1. //
  2. // 5e journée
  3. // Évian TG/Marseille (1-3)

Marseille coule Évian

Un but en vingt secondes, un autre avant la pause et une rencontre en roue libre. En déplacement sur la pelouse d'Évian, l'Olympique de Marseille a su éviter une soirée galère. Galère comme la saison à venir pour l'ETG.

Modififié
0 26

ETG - OM
(1-3)

C. Nsikulu (91') pour Évian Thonon Gaillard , A. Gignac (1'), G. Imbula (44'), F. Thauvin (63') pour Marseille.


En 20 secondes à Annecy, on a le temps de regarder Christophe Lemaître, l'enfant du pays, courir un 200 mètres. Pas d'athlétisme ce soir, au Parc des Sports, ni même de concert de Jay-Z et Beyonce. Juste la réception de l'Olympique de Marseille. 20 secondes et 16 centièmes, c'est ce dont a eu besoin André-Pierre Gignac pour ouvrir le score. 20 secondes et 16 centièmes, c'est le temps qu'a mis le pauvre Benjamin Leroy, deuxième gardien haut-savoyard, à perdre sa virginité en Ligue 1. Un chaud lapin qui n'a rien pu faire sur la demi-volée parfaite d'APG, habilement lancé en profondeur par Rod Fanni, fraîchement auréolé de son titre de vainqueur de Secret Story OM. Assez sympas pour offrir un but en clair aux amoureux du football qui ne sont pas abonnés à Canal+, les Phocéens ont levé le pied par la suite. Très efficaces à défaut d'être complètement enthousiasmants, les Marseillais glanent une troisième victoire consécutive et s'installent sur le podium de la Ligue 1. Les joueurs d'Évian, eux, sont les seuls à ne pas s'être encore imposés cette saison. Une certaine idée de la solitude.

Deux tirs cadrés, deux buts


La légende veut que ce dimanche 14 septembre, Marcelo Bielsa, posé sur sa glacière, ait demandé à ses joueurs de « marquer rapidement » . Ses vœux exaucés grâce à la défense étrange d'un Gaël Givet qui n'aura pas emprunté que la barbe à James Harden, l'Argentin peut recommencer à ronchonner après ses joueurs. Après dix bonnes minutes d'attaques tranchantes, de transmissions de balle réussies et de pressing haut, les visiteurs baissent le pied. Embêtés par Camus, Koné et Wass, parfois en difficulté à la relance, les coéquipiers de Steve Mandanda se font peur après une entame de match parfaite. Suite à un centre de Wass, Dja Djédjé et son portier ne se comprennent pas et Koné, en filou au second poteau, voit la balle d'égalisation lui passer sous le nez. Le latéral droit de l'OM qui continue son festival quelques minutes plus tard en dégainant un tacle les deux pieds décollés sur le même Koné, sans faire de casse. La pluie de corners qui s'abat sur le but de Mandanda ne donne rien à part des regrets pour les joueurs de Pascal Dupraz, intéressants par moment, mais inefficaces au possible. Comme pour se moquer du manque de réussite de leurs adversaires, les Marseillais donnent la leçon. 44e minute, Giannelli Imbula récupère un ballon aux vingt mètres suite à un centre renvoyé par la défense d'Évian. Le milieu phocéen conserve le ballon, envoie une feinte de corps, un crochet, lève la tête et balance une mine du pied gauche. Bien parti, le ballon est dévié par Mensah et prend à contrepied le pauvre Leroy. Un but d'entrée de jeu, un juste avant la pause. Deux tirs cadrés, 2-0. Circulez, il n'y a plus rien à voir.

