Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Marseille-Bordeaux (1-0)

Marseille assure et creuse l'écart sur Lyon

Au terme d'un match compliqué face à des Bordelais bien compacts défensivement, l'OM se contente du strict minimum pour prendre les trois points.

Modififié

Olympique de Marseille 1-0 Girondins de Bordeaux

But : Thauvin (35e)

Florian Thauvin en est presque surpris, tellement il n'a pas l'habitude. Sur un corner parfaitement tiré par Dimitri Payet, il se retrouve plutôt seul au premier poteau, et n'a pas besoin de sauter bien haut pour caler sa tête. Benoît Costil est battu, Flotov vient de trouver la faille à la 35e minute et ouvre le score. Face à une équipe bordelaise qui a décidé de verrouiller, le plus dur est fait. Avec quinze buts et onze passes décisives au compteur en Ligue 1, c'est encore Thauvin qui libère l'OM ce dimanche soir. Longtemps enfermé dans un jeu un peu stéréotypé, l'ancien Bastiais sait désormais repiquer sur son gauche bien sûr, déborder et centrer du droit, frapper de loin, mettre des buts de renards, renverser le jeu. Et aussi marquer de la tête, apparemment. Ça commence à faire un ailier très complet.

Bordeaux recroquevillé


Le match débute par un gros temps mort. Après une incompréhension entre Jordan Amavi et Yohann Pelé, le gardien marseillais dégage de justesse devant Nicolas de Préville, qui reste de longues secondes au sol. Après ce moment de flottement, l'OM peut commencer sa marche en avant et pose tout de suite le pied sur le ballon. Avec 75% de possession de balle en première mi-temps, les Marseillais monopolisent le ballon, comme pour afficher tout de suite leur supériorité technique. En même temps, ils n'ont pas à batailler pour prendre le contrôle du ballon, puisque les Bordelais n'ont aucune envie de leur contester. Positionnés très bas, les hommes de Gustavo Poyet se contentent de rester en bloc, réduire les espaces, sans presser ou contrer à aucun moment.

Les Phocéens ne se précipitent pas. Dimitri Payet décroche énormément pour permettre aux siens de faire tourner et fatiguer leurs adversaires. Dans le jeu, les Olympiens ont tout de même du mal à accélérer et à se montrer réellement dangereux, presque endormis par le faux rythme imposé par Bordeaux. Tant pis, la solution viendra des coups de pied arrêtés, notamment des corners. Malheureusement, par deux fois, Valère Germain manque d'agressivité sur la grosse frappe de Jordan Amavi et la tête de Zambo Anguissa, repoussées par Benoît Costil dans les pieds de l'ancien Monégasque. La première fois, c'est le gardien bordelais qui s'impose, et la seconde fois, c'est Nicolas de Préville qui sauve sur sa ligne. Mais le troisième corner est le bon. Florian Thauvin débloque la situation.

Marseille gère


Au retour des vestiaires, les Bordelais sont forcément contraints de délaisser leur plan de jeu initial et se projettent plus vers l'avant. Mais c'est laborieux pour eux de mettre les Marseillais en danger. Sur un long coup franc, les Girondins parviennent à marquer, mais le but est logiquement refusé pour une main, puis une faute sur Yohann Pelé de Pablo. Les espaces se créent, et Marseille peut en profiter pour placer quelques attaques rapides. Avec un circuit préférentiel qui fonctionne bien : Dimitri Payet qui décroche et lance Morgan Sanson qui plonge fort en profondeur. Sur la première opportunité, l'ancien joueur de West Ham appuie trop son ouverture. Sur la deuxième, c'est parfaitement dosé, mais Sanson manque son face-à-face avec Benoît Costil.

Dans un match totalement maîtrisé, Marseille se fait un peu peur en ne parvenant pas à se mettre à l'abri. Les Bordelais impriment une petite pression sur le but marseillais dans les dix dernières minutes, Martin Braithwaite entrant à la place d'Otavio pour apporter un attaquant de plus. Malcom commence enfin à percuter balle au pied et provoque de nombreux coups francs intéressants, mais les Girondins s'y prennent trop tard. Ça ne suffira pas. Morgan Sanson est même tout proche d'offrir le but du break dans le temps additionnel. L'OM gère la fin d'un match compliqué et profite du faux pas de l'Olympique lyonnais pour prendre six points d'avance. En 2018, c'est neuf victoires et deux matchs nuls en onze rencontres. Avec la manière ou non. Solides.


Marseille (4-2-3-1) : Pelé - Sakai, Rami, Rolando, Amavi - Zambo, Gustavo - Thauvin (Lopez, 87e), Sanson, Payet (Ocampos, 68e) - Germain (Njie, 75e)


Bordeaux (4-3-3) : Costil - Sabaly, Koundé, Pablo, Pellenard (Contento, 82e) - Lerager, Otavio (Braithwaite, 68e), Meïté - Malcom, Laborde, De Préville (Kamano, 53e)


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier
    À lire ensuite
    Le grand quiz du week-end