1. // CAN 2013
  2. // Présentation des équipes
  3. // Groupe A

Maroc, les Lions veulent sortir de leur tanière

Qualifié de justesse pour la phase finale, le Maroc aborde cette CAN sans aucune certitude. Entre le changement d'entraîneur et la volonté de Rachid Taoussi de repartir avec un nouveau groupe, la sélection n'est pas dans les meilleures dispositions. Qu'importe. Les Lions de l'Atlas espèrent enfin réaliser un tournoi digne de ce nom pour mettre un terme à plusieurs années de galère.

Modififié
72 22
Le CV express

Dimanche 9 septembre 2012. Le Maroc s'incline 2-0 au Mozambique, lors du match aller des barrages pour la CAN. La Fédération limoge Éric Gerets dans la foulée et nomme Rachid Taoussi en sauveur de la patrie. Un mois plus tard, les Lions de l'Atlas explosent le Mozambique 4-0, dans leur Grand stade de Marrakech. Le Maroc valide son billet pour la Coupe d'Afrique, compétition qu'il a n'a remportée qu'une seule fois (1976) et dans laquelle il n'a plus « brillé » depuis 2004 (finale perdue face à la Tunisie). Pire, sur les quatre dernières éditions, il n'a jamais réussi à passer le premier tour. Trois éliminations dès les phases de poules et une non-qualification pour le tournoi final (2010). Un bilan désastreux. Alors forcément, au pays, on préfère la jouer prévoyant. Sans se faire trop d'illusions, les supporters locaux espèrent simplement que leurs protégés sortiront des poules.

Pourquoi ils vont... encore se ramasser

Présent dans le groupe A aux côtés du Cap-Vert, de l'Angola et du pays organisateur, l'Afrique du Sud, le Maroc devra cravacher. D'abord, on peut quasiment assurer que l'Afrique du Sud a sa place en quarts de finale, puisque le pays hôte ne passe jamais au travers. Ensuite, les choix de Taoussi laissent à penser qu'il y aura forcément une couille dans le tajine. Écarter l'ancien capitaine Houssine Kharja, Mbark Boussoufa et Adel-Melon-Taarabt est louable. Certes. Mais pas sûr que les joueurs évoluant en Botola (1re division locale) fassent bien mieux. Puis bon, taper le Mozambique à 11 contre 10, c'est une chose. Sortir d'une poule où figurent deux autres anciennes colonies portugaises, c'en est une autre. Les collectifs sont rodés dans ce groupe A et le Maroc part avec beaucoup de retard. Sûrement trop.

L'équipe type:

Lamyaghri – Bergdych, Adoua, Kantari, Beñatia – Barrada, Belhanda, Amrabat, Al Ahmadi – El-Arabi, El Hamdaoui.

Le joueur à suivre : Abdelaziz Barrada

Bon manieur de ballon, le milieu de terrain de Getafe est devenu en quelques mois l'un des pions essentiels de la sélection. Avec son but inscrit contre le Mozambique au match retour (celui de l'ouverture du score), il a également pris une autre dimension en tribunes, au point d'être aujourd'hui l'un des chouchous des supporters. Son président à Getafe pense qu'il tire mieux les coups francs que Cristiano Ronaldo, en toute modestie. Il aura l'occasion de le montrer pendant cette CAN et de confirmer tout le potentiel entrevu en Espagne depuis un an et demi. Paraît que des grands clubs européens le courtisent déjà. Une belle revanche pour celui qui a quitté le PSG en 2010, sans avoir disputé un seul match avec l'équipe professionnelle.

Youtube

La banane : Rachid Taoussi

En prenant le risque d'écarter Kharja, Taarabt, Boussoufa, Chamakh ou Aqal, Taoussi ne s'est pas rendu la tâche facile. Les supporters sont perplexes. Même si tous insistent sur les talents de meneur d'hommes du nouveau sélectionneur, ils s'accordent également pour dire qu'il affiche de sérieuses lacunes tactiques. Et c'est bien là le problème. Se priver de l'ancien capitaine Kharja, toujours bon avec la sélection, reste une énigme. Surtout quand Taoussi explique son choix, en affirmant que l'ancien Intériste ne tiendra pas le rythme d'une compétition comme la CAN. Et d'autant plus quand on connaît la jeunesse du groupe convoqué (quasiment tous les joueurs comptent entre 0 et 20 sélections). On n'a encore jamais vu une équipe sans vécu aller très loin dans une grande compétition internationale. Alors évidemment un peu d'expérience n'aurait pas été de refus.

Le portrait-robot

20% de souks. Un petit paradis. Le seul endroit au monde où l'on peut encore trouver des shox première génération et des maillots de Newcastle floqués Laurent Robert.

