1. //
  2. //
  3. // Marseille–Monaco (3-3)

Marseille et Monaco se quittent sur un joli nul

Dans un match spectaculaire mais très inquiétant pour les défenses des deux équipes, Marseille et Monaco se sont quittés sur un match nul finalement plutôt logique. La star de la soirée : Almamy Touré, auteur d'un doublé dont un but superbe.

Modififié
2k 35

Olympique de Marseille 3–3 AS Monaco

Buts : Alessandrini (12e), Batshuayi (51e) et Nkoudou (82e) pour l'OM // Touré (18e, 39e) et Coentrão (72e) pour l'ASM

Si c'est bien Michy Batshuayi qui honorait ce soir son trophée UNFP du meilleur joueur du mois d'octobre, l'attaquant marseillais a dû partager les honneurs avec un jeune latéral droit de 19 ans. Si Almamy Touré n'était peut-être pas connu de tous avant le début de la rencontre, il va bien falloir que tout le monde retienne son nom à compter de ce jour. Ne serait-ce que pour la beauté de son deuxième but ce soir au Vélodrome. Une récupération sur un dégagement de Mandanda, une percée, un une-deux parfait avec Carrillo et un crochet intérieur pour laisser Rekik sur les fesses ont suffi au jeune latéral pour surprendre son monde. Les observateurs avaient déjà remarqué sa prestation lors du match à Arsenal, la saison passée, ils seront aujourd'hui satisfaits de pouvoir dire : « On vous l'avait dit ! » Il aurait peut-être fallu prévenir la défense marseillaise, du coup.

Le show Almamy Touré


Après une interview exceptionnelle de Taye Taiwo et de sa voix de cartoon, les Marseillais pénètrent sur la pelouse du Vélodrome avec la ferme intention de poursuivre leur bonne série en cours. Avec une composition largement remaniée, les hommes de la principauté entendent bien se glisser sur le podium. Après le premier coup de sifflet de M. Turpin, les Olympiens s'emparent du cuir et le gardent un bon moment. Les Monégasques se contentent de défendre et, si ce n'est sur coups de pied arrêtés, ne se montrent pas très concernés. C'est donc assez logiquement que les hommes de Jardim concèdent l'ouverture du score après un cafouillage incompréhensible devant Subašić (12e). Romain Alessandrini peut sourire, il vient d'inscrire là son cinquième but de la saison. Décidément, tout semble réussir aux Marseillais ! Enfin, tout sauf le marquage individuel sur coup de pied arrêté. Et c'est bien dommage.

Sur un coup franc très bien tiré de Fábio Coentrão, Almamy Touré, seul dans les six mètres, fusille Mandanda, impuissant (18e). Une égalisation offerte qui sort les Monégasques de leur attentisme. Moutinho s'amuse au milieu de terrain, sert Coentrão qui lance Carrillo à son tour. L'action est belle, la finition l'est un peu moins. Quelques minutes plus tard, Echiejile arrive en retard sur Batshuayi dans la surface, mais M. Turpin ne bronche pas (27e). Inquiétés en défense, les joueurs de Rocher sont également dangereux devant, en atteste cette nouvelle frappe de Fabinho (28e) déviée par Mandanda. Pas vraiment dans son match, Clément Turpin oublie un deuxième penalty après une faute de Mendy sur Carrillo dans la surface (32e). Discret depuis le coup d'envoi, Michy Batshuayi laisse parler son instinct de buteur à quelques minutes de la pause, mais sa frappe est déviée par le poteau droit de Subašić (36e). Dans la foulée, Almamy Touré marque le but du week-end en ridiculisant au passage Karim Rekik (39e), vraiment faible ce soir.

Un match fou


La deuxième mi-temps reprend sur le thème des fautes un peu bêtes. Une fois les esprits calmés, les Marseillais réussissent l'impensable en marquant sur un corner joué à deux. Bien aidé par une sortie complètement foireuse de Subašić et par un nouveau joli cafouillage, Michy ramène les Olympiens à égalité (51e). Dans ce match où les défenses ont décidé de ne pas exister du tout, les Monégasques manquent de reprendre l'avantage cinq minutes plus tard, mais une énorme parade de Mandanda les en empêche (57e). Dommage pour Almamy Touré qui passe tout près du triplé. Nouvelle preuve du niveau des défenses ce soir, Rekik s'arrête de jouer en croyant Moutinho hors jeu, alors que c'était un Marseillais qui venait de toucher le ballon. Dans la foulée, Hector Costa se rit de Rekik, encore lui, et sert un caviar à Carrillo qui envoie sa frappe à quelques dizaines de kilomètres de la cage de Mandanda (64e).

Le match est toujours aussi fou, et le cuir voyage d'une cage à l'autre sans aucun temps mort. Karim Rekik demande des lentilles de contact et, puisqu'on ne les lui apporte pas, le défenseur sort du terrain. Entre-temps, les Monégasques ont le temps de reprendre l'avantage à la suite d'une superbe action conclue par une tête toute molle de Fábio Coentrão (72e). Qu'importe la finition, la passe de Moutinho qui initie l'action est un modèle du genre. Ce match est absolument dingue d'intensité, mais vraiment nul tactiquement. Un paradoxe qui ravit les spectateurs, mais qui laissera les deux entraîneurs avec beaucoup de points à travailler à l'entraînement cette semaine. Surtout défensivement. Alors qu'on les pense en mesure de garder leur victoire, les Monégasques s'oublient une nouvelle fois sur un contre rapide. Hors jeu au départ de l'action, Nkoudou profite d'une frappe ratée d'Ocampos pour égaliser (82e). M. Turpin siffle la fin de ce match fou et laisse les défenseurs rentrer chez eux se poser les bonnes questions.

