et le capitaine niçois vient déjà prendre des infos sur l'élasticité de la cheville de Valbuena. N'Koulou préfère, lui, l'option coup de coude dans la tronche de Cvitanich. Paf, le début de partie est engagé et tendu. Même Baup le calme s'autorise une prise de bec avec l'attaquant argentin, qui ne supporte pas le marquage rugueux du Camerounais. Au milieu de ce combat, une étincelle. Une percée de Petit vélo, un corner et un coup de caboche de Gignac (15e). Les locaux cherchent la réaction et Fanni, d'un poteau contre son camp, n'est pas loin de leur offrir l'égalisation. Sur la même action, Anin reprend joliment de volée, mais Mandanda est à la parade. L'OM est solide. Difficile à déstabiliser. Et tout près de doubler la mise en contre, mais Gignac gâche ses deux opportunités.

Valbuena, le poumon

Dans un stade du Ray bouillant, les Aiglons remettent la pression d'entrée. Débordements, centres, têtes, tirs lointains. Les Marseillais sont acculés, mais Mandanda tient la baraque. Devant, le poumon, c'est Valbuena. La bande à Baup respire à chaque touche de balle du meneur de jeu des Bleus, toujours bien positionné entre les lignes. La partie se rééquilibre et bascule dans son premier temps mort, la faute à une grosse baisse de rythme et une succession d'erreurs techniques. C'est l'heure des changements. Du sang frais. Et de la blessure de N'Koulou, qui doit laisser à Diawara la garde de Cvitanich. Mais l'ancien de Boca n'a plus l'énergie de la première période. Le danger vient donc d'ailleurs, de Digard par exemple, dont le coup franc dévié embrasse le poteau gauche du numéro 2 de l'équipe de France. Baup décide de verrouiller son milieu de terrain en lançant Barton à la place de Gignac. Civelli passe avant-centre, Nice tente le tout pour le tout, mais l'OM tient sa victoire. Et provisoirement la seconde place de la Ligue 1.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 1
Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17