En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 4e journée
  3. // Gr. F
  4. // Marseille/Braga (1-0)

Marseille bat Braga et se replace

Une très légère domination et un but en solitaire de Nkoudou ont suffi. Dans un Vélodrome clairsemé, l'Olympique de Marseille a battu Braga (1-0). Les espoirs de voir les seizièmes de finale de la Ligue Europa renaissent.

Modififié

OM - Braga
(1-0)

G. N'Koudou (38') pour Marseille


Enfin. Enfin, l'OM sort la tête de l'eau. Enfin, l'équipe de Michel enchaîne trois victoires consécutives. Enfin, les Olympiens gagnent un match au Vélodrome, ce qu'ils n'avaient pas fait depuis le 13 septembre dernier. Du coup, les espoirs de voir les seizièmes de finale de cette Ligue Europa renaissent. Après la victoire contre Nantes, Michel s'offre un peu d'air. Mais la victoire du Slovan Liberec (0-1) empêche les Marseillais de se hisser à la deuxième place.

Nkoudou, le sauveur


« Sauvons l'Europe » , peut-on lire sur une banderole des supporters marseillais. Pourtant, cette phrase digne d'Herman Van Rompuy n'a semble-t-il pas convaincu le public marseillais, qui a totalement déserté le Vélodrome. Toujours à la recherche d'un match référence, Nkoulou débute mal et offre la première action dangereuse de la rencontre : effacé par Rui Fonte, le défenseur camerounais le retient à l'entrée de la surface. Pas de faute selon M. Gocek et une première polémique. Dix minutes de jeu et le match se joue au rythme d'un album de Bénabar : lent et sans relief. Seul Michy vient rompre la monotonie avec une frappe détournée par le gardien de Braga. Comme à l'aller, la défense portugaise semble friable : Cabella frappe au-dessus de la cage, et Batshuayi manque d'intercepter une passe en retrait. L'affaire des crampons volés (ou la pelouse trop arrosée) semble avoir marqué les « Minhotos » , qui glissent énormément et rendent le ballon à l'OM.


Comme au match aller, les joueurs de Braga continuent avec leurs improbables combinaisons sur corner certes infructueuses, mais qui inquiètent Mandanda. À la demi-heure de jeu, les Olympiens se décident enfin à sortir de leur moitié de terrain. Sur un centre d'Isla, Willy Boly détourne le ballon sur la barre transversale et manque de marquer contre son camp. Sur l'action suivante, l'ancien Auxerrois contre le ballon de la main dans la surface. Toujours pas de péno et l'indignation marseillaise qui va avec. Une minute plus tard, Michy manque l'ouverture du score après un caviar du latéral chilien. Aligné à son bon poste (lors du match aller, il jouait au milieu de terrain), Isla est – avec N'Koudou – l'un des meilleurs Marseillais sur le terrain. C'est d'ailleurs l'ancien Nantais qui va punir la naïveté de la défense portugaise. GKN récupère le ballon dans l'axe et place un enroulé parfait. 1-0, et l'homme au prénom digne de Secret Story enchaîne les bonnes performances. Avant la pause, Matheus sauve son équipe avec un double arrêt exceptionnel face à Michy et Cabella. Mi-temps, et deux bonnes nouvelles : l'OM mène, et surtout, les chaussures des joueurs de Braga auraient été retrouvées à l'hôtel selon RMC. Non, aucune de ses deux infos ne sont des canulars.

Ocampos et Michy ratent tout


Au retour des vestiaires, les hommes au maillot couleur Stabilo mettent la pression aux Marseillais. Gêné par un coéquipier, Boly rate l'égalisation. En difficulté sans Lass, la paire Silva-Romao prend l'eau. À l'heure de jeu, Ocampos vendange l'unique occasion marseillaise depuis le retour des vestiaires. L'Argentin envoie une frappe toute molle sur le très bon Matheus, après une superbe talonnade de Michy. Les Portugais laissent des espaces, et Marseille n'en profite toujours pas. Sur un centre de Cabella, Ocampos tente sa bicyclette classique (une tête à bout portant aurait fait l'affaire) et l'attaquant belge manque le cadre sur l'action qui suit. Le rythme du match retombe totalement. Et l'entrée de Sparagna au milieu de terrain ne va pas arranger les choses. Marseille se recroqueville : à dix minutes du terme, Mandanda détourne le coup franc de Wilson Eduardo. Le gardien international sauve encore son équipe sur une frappe de Crislan. En fin de match, Ocampos manque de doubler la mise sur une tête détournée par le gardien de Braga. Rideau. Rassurés, les Marseillais sortent la tête de l'eau. Merci Georges-Kévin.

Par Ruben Curiel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 il y a 4 heures Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 5
il y a 6 heures Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 17 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 9 il y a 10 heures Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 16
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7
mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4