Par Gabriel Cnudde
Modifié

Dans cet article

Anfield_Road Niveau : Ligue 1
Ce match c'est un doux mélange de défense à la ramasse, d'action offensive hasardeuse et d'arbitrage catastrophique, en tant que Marseillaise ou Monégasque y'a de quoi s'énerver, mais en tant que neutre c'était vraiment agréable à regarder.
read my mind Niveau : National
Avoir réussi à avoir fait briller touré c'est chaud .Dommage encore une fois de ne pas valider un super résultat à l'extérieur pfff.
Rekik tu vas voir quand je descend à Marseille !! Petit con va !!!
Match de ph
Soirée portes ouvertes à Marseille. Beaucoup trop d'erreurs défensives, de la fébrilité et donc beaucoup de buts. Agréables mais tout a été assez confus.

Et sinon, c'est moi ou Subasic est à la ramasse depuis quelques temps ?
johnnybravo Niveau : DHR
C'est fou quand même, DDD est devenu un taulier de l'équipe... c'est dire le niveau !
Johanromabatimessi Niveau : Loisir
Turpin est une salope qui a arbitré contre Marseille. Rekik devrait être pendue sur la canebière !

snocxuatrom83 Niveau : Loisir
Drôle de joueur qu'est ocampos
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Quant t'es neutre, c'est une bénédiction des matchs comme ça! Des barres de rires toute les 10 minutes, je me suis RE-GA-LE!!

Sinon amis marseillais honnêtement je trouve que vous êtes sur la pente ascendante, ok votre défense fait flipper mais offensivement il y a beaucoup de bonne volonté. Mais beaucoup de maladresse... quoique souvent à votre avantage MDR! Cabella et Diarra excellents, Michy bof.

Sinon prévoyez des lentilles de contact de rechange à portée de main putain. C'est la base
Pour une fois que Lucas Silva fait une belle frappe t'as Super Ocampos qui vient la contrer ..
Bon j'étais très sceptique vis à vis de Michel, mais force est de constater que ça commence à prendre forme tout ça. Les combinaisons pointent le bout de leur nez, certains montent en puissance (Nkoudou et Cabella, un plaisir), pas mal pas mal. Bon la défense c'était un cataclysme par contre.

Ya des choses qui changent pas en revanche : Michy c'est vraiment médiocre, mais bon il marque à chaque fois donc je lui pardonne à moitié, et Ocampos c'est toujours pas terrible (bordel d'où tu contres le pétard de Lucas Silva à la 95ème???).

En revanche, le tir raté - passe décisive d'Ocampos m'a ramené aux heures de gloire de Marseille et le mythique contrôle du dos de Brandao contre l'Inter.
Contre Marseille ? tu parles des deux buts marseillais apparemment avec hors jeu ?
Et un petit mot sur Coentrao : dans l'impact, il n'est pas encore au point, mais il a toujours ce pied gauche si soyeux.
2 buts hors-jeu. Un rouge oublié quand Mendy fracasse le genou de Silva. Un penalty oublié sur Carillo en première mi-temps.
Bref, Turpin homme du match côté Marseillais.
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Comment je suis dégoûté,j'avais posté cette perle avant la rencontre :

Message posté par Cheric Zghemmfour
2-3 pour Monaco,triplé de L.Traoré contre un but de Nkoudou et L.Diarra.


Le pire,c'est que je n'étais pas loin,y compris pour les buteurs.

Car à défaut de L.Traoré que j'imaginais sortir de son banc pour réaliser une performance mythique,nous avons eu...ALMAMNY TOURÉ ! Mais oui ! Et plutôt deux fois qu'une.

Il est phénoménal : il récupère à 50 mètres,déchire le premier rideau défensif,accélère,met Rekik sur le postérieur,feinte du regard et plat du pied serein.

Avec ce Monsieur dans ses rangs,des équipes comme Troyes et Lille tutoierait le top 5 (donc le top 2 par la même occasion).

La prochaine étape pour lui,sera d'atteindre le niveau de Monsieur Lilian Thuram qui lui aussi s'emparait de la balle,combinait en une deux tel un ailier droit,et concluait en déchirant les filets ; puis,dans la lignée d'un courage et d'un mental à toutes épreuves,envoyait valdinguer son adversaire et enveloppait un ballon parfait du PIED GAUCHE pour sauver la patrie.

Je pensais que Monsieur Lilian Thuram était unique mais la,même si l'enjeu était moindre,j'ai vu à nouveau un homme,un vrai.Le Real Madrid qui a l'air de tâtonner avec Carvajal et Danilo ferait bien de s'intéresser à lui.Idem pour le Bayern Munich pour la succession de Lahm.

ps : honte à vous,So Foot,pour le qualificatif "joli" dans le chapeau de l'article.Bande de foutixes,ce n'est pas parce qu'il y a six buts que c'est joli.C'est donc ça le fameux site de foot pas comme les autres mais qui en fait est comme les autres ?

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2k 35