20% de couscous. Le vrai, celui avec la fine semoule et une harissa des familles.

15% de babouches. Et on parle bien de ses fabuleuses chaussures qu'on trouve dans tous les coloris, pas du singe pourlingue de Dora l'exploratrice.

15% de Jemaa el Fna. La place des charmeurs de serpents où on peut également s'acheter un nouveau dentier pas cher.

15% De Lauwrence d'Arabie. Des maisons en terre crue, des oasis, l'Atlas, le vrai décor du film, c'est là-bas.

10% de thé à la menthe. Le bras levé plus haut que la tête pour servir dans un dé à coudre.

5% de Booder. L'humoriste le plus talentueux de son État. Sous-côté.

La minute zoologie

Pas besoin de chercher bien loin pour comprendre l'origine de ce surnom. Le massif de l'Atlas, qui traverse Le Maroc, la Tunisie et l'Algérie, abritait jusqu'au XXe siècle, des Lions. Comme on aime beaucoup les grands fauves en Afrique (Lions de la Teranga, Lions indomptables, les Panthères, etc), la sélection marocaine a opté pour ce félin.

Le dicton marocain

« Si tu ne peux pas être une étoile au firmament, soit une lampe chez toi. »

Le Maroc en proverbes, 1909. Adel Taarabt, 2012.

La banderole de supporters

C'était face à l'Algérie, lors de la victoire 4-0 en 2011. Le public a déployé une banderole « 35 millions de Marocains derrière vous, rugissez » . Un message clair, simple, précis. S'il y a bien une chose qui ne change pas pour la sélection, ce sont ses supporters. Qu'il pleuve, qu'il vente, qu'il neige, que le Maroc gagne la CAN ou qu'il ne soit pas qualifié, peu importe, le peuple sera derrière l'équipe. Alors oui, c'est sûr, cette banderole n'a rien d'original. Mais vu les résultats des Lions de l'Atlas depuis plusieurs années, voire plusieurs décennies, un tel dévouement méritait d'être souligné.

La chanson officieuse :

Les Lions de l'Atlas, Kalsha.

L'hymne fête ses 1 an. Depuis, Kharja n'a plus le brassard, Boussoufa ne part plus en contre-attaque et Tarrabt ne tire plus de coups francs. Kalsha, le mauvais œil des Lions ?

Youtube

L'Afrique du Sud, à la maison, encore

par Anthony Davière
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le Maroc est dans l'anti-groupe de la mort, avec Afrique du Sud, l'Angola, et le Cap Vert dont c'est la première participation (attention ceux sont quand même les tombeurs du Cameroun...). Donc ils devraient passer ce groupe sans trop de difficultés, mais je ne les vois pas aller plus loin que ça.
Ils jouent à 10 le Maroc? En même temps avec Marouane il peuvent se le permettre...
El Kaoutari ne fait pas partie de l'équipe type ?
Merci Anigo pour Benatia...
Pour l'équipe type du Maroc :

Lamyaghri- Chakir - Benatia - Adoua - El Kaoutari - Hermach- Al Ahmadi- Amrabat - Aissadi- Belhanda - El Hamdaoui (ou Al Arabi)

Belhanda étant blessé, le Maroc a joué le dernier match avec Chafni en numéro 10 (alors que pour moi Barrada en 10, ca se tente et ca sera beaucoup mieux).

Pour la banderole, j'aurais préféré que vous mettiez plutôt les tifos (contre l'Algérie ou contre la Tanzanie)
Oui l'équipe type est à revoir, le Maroc évolue en 4-2-3-1 avec un #10 qui sera Belhanda ou Chafin, et 2 purs ailiers Assaidi (Liverpool) et Amrabat (Galatasaray)
Pas mal la présentation, juste le harissa dans le couscous ça se fait pas trop dans le couscous au Maroc. Des épices fines et aromatiques, pas des trucs qui provoquent des ulcères. Et sans merguez aussi forcément.

Le prochain qui me réclame des merguez ou du harissa quand je fais un couscous, je le frappe de toute façon.
sur la photo de l'article en page d'accueil belhanda a quand même plus de veines que de bras, c'est étonnant.
Couscous merguez harissa ==> wtf...

