1. //
  2. // Match amical
  3. //
  4. //

Mario Suárez, un Matelassier à la Roja

Au gré des blessures des uns et des méformes des autres, Mario Suárez souffle sa première convocation avec l’équipe d’Espagne. Une demi-surprise pour cet enfant de l’Atlético Madrid que rien ne prédestinait à la lumière.

Modififié
0 31
« Nous nous entraînions au stade quand j’ai appris la nouvelle. Mes coéquipiers m’ont applaudi. Au début, je n’y croyais pas. » Cette confidence ne provient pas du compte aux 140 signes de Gerard Piqué pour fêter la naissance de son petit Milan. Non, cet aveu sort des entrailles du Vicente Calderón, quelques minutes après une nouvelle victoire des Colchoneros face au Betis (1-0). Pour la première fois appelé en équipe d’Espagne, Mario Suárez, milieu de terrain de l’Atlético Madrid de son état, n’en menait pas large : « C’est un jour dont je me souviendrai toujours et je suis très content. Je vais tout faire pour profiter de cette opportunité. J’ai toujours dit que pour être le meilleur, il fallait jouer avec les meilleurs. » Un euphémisme quand on sait qui compose le milieu de terrain de la sélection. Cet appel surprise, Mario le doit donc aux absences de Xavi, Xabi Alonso et Beñat. Mais surtout, il le doit au début de saison en boulet de canon de l’Atlético Madrid. Son Atlético Madrid.

L’enfant de Vicente Calderón

Mario Suárez est ce que l’on nomme communément un enfant du pays. Mis au monde à Alcobendas, bourgade de la banlieue madrilène, il entre dès les cadets à l’Atlético. Pas vraiment emmerdé par ses pieds, le gamin fait sa place dans toutes les catégories d’âge du club rojiblanco. Mieux, il squatte les sélections de moins de 17, moins de 19, moins de 20 et moins de 21 ans aux côtés des Piqué and co. Pour Dani Hidalgo, spécialiste des Colchoneros pour As, son éclosion relève de l’exploit : « De sa génération de la Cantera, Mario Suárez est le seul à avoir une carrière digne de ce nom. Mis à part Ismael Falcon (actuel gardien de l’Hercules Alicante en Segunda Division, ndlr), l’un des rares à avoir fait parler de lui est l’attaquant Braulio Nóbrega pour une affaire de viol… » Contrairement à ses comparses, « Mario est un joueur calme et tranquille, ce qui ne veut pas dire sans caractère. Il avait l’avantage d’avoir la tête bien sur les épaules » , se rappelle Graham Garcia, ancien dirigeant du centre de formation de l’Atlético, aujourd’hui entraîneur du Toledo CF.

Une force de caractère qui l’a toujours servi. Après six petites apparitions lors de l’exercice 2005-2006, Carlos Bianchi l’envoie parfaire sa formation du côté de Valladolid, puis du Celta Vigo un an plus tard. Manifestement pas vraiment disposé à s’imposer dans le onze madrilène, les dirigeants du Vicente Calderón le vendent même à Majorque durant l’été 2008. Pas fous, ils glissent tout de même une clause de rachat : bim, deux saisons et 70 matchs plus tard, les Colchoneros rachètent Mario Suárez pour seulement 1,8 million d’euros. « Mario connaît bien le club et c’est un mec bien. Pour son retour à Madrid, c’est ce à quoi les dirigeants ont pensé. Ensuite, ils ont rapidement vu à quel point il avait progressé » , avance Dani Hidalgo. Dans le vestiaire, il ne se brouille avec personne – si ce n’est avec Diego Forlán, « qui de toute façon ne s’entendait bien qu’avec deux ou trois joueurs » , dixit ce même Dani. Aujourd’hui, son statut n’est plus celui de simple « caution amour du maillot » . Dans un rôle de sentinelle, il forme l’une des meilleures doublettes du Royaume aux côtés de Gabi, lui aussi enfant de l’Atlético.

« Un profil à la Xabi Alonso »

