Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe F
  3. // Marseille/Arsenal

Marseille, demain c’est loin

Après un an d’absence, l’Olympique de Marseille retrouve les joies de la C1 ce mercredi. Pour ses retrouvailles avec la plus grande des compétitions, le groupe phocéen reçoit Arsenal dans son beau Vélodrome. Un match déjà crucial dans un groupe F totalement fou.

Modififié
« Tomber ou pas, pour tout, pour rien, on prend le risque, pas grave cousin. » Trop audacieuse pour être signée Élie Baup, cette causerie de neuf minutes date de 1997 et est signée IAM. Ce mercredi, pour l’Olympique de Marseille comme pour Akhenaton, Shurik’n et compagnie, Demain c’est loin. De retour dans le grand bain après une année passée loin de la douce mélodie de la Ligue des champions, les Phocéens entrent directement dans le vif du sujet. Ce soir, ce n’est pas n’importe qui qui vient dîner à la maison. Dans un groupe F très relevé, la venue d’Arsenal au stade Vélodrome est déjà un moment crucial dans la saison européenne de l’OM. Alors pour cette première journée de C1, les coéquipiers de Steve Mandanda doivent mettre leurs sentiments de côté et faire péter un peu d’IAM dans le casque avant d’entrer sur la pelouse : à l’heure où le Jump de Van Halen retentira, les petits bras seront priés de rester au vestiaire.

À domicile, sévir sur les gros cafards comme le Baygon

On en fait toujours tout un plat, de cette première journée de C1. Comme le premier rendez-vous galant, il ne vaut mieux pas se louper si on veut aller plus loin. Alors même si quelques contre-exemples demeurent, l’Olympique de Marseille a tout intérêt à suivre les conseils des anciens et de ne pas faire de complexes face aux Gunners. Au fond, la donne est assez simple : en Champions League, les équipes se qualifient, en moyenne, avec un peu plus de dix points. Pour les Phocéens, la donne est un peu différente puisque les hommes de Baup sont dans un groupe au-dessus de la moyenne, avec des déplacements à Naples, à Dortmund et à Arsenal à prévoir. Logique quand on sait l’enfer qui les attend lors de leurs futurs déplacements, d’avoir comme but de faire le plein de points à domicile. Perdre d’entrée de jeu, c’est se mettre sous pression. Perdre d’entrée de jeu, à domicile, dans ce groupe F, c’est un suicide. Et ce, même si le fait que la poule soit homogène peut favoriser une qualification en huitièmes avec un nombre de points inférieur à la moyenne. C’est logiquement avec un peu de pression que les joueurs de l’OM aborderont la rencontre de ce soir. Mais c’est ça qui est bon, au fond.

La C1 et l’ADN OM


C’est ça que veut Steve Mandanda, aussi. « Elle nous a manqué » , balance le capitaine marseillais à L'Équipe comme pour rappeler que le sevrage subi par le portier et ses coéquipiers la saison passée a été une épreuve pénible. Car ce que les gens oublient généralement, au moment de vendre la peau de l’ours et d’anticiper la gifle reçue par l’OM par un Mesut Özil des grands soirs, c’est que la C1 est dans l’ADN phocéen. Ce mercredi comme probablement à chaque journée de C1 en 2013-2014, les hommes de Baup accuseront un déficit de talent pur face à leurs adversaires. Ce mercredi, comme à chaque rencontre de C1 disputée par l’OM de Valbuena, Ayew, Mandanda ou Diawara (exceptée celle face à l’Olympiakos l’an dernier, peut-être), les Marseillais sortiront les tripes. Marseille, c’est cette équipe capable de sortir un match horrible contre Toulouse et de pousser Arsenal dans ses derniers retranchements. L’Europe le sait : prendre l’OM, au Vélodrome, est une galère. Alors, face à des adversaires joueurs, Petit Vélo et compagnie vont suer, essayer et jouer avec leurs forces. En l’occurrence une puissance offensive intéressante face à la faiblesse défensive d’Arsenal, du moins son secteur le moins flamboyant, un Alayxis Romao impressionnant à la récupération, et le soutien d’un Vélodrome quasi flambant neuf. Tout donner et surtout oser. Pas le fort de Baup. Mais comme dit justement IAM, «  pas grave cousin, de toute façon, dans les deux cas, on s’en sort bien » . Un bon match ou un bon résultat. Ou les deux. Mais surtout pas de manque d’envie.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 10
Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 9
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible