1. //
  2. // Quarts
  3. // Granville/OM (0-1)

Marseille contourne Granville

Dans un match maîtrisé, l’OM s’est imposé 1-0 face à Granville. Cette victoire permet aux hommes de Michel d’accéder aux demi-finales de la Coupe de France.

Modififié
979 12

Granville 0-1 Marseille

But : Batshuayi (50e) pour l'OM

Fin de l'épopée pour Granville. Le petit poucet de la Coupe de France s'incline face à l'OM, et dit adieu à la compétition. Si le score est plutôt flatteur pour eux, tant les Marseillais ont dominé et se sont créé un grand nombre d'occasions, les Granvillais ont le sentiment du devoir accompli. Ils ont éliminé deux clubs de Ligue 2 (Laval et Bourg-Péronnas) et ont fait vibrer toute une région. Mais ce jeudi soir, la marche était trop haute. L'OM, grand habitué de ce genre de confrontations, a bien retenu la leçon de l'an passé, lorsque Grenoble, club de CFA, l'avait éliminé. Cette fois-ci, les Olympiens n'ont pas pris ce rendez-vous à la légère, se sont montrés appliqués et ont traité leurs adversaires d'égal à égal. Un but de Michy en début de seconde période suffit au bonheur des hommes de Michel, qui affronteront Sochaux en demies. Avec, forcément, un Classique en finale face au PSG en ligne de mire.

Le gardien de Granville en feu


« Allez Granville, Allez Granville ! » Des chants, des drapeaux, l’anniversaire du président, l’ambiance est à la fête dans les tribunes bleu foncé du stade Michel-d’Ornano. Les supporters granvillais sont venus en nombre, avec comme porte-drapeau le grand absent de la rencontre, Clément Daoudou. Deuxième gardien dans la hiérarchie, mais titulaire habituel en Coupe de France, le héros de la qualification face à Bourg-en-Bresse au tour précédent donne le coup d’envoi fictif. Le joueur harangue même ses coéquipiers comme pour leur demander de lui permettre de disputer la demi-finale. Mais malgré les encouragements et le contexte, le début de rencontre est bien marseillais. Avec leur 4-3-3 hyper offensif, les Olympiens dominent, mais manquent de présence dans la surface adverse. Les Phocéens privilégient les un-contre-un et les décalages sur les ailes.


De leur côté, les Granvillais jouent bas, le bloc n’est pas compact, les coéquipiers ne suivent pas le porteur du ballon. Les déplacements de Nkoudou, dans un rôle d’électron libre derrière Batshuayi perturbent le milieu de terrain. On joue à peine depuis 10 minutes, et Granville est déjà étouffé. À la 19e minute, placé au point de penalty, Thauvin est servi par un centre à mi-hauteur de Barrada, sa reprise du droit frôle le montant gauche adverse. Dans la foulée, un défenseur granvillais remet en retrait pour son gardien, Michy anticipe et se retrouve excentré sur le côté de la surface. Mêlant sang-froid et autorité, Aymes bondit dans ses pieds sans faire faute. Granville joue avec le feu et peut être puni à tout moment. Les assauts marseillais se poursuivent. Sur un centre à ras de terre de Mendy, Thauvin reprend le ballon à bout portant mais Aymes se couche avec limpidité. Le gardien granvillais brille et brille encore, quatre minutes plus tard sur une demi-volée d’Alessandrini. 0-0 à la pause. Granville peut remercier son gardien.

Michy, ça suffit


La deuxième période démarre comme un remake de la première. Profitant d’une erreur défensive granvillaise, Batshuayi élimine un joueur, frappe, Aymes s’interpose d’un arrêt réflexe. C’en est trop pour le Belge, qui ne va pas manquer la suivante. Sur une belle passe en profondeur de Barrada, Mendy centre au cordeau pour Michy qui catapulte le ballon dans les filets d’un plat du pied droit. 1-0. Le mur est tombé, et le plus dur est fait pour les Marseillais. Même si l’atmosphère de la Coupe de France rend tout exploit possible, les joueurs de CFA2 sont émoussés, manquent de lucidité et de folie dans leur jeu. Logiquement, l'OM risque de doubler la mise. Servi par Alessandrini, Nkoudou se retrouve bien placé dans la surface, ouvre son pied, mais Aymes bondit et sauve (encore) Granville.


Quelques instants plus tard, après un corner marseillais, le ballon est renvoyé sur sa ligne par Lemonnier. D’ailleurs, le défenseur se crée une des rares occasions granvillaises, sur coup de pied arrêté. Seul au point de penalty, il pique trop sa tête. Malgré l’avantage au score, Michel peste sur son banc, déplorant trop de mauvais choix de la part de ses joueurs. Deux changements interviennent coup sur coup. Thauvin et Nkdoudou sortent, Cabella et Fletcher entrent. Il reste un quart d’heure, et Granville, perdu pour perdu, tente enfin quelque chose. Les ballons sont mieux conservés, les offensives plus tranchantes. De la tête, une nouvelle fois sur corner, Musina manque l’égalisation. Sentant le vent tourner, Rolando tape du poing pour réveiller ses coéquipiers. Marseille tiendra, sans trop de difficulté. Granville ne sera pas le premier club de cinquième division à atteindre les demi-finales de Coupe de France.

Par Flavien Bories
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

 //  23:18  //  Supporter de Marseille
J’ai vu que la deuxième mi-temps donc je ne commenterai que là-dessus. C’était quand même pas folichon entre les tentatives individuelles d’Alessandrini, Nkoudou, Thauvin et Batshuayi et les erreurs techniques. Nkoudou doit vraiment la foutre au fond. Certes le gardien sort bien, mais à ce niveau là et avec le temps qu’il a pour ajuster…Pareil pour Cabella sérieusement. Une rentrée en demi-teinte pour lui. Il a autant de faciliter à éliminer qu’à faire de la merde. Ses deux frappes à cette distance doivent au moins être cadrées. La défense n’a pas tremblé et n’a rien eu à faire pour ainsi dire. Belle deuxième mi-temps de Mendy, en espérant qu’on récupère celui de la saison dernière et non celui du début de saison.

Barrada à bien plus d’intelligence de jeu que Cabella, il cherche avant tout la passe quand l’autre tente l’exploit individuel. Isla est très précieux au milieu et Fletcher a sincèrement pas l'air extra techniquement mais l’air plutôt intelligent et dispo, même si ça manque d’automatisme.

Chapeau bas à cette équipe de Granville qui n’aura pas fait tâche, loin de là mais cette-fois ci la marche était trop haute. Ils n’ont pas à rougir, il y a bien pire que de sortir devant 20.000 personnes face à l’OM sur la plus petite des marges .
Thauvin c'est très grave la déchéance sportive du type .. Franchement je l'adore parce que c'est un garçon qui bosse plus que tout le monde à l'entraînement mais arrivé en match, tu sais pas ce qu'il se passe ..
Bonso. J'ai effacé le nom des équipes et des joueurs, et j'ai vu un bon match... Chapeau au 9 de Granville... quel tempérament !
Roland Gland Niveau : DHR
Le def central fait un bon match de Granville.

Marseille passe facile en faisant tourner l après le but.
Et cette chose de michel qui serre pas la main à l'entraîneur adverse mon Dieu....

Sale type DEGAGE!!!
Quid de Apruzesse. Où en est-il?
Si l'Om se qualifie pour la finale il n'aura affronté que des équipes jouant à un niveau inférieur à partir des 8 huitièmes
un mec derrière son PC Niveau : Ligue 2
 //  09:49  //  Supporter de l'Marseille
Je n'ai pas vu la totalité du match, mais je note le bon retour de Mendy, à l'origine des deux derniers buts de Marseille depuis son retour, de bon augure pour la fin de la saison.
Empereur Palpatine Niveau : Ligue 2
Message posté par bartisol
Si l'Om se qualifie pour la finale il n'aura affronté que des équipes jouant à un niveau inférieur à partir des 8 huitièmes


fut une époque certains parlaient de tirages achetés par d'autres équipes je me trompe ? ^^
Niveau commentaire de bauf vous faites pas mal les gars, parce que ce que vous ne dites pas c'est qu'en 32eme et 16eme l'OM a affronté des L1 quand d'autres allait se promener sur des stades champêtres. Donc bon...
L'amour Durix Niveau : District
Le vrai scandale de tirages truqués dans les coupes nationales, c'est le PSG : 3 ans qu'ils tirent des adversaires moins forts qu'eux !
Message posté par bartisol
Si l'Om se qualifie pour la finale il n'aura affronté que des équipes jouant à un niveau inférieur à partir des 8 huitièmes


Oui, c'est le principe du tirage au sort, c'est de al chatte.


Comme Paris en Ligue des Champions (même si c'est bizarre Chelsea et Barca tous les ans)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
979 12