Pourtant, la comparaison la plus évidente est à chercher du côté du voisin. « Il a un profil très proche de celui de Xabi Alonso. À Majorque, il avait un poste beaucoup plus libre. Mais à l’Atlético, il a ce jeu en pivot devant la défense, où presque tous les ballons de relance passent par lui. Malgré sa taille et son physique, il reste un joueur très technique » , décrypte Graham Garcia. Ce jeu tout en puissance et en justesse, l’Espagne du ballon rond l’a définitivement découvert lors de la dernière campagne de C3. Monstrueux lors de la finale gagnée face à l’Athletic Bilbao, ce pote de Falcao qualifie ce moment « d’unique pour ceux de la Cantera (Gabi et Koke, ndlr). L’Atlético est grand et nous le démontrons. Le passage à Madrid par la place de Neptuno (le Civeles de l’Atlético) restera inoubliable. » En Supercoupe d’Europe contre Chelsea, son travail est du même calibre : sans déchet, ni fioriture. « La surprise n’est pas vraiment sa sélection, mais le moment de sa sélection, juge Dani Hidalgo. Actuellement, il est un peu au creux de la vague alors qu’au retour de l’été, il était simplement monstrueux  » . Un monstre qui a su s’imposer en toute discrétion.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Gabacho colchonero Niveau : District
Pas d'accord avec le profil à la Xabi Alonso, il fait beaucoup moins de fautes "tactiques" (c'est Gabi qui s'en charge à l'Atleti) et est incapable de faire une passe de plus de 15m.
Balle au pied il s'apparente plus à un Busquets, relance courte et dans le sens du jeu. Il percute de temps en temps balle au pied mais c'est pas non plus Viera, et surtout, surtout, il perd un ballon à la c** devant sa défense à chaque match.
A l'instar d'un Valdes au Barça, on lui passe beaucoup de choses parce qu'il sort du centre de formation, parce que son côté parfois dilettante provoque quand même quelques murmures dans les tribunes.
En fait il me rappelle Luccin.

Et en effet, il a fait 2 finales (Europa League, Supercoupe d'Europe) absolument monstrueuses l'an dernier, mais depuis quelques mois c'est moins ça, à tel point que Cholo Simeone l'a dernièrement laissé sur le banc quelques matchs au profit de Tiago (le grand-père de celui qui jouait à l'OL). Sa sélection, vu son niveau actuel, est pour le moins surprenante, et surtout dommageable pour l'Atleti, qui n'a que 3 milieux def pour 2 places en étant encore en course dans trois compétitions.
Et puis il n'a pas encore la même grâce qu'Alonso, en plus.
KillerCroc Niveau : CFA
il mérite ça chance en tout cas. Mais j'aurai quand même largement préféré une convoc' pour Gabi. C'est lui le vrai patron de l'entrejeu colchonero.
KillerCroc Niveau : CFA
Message posté par Gabacho colchonero
Pas d'accord avec le profil à la Xabi Alonso, il fait beaucoup moins de fautes "tactiques" (c'est Gabi qui s'en charge à l'Atleti) et est incapable de faire une passe de plus de 15m.
Balle au pied il s'apparente plus à un Busquets, relance courte et dans le sens du jeu. Il percute de temps en temps balle au pied mais c'est pas non plus Viera, et surtout, surtout, il perd un ballon à la c** devant sa défense à chaque match.
A l'instar d'un Valdes au Barça, on lui passe beaucoup de choses parce qu'il sort du centre de formation, parce que son côté parfois dilettante provoque quand même quelques murmures dans les tribunes.
En fait il me rappelle Luccin.

Et en effet, il a fait 2 finales (Europa League, Supercoupe d'Europe) absolument monstrueuses l'an dernier, mais depuis quelques mois c'est moins ça, à tel point que Cholo Simeone l'a dernièrement laissé sur le banc quelques matchs au profit de Tiago (le grand-père de celui qui jouait à l'OL). Sa sélection, vu son niveau actuel, est pour le moins surprenante, et surtout dommageable pour l'Atleti, qui n'a que 3 milieux def pour 2 places en étant encore en course dans trois compétitions.


Koke aussi peut évoluer dans un registre plus reculé non? Avant y'avait Emre, mais lui je ne le regretterai pas.
Gabacho colchonero Niveau : District
Del Bosque? Sélectionner le capitaine de l'Atleti? Muahuahuahua
KillerCroc Niveau : CFA
chauvinisme! Il me semble tout de même que Gabi avait plus de coffre, et surtout un profil plus à même de suppléer Xabi Alonso.
Il joue propre et vers l'avant, court et long, et à cette faculté comme tu le disais à casser les rythmes de match en commettant des fautes tactiques. Sportivement il me semble largement légitime et mérité de le voir avec la Roja.
Gabacho colchonero Niveau : District
Message posté par KillerCroc


Koke aussi peut évoluer dans un registre plus reculé non? Avant y'avait Emre, mais lui je ne le regretterai pas.


Les rares fois où Koke a joué milieu def j'ai pas été convaincu, il manque un peu de caisse et de rigueur. Après c'est vrai que les fins de match, quand l'Atleti ferme la boutique, il joue plus reculé et ne s'en sort pas mal, mais sur un match entier c'est pas vraiment ça.
Emre est arrivé gratuit, est parti pour 350000€ et a marqué un coup franc en Europa League, et c'est tout ce qu'il y a à retenir de son passage...
KillerCroc Niveau : CFA
Koke je l'aime bien, il à un petit côté Iniesta, petit et percutant, toutes proportions gardées.

Emre à été un fiasco intégral, j'ai jamais compris l'intérêt sportif de ce transfert. Surtout qu'essayer de l'associer à Gabi me semblait un peu surréaliste, leurs profils étaient trop similaires.