Un trident absent comme Évian


Il n'y a plus rien à voir car Évian a profité de son passage aux vestiaires pour déposer les armes. Et si le trio offensif Thauvin - Ayew - Payet est plutôt discret ce soir, le manque d'ambition haut-savoyard se paye cash. Toujours aussi à l'aise au milieu du terrain, Imbula déborde ses adversaires et décale parfaitement Jérémy Morel sur le côté gauche. Le centre de l'ancien Lorientais termine dans les pieds d'Ayew, dont la frappe est repoussée par Leroy. Un baptême du feu compliqué pour le gardien d'Évian qui cherche une troisième fois le ballon dans ses filets une poignée de minutes plus tard. Parfaitement servi par Payet après avoir déserté son côté droit, Thauvin profite de l'un de ses rares ballons pour croiser une bonne frappe du gauche. En roue libre, l'OM mène 3-0. Pascal Dupraz comprend qu'il ne sera pas pris au sérieux, alors il fait rire la galerie en faisant entrer un certain Nicki Bille, la version danoise du film de Tarantino. Alessandrini, Lémina, Sparagna et l'un des frissons de la Coupe du monde, Tejeda, font également leur apparition sur la pelouse d'Annecy. Bielsa s'adapte aux changements et transforme sa défense à quatre en défense à cinq pour répondre au nombre d'attaquants d'Évian. Des ajustements pas toujours digestes, notamment pour Imbula, très esseulé dans l'axe. C'est sur l'une de ces situations que Nsikulu, lancé dans la profondeur, file au face-à-face avec Mandanda. En vain. Le Haut-Savoyard prend sa revanche lors du temps additionnel quand, bien servi par Abdallah, il envoie un joli coup de tête dans la lucarne opposée de Mandanda. 3-0 ou 3-1, à Évian, on n'est pas à ça près. En Haute-Savoie, peu importe que ça dure 20 secondes ou 38 journées. On sait que cela va être un chemin de croix.

Résultats et classement de L1

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

la berlinoise est douce en avril
Devant Paris.
Coach Mouzone Niveau : CFA
Note : 2
L'OM qui prend les trois points en marchant, intéressant pour la suite. Cependant, ce soir l'ETG ressemblait à tout sauf à une équipe de football. Et Dupraz qui sort son seul joueur de football : Ninkovic.

J'en ai marre de ce Paga ! À quoi sert-il ? Franchement, il est payé à faire quoi ? Eric Carrière qui s'est épuisé tout le long de la rencontre à lui expliquer le football, à lui traduire le schéma tactique de l'OM. Affligeant !

A part Wass, il n'y a rien à sauver à Evian. Franchement entre leur maillot, leur stade et l'effectif...
DennisRapeAyala Niveau : District
Bon désolé Brice, même si ton petit nom est rigolo, tu va devenir le bouc émissaire du nouveau Vélodrome.
C'est inéluctable.
Le match peut être le plus " laid " dans le jeu pour l'OM depuis le début de saison mais bon malgré ça, encore 3 buts inscrits, meilleure attaque de Ligue 1, merci Marcelo Bielsa.


Evian est insignifiante comme équipe, c'est le vide, c'est chiant. Donc ça explique surement aussi le match au final pas très emballant de l'OM qui n'a pas eu besoin de forcer.
Snaketartare Niveau : Loisir
Thauvin réveille toi mon petit , parce si toi tu est fatigué tes collègues eux ne vont apparemment pas t'attendre ! Alessandrini est aux aguets !
Rochantas Niveau : CFA2
Message posté par Guy Stefano
A part Wass, il n'y a rien à sauver à Evian. Franchement entre leur maillot, leur stade et l'effectif...


D'ailleurs, c'est surprenant qu'aucun club plus huppé de L1 ne fasse d'offre pour lui ..
Marek Hamsik Niveau : National
Note : 20
Si jamais l'ETG cherche un mec capable de mener une mission maintien impossible, il reste Hervé Renard.



On nous a vendu un Marseille en crise et pourtant les voilà devant les milliardaires parisiens. On se croirait dans une dimension parallèle, manquerait plus que Kerviel soit invité à la fête de l'Huma tiens.
Le collectif devient intéressant avec un Imbula qui s'affirme mais le déchet technique d Ayew et surtout Thauvin fait vraiment flipper.
la berlinoise est douce en avril
De toutes façons Ayew est sympathique, généreux, athlétique mais si on est franc, ça n'est pas à proprement parler un joueur de foot.

Outre ses innombrables contrôles ratés, il a également la particularité d'être pourvu d'un sens du jeu qui tend vers le néant, digne d'un gilbert montagné bourré comme Gazza.
On en fait des tonnes sur Franck Abagnale, Di Caprio, attrape moi si tu peux tout ça mais pour moi le plus grand escroc des 20e et 21e siècles reste Pascal Dupraz. Une vingtaine de buts marqués lors d'une carrière longue de dix ans au poste d'attaquant d'abord avant de braquer près d'un million d'euros à Evian Thonon en tant qu'entraîneur du club.