Invention typiquement occidentale
Au début, je me suis dit tient : c’est bon ça ! SoFoot fera une bonne analyse sur l’EN du Maroc … mais non, votre analyse est plein de fausses informations :
- D’abord sur le onze de départ et vue les deux derniers matchs contre la Zambie et la Namibie, ça sera à 90% : Lamyaghri / Chakir – Benatia – Adoua – El Kaoutari / Ahmadi – Hermach – Belhanda (Chafni) / Amrabat – Assaidi – El Hamdaoui. C’est du 4-3-3- qui passe en 4-2-3-1 (selon le sens du triangle de son milieu de terrain)
- Mise à part du contestable écartement de Kharja, tous les marocains sont d’accord avec Taoussi d’avoir écarté Taarabt pour son manque de discipline et de professionalisme, Boussoufa parce que deux joueurs sont meilleurs que lui à son poste : Belhanda et Barrada, puis Chamakh est écarté car il ne fait pas mieux que de chauffer le banc d’Arsenal et enfin Aqal qui reste un joueur local qui a eu une chute de niveau après sa 1ere sélection contre le Mozambique)
- Barrada est une star au Maroc depuis ses matchs avec l’EN olympique notamment quand il a brillé à la CAN U23 et les JO de Londres et non pas après le match contre le Mozambique.
- Pour connaitre la chanson officieuse des marocains, fallait pas aller la chercher dans les banlieues, parce que même pas 1% des marocains connaissent cette chanson débile de Kelsha.
- Sur le onze du départ probable, 8 joueurs ont participé à la dernière CAN, ça reste une équipe assez expérimentée.
Sinon, je suis d’accord avec vous sur le fait que le Maroc a beaucoup de retard dans son jeu collectif par rapport à l’Angola et le Cap Vert. Mais pour l’Afrique du Sud, ils sont dans le même registre que le Maroc. Et c’est justement là ou j’attendais votre analyse qui devait normalement porter sur le choix de Taoussi de jeu défensivement en mettant des latéraux qui dépassent pas le milieu de terrain et jouer la contre attaque vue les individualités offensives des joueurs et le manque d’automatisme entre les joueurs …

PS : Le couscous à la Harissa est tunisien :)
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
"y a une couille dans le tajine", ca m'a fait beaucoup fait rire quand même
Pas mal sauf concernant la harissa, ça c'est pas du tout marocain... Mais bon, soyons clément, on n'a pas parlé de merguez, là je me barrais à vie de SF :-)

Comme d'hab, au Maroc on espère tjs le meilleur mais par réalisme on se prépare au pire.
Une équipe-type plus récente:

Lamyaghri

Chakir - Benatia - El Adoua - El Kaoutari

El Ahmadi - Hermach

Belhanda (Barrada voire Chafni)

Amrabat (Barrada)- Assaidi

El Hamdaoui (El Arabi)

Barrada est quasi-titulaire à la Cesc, et sachant que Belhanda est blessé on pourrait aussi voir Chafni si Barrada passe à droite.

L'AfSud est l'une des équipes les moins fortes en Coupe d'Afrique (pourtant sur le papier ils ont un bon effectif), et l'Angola qui est l'équipe ayant eu le plus de succès en CAN de ce groupe ces dernières années joue sans son meilleur joueur Manucho. Faut croire que malgré tout, on pourrait bien voir le Maroc passer au deuxième tour...
La mise a l'écart de Kharja serait également un choix tactiquo/technique, dans la mesure où, ce dernier, bien qu'aligné milieu défensif, se retrouvait souvent à mener le jeu (et par là, marchait sur les plates bandes du meneur de jeu présumé, Belhanda par exemple).

Cette propension qu'avait Kharja de dézoner déséquilibrait l'équipe, mais également laissait des opportunités de contres assez nombreuses a l'adversaire. D'ailleurs beaucoup au Maroc comprennent le choix de Taoussi.

Mais je pense qu'il aurait quand même fallu le sélectionner (parce que l'excuse du championnat Qatari, hein ...)

Et si Barrada est aussi aimé, c'est parce qu'il est jeune et déjà très bon, qu'il est humble, aussi bien dans son jeu que dans son comportement.
Adel-Melon-Taarabt : Tout est dit !

Je vous rejoins aussi sur Berrada, plus de talent que Belhanda, mais lui a choisi de faire son petit bout en chemin en toute discrétion.
Dendecuba Niveau : CFA
Note : 1
Si le Maroc gagne la CAN, j'offre une bouteille de champagne au premier qui me rappellera ce message. Comme ça c'est dit.
Depuis quand un lion vit dans une taniere..?
Quand je pense au Maroc au foot, la 1ere image qui me vient se sont les larmes de Bassir en coupe du monde 98 ...
Message posté par HB7
Couscous merguez harissa ==> wtf...

Invention typiquement occidentale


Il me semble que c'est plutôt un truc de pied-noir d'Algérie
Couscous merguez et harissa, c'est tunisien ça hahaha c'est tout pas bon
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
72 22