En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // RB Salzburg-Marseille (1-0)

Marseille apathique à Salzburg

Largement remanié par rapport à la victoire face à Toulouse, l'OM a livré un non-match face à Salzburg et s'incline logiquement (0-1). Décevant.

Modififié

RB Salzburg 1-0 Olympique de Marseille

But : Dabbur (73e) pour Salzburg.

Laurent Paganelli l'appelait Rastapopoulos dimanche dernier sur les antennes de Canal+. Pourtant, il arbore plutôt la barbe du capitaine Haddock et la petite houpette de Tintin. On joue la 80e minute, et l'OM est en énorme difficulté, mené 1-0 par Salzburg, et secoué depuis le début de la seconde période. Du coup, Rudi Garcia lance son Grantakan, celui que l'OM a chassé tout l'été avant de le recruter à la dernière minute du 31 août. Kostas Mitroglou a dix minutes pour faire la différence et se mettre tout de suite le public marseillais dans la poche. Résultat, une grosse faute pour son premier ballon, une multitude de ballons perdus et une disponibilité inexistante. Bon, ce sera pour une prochaine fois. L'OM s'incline, et il faudra attendre quelques rencontres pour voir ce que le Grec pourra apporter à cette équipe.

Les facéties de Pelé


En deux victoires face à Amiens et Toulouse, Rudi Garcia a apparemment redonné la confiance nécessaire à son groupe pour se permettre de faire tourner en Ligue Europa. Avec six changements par rapport à la convaincante victoire contre le Téfécé dimanche et un retour au 4-3-3, l'OM débarque à Salzburg avec un tout nouveau visage. Mais la même manière de procéder. Et la première étape passe par une entame de match tranquille, sans trop se mouiller. Pas payant cette fois-ci. Devant des Marseillais surchauffés qui ont fait le déplacement, l'OM se procure de belles opportunités en contre-attaque, notamment grâce à un Florian Thauvin encore une fois dynamiteur de l'équipe phocéenne. D'ailleurs, la plus belle opportunité marseillaise vient d'une énorme frappe de loin de l'international français.


En face, les Autrichiens de Salzburg ont énormément de mal à perturber la maîtrise marseillaise, hormis sur deux aspects. D'abord, sur les coups de pied arrêtés. Sur un coup franc obtenu par Samassekou, qui a laissé un bout de ses cervicales sur la pelouse dans son duel avec Patrice Évra, Miranda contraint Yohann Pelé à sortir une énorme claquette. Pourtant, paradoxalement, ce sont les erreurs d'inattention de l'Albatros qui permettent ensuite à Salzburg d'être dangereux. À la demi-heure de jeu, le portier marseillais s'emmêle les pinceaux, perd le ballon, mais heureusement qu'Adil Rami veille au grain pour sauver le ballon sur sa ligne. Quelques minutes plus tard, Pelé continue ses bizarreries en étant à deux doigts de se trouer une nouvelle fois.

Roulements de Dabbur


Au retour des vestiaires, Yohann Pelé se remet les idées en place et retrouve sa sérénité. Dès l'entame de la seconde mi-temps, le portier marseillais repousse une bonne frappe de Munas Dabbur. Mais l'attaquant israélien ne se décourage pas et multiplie les tentatives. Peu après l'heure de jeu, Dabbur enroule encore à mi-distance, mais trop timidement. La troisième tentative est la bonne à la 73e minute de jeu, il trouve la faille sur un centre en retrait où Patrice Évra et Rolando sont à la rue. Cette fois-ci, à bout portant, Pelé ne peut rien. L'ouverture du score est logique pour les Autrichiens, tant les Marseillais, coupés en deux, prennent l'eau depuis le début de la seconde période.

Les Marseillais ne parviennent absolument pas à combiner et à se montrer dangereux. Encore une fois, seul Florian Thauvin réussit à inquiéter quelque peu Alexander Walke. Il s'agit d'un coup franc direct bien botté à l'heure de jeu, qui frise le montant. Mais Rudi Garcia choisit de sortir Flotov et de miser sur la vitesse et la bonne forme actuelle de Clinton Njie. En vain. Complètement désorganisés, les Marseillais ne se procurent qu'une seule opportunité de revenir au score en toute fin de match, par l'intermédiaire de Bouna Sarr. Le néo-arrière droit part tout seul depuis son aile, mais ne parvient pas à redresser sa frappe du gauche. Cette fois-ci, Marseille n'a pas réussi à accélérer en seconde période, et perd son avance au classement gagnée contre Konyaspor.

RB Salzburg (4-3-3) : Walke – Lainer, Miranda, Ćaleta-Car, Ulmer – Haidara, Samassekou, Berisha – Dabbur, Schlager (Atanga, 59e), Wolf

Marseille (4-3-3) : Pelé – Sarr, Rami, Rolando, Évra – Kamara, Gustavo, Lopez - Thauvin, Germain, Sanson


  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa

    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 19:11 Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner Hier à 12:38 Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis !
    Hier à 12:17 Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 Hier à 10:05 Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    mercredi 21 février Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 88 mercredi 21 février Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 20 mercredi 21 février 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 mercredi 21 février BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1