Le plus fou c'est que le mec est loin d'avoir une équipe dégueulasse.
SladjanDjukic Niveau : District
Rod Fanni - lofteur - 15eme seconde - bisou
SladjanDjukic Niveau : District
Marseille c'est le club où dans le même match le mec qui était un nouveau paria envoie une vilaine passe décisive à la 15e seconde jeu pour le soit-disant meilleur pote de ronald qui envoie une praline qui sera probablement le plus beau but de la journée.
Un match ou Thauvin ne réussit que son but, et où on a vu un jeu brouillon mais impliqué, sans doute la patte un peu extérieure à l'environnement estampillé "Ligue 1" habituel. Bielsa fait du bon taf.
Entre moqueries extérieures et bordel intérieur, le tout avec un bon début de saison (ce qui arrive fréquemment les dernières saisons), Marseille fait le spectacle.
Note : 10
Message posté par la berlinoise est douce en avril
De toutes façons Ayew est sympathique, généreux, athlétique mais si on est franc, ça n'est pas à proprement parler un joueur de foot.

Outre ses innombrables contrôles ratés, il a également la particularité d'être pourvu d'un sens du jeu qui tend vers le néant, digne d'un gilbert montagné bourré comme Gazza.


Oui enfin il a un sens du but et un jeu de tête assez rares en L1, et même techniquement il n'est pas aussi dégueu que ce que tu avances, il n'y a qu'à voir son but en Coupe du Monde cet été...


Il est vrai qu a ce moment-la du championnat le sprint final s est deja enclenche ! Quel suspens pour le titre ! Le classement 2014-15 va livrer sa verite d ici deux trois semaines !


Oh wait...bon c est vrai qu apres vos matchs contre le PSG l annee derniere vous en etes a bander des que vous avez deux-trois points devant (mention special au On nous a vendu un Marseille en crise et pourtant les voilà devant les milliardaires parisiens qui me rechauffe comme un troll bien poilu bien gras dans la neige de janvier). On a un peu connu ca aussi remarque, j comprends.



Mais c est ce que je vous souhaite, une nouvelle victoire de Paris facon demi-molasse serait ennuyeuse meme pour moi, conso-supporteur de ce truc bizarre. Par contre qu on soit mis en difficulte et que l equipe soit obligee de jouer a fond tout les weekend, que le Parc redevienne un stade en fusion comme autrefois, la oui je supporterais a fond mon equipe !Et ca lui fera du bien pour la C1 paradoxalement. Donc oui, ne vous ratez pas ca rendra cette saison plus sympathique. Puis si ca fait rester Bielsa...


on sait comment va finir cette ,le principal ennemi du psg cette année est le psg
Message posté par Saucissoko
Le match peut être le plus " laid " dans le jeu pour l'OM depuis le début de saison mais bon malgré ça, encore 3 buts inscrits, meilleure attaque de Ligue 1, merci Marcelo Bielsa.


Evian est insignifiante comme équipe, c'est le vide, c'est chiant. Donc ça explique surement aussi le match au final pas très emballant de l'OM qui n'a pas eu besoin de forcer.


ce Dupraz me fait trop rire,qu il continue,il aurait mieux valu que sochaux reste
Heiseinberg Niveau : CFA
Laissez moi m'enflammer : MARSEILLE CHAMPION DE FRANCE !
Ou a moins de 4 pts du psg !
(Je ne suis pas supp' de l'OM pour info)
anteouane Niveau : DHR
Evian-Thonon-Gaillard, ce club est vraiment difficile à cerner.

Peu de joueurs qui incarnent vraiment le club (Bérigaud parti, Sorlin, Barbosa, ils étaient déja vieux quand ils sont montés), beaucoup de joueurs de passage, beaucoup de prêts, un gros actionnaire (Danone) mais qui n'est pas décideur, des anciennes gloires également actionnaires (Zidane, Liza), du bordel en coulisse, une région qui n'est pas dingue de foot et pourtant des résultats pas dégueulasse avec au moins 5 ans de suite en L1 et une finale de coupe.

Dupraz tient le club. On doit lui dire : "Démerde-toi avec ces joueurs là, on veut pas investir plus que ça de peur de tomber en L2". Et effectivement il s'est bien démerdé jusque là.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 26