Je regretterai preque Paulo Assunçao ou Maniche moi...
Gabacho colchonero Niveau : District
Message posté par KillerCroc
chauvinisme! Il me semble tout de même que Gabi avait plus de coffre, et surtout un profil plus à même de suppléer Xabi Alonso.
Il joue propre et vers l'avant, court et long, et à cette faculté comme tu le disais à casser les rythmes de match en commettant des fautes tactiques. Sportivement il me semble largement légitime et mérité de le voir avec la Roja.


Je suis bien d'accord, pour moi Gabi apporte plus au milieu que Mario Suarez tant en qualité de passe qu'au niveau du pressing, si le marquis devait en avoir sélectionné un ça aurait plutôt du être Gabi à mon sens.
Mais peut-être voit-il plus d'avenir à Mario.
(je réitère, Del Bosque a pour l'Atleti la même estime que Domenech pour Sainté :) ).
KillerCroc Niveau : CFA
le Cholo devrait essayer de recruter un petit bulldog capable de presser et ratisser au max pendant tout le match, et libérer l'autre pivot du taff défensif, Gabi ou Mario.

Un mec comme Lass' ou Arouca de Santos me donnerait quelques érections...
KillerCroc Niveau : CFA
Message posté par Gabacho colchonero


Je suis bien d'accord, pour moi Gabi apporte plus au milieu que Mario Suarez tant en qualité de passe qu'au niveau du pressing, si le marquis devait en avoir sélectionné un ça aurait plutôt du être Gabi à mon sens.
Mais peut-être voit-il plus d'avenir à Mario.
(je réitère, Del Bosque a pour l'Atleti la même estime que Domenech pour Sainté :) ).


Suarez reste encore jeune, il peut bonifier son jeu très certainement. Lors de la finale d'Europa League contre Bilbao il m'avait bluffé, je l'avait jamais vu remonter les ballons comme ça... il doit gagner en régularité.
Gabacho colchonero Niveau : District
Si leur agent c'est Mendes ou Quilon c'est enviseageable. Sinon oublie!
KillerCroc Niveau : CFA
fantasme de supporter on va dire! mais des mecs dans ce registre la, des mecs increvables et agressifs, donnerait plus d'équilibre au milieu.

Si on ose aller un peu plus loin dans les rêves, euh la défense centrale mériterait un coup de jeune quand même! Quitte à donner un peu plus de temps de jeu à Pulido, ou recruter un jeune prometteur. Mise à part Miranda, Godin me convainc plus, et Cata Diaz se fait un peu trop vieux...
KillerCroc Niveau : CFA
putain, on a quand même un putain de potentiel en fait!
Gabacho colchonero Niveau : District
Message posté par KillerCroc
fantasme de supporter on va dire! mais des mecs dans ce registre la, des mecs increvables et agressifs, donnerait plus d'équilibre au milieu.

Si on ose aller un peu plus loin dans les rêves, euh la défense centrale mériterait un coup de jeune quand même! Quitte à donner un peu plus de temps de jeu à Pulido, ou recruter un jeune prometteur. Mise à part Miranda, Godin me convainc plus, et Cata Diaz se fait un peu trop vieux...


Ecoute je trouve Godin meilleur que la saison dernière (même si sa talonnade pour Messi au Nou Camp compte double à son passif...), moi j'aime bien. Pulido, sur les matchs d'Europa League de cette saison et ce que j'ai pu voir de ses matchs avec le Rayo l'an dernier, ne me parait pas promis à un grand avenir.
Ah et Cata Diaz on n'y touche pas, quand il a le ballon je retrouve les frissons de l'époque Perea et ça ça n'a pas de prix :)!!!

Dans l'ensemble oui, il y a du potentiel (encore que je demande à voir un peu plus Oliver, qu'on nous vend comme un nouveau Isco ou Xavi mais qui pour l'instant n'a rien pu montrer... vu qu'il joue à peine en réserve), mais l'effectif est rachitique et comme les caisses sont vides et qu'il faut payer Hacienda (et que Gil et Cerezo se mettent des commissions plein les poches), j'ai peur qu'on nous démantèle l'équipe à la fin de la saison (Falcao, Arda, Mario, Courtois, Adrian...)
KillerCroc Niveau : CFA
c'est la peur qu'on a à chaque saison, de se faire dépouiller.
Godin j'ai du mal avec ce mec, vraiment, il à des trous d'air impressionnants parfois!
Diaz à l'avantage de l'ancienneté, et qu'est ce qu'il est costaud!

Et ma plus grande crainte c'est qu'Arda foute le camp. Falcao serait remplaçable( j'ai entendu parler d'un retour d'Aguero hein...), Arda un peu moins!! c'est le dynamiteur de l'équipe.

Quant à Adrian je comprends pas pourquoi il joue aussi peu, car il est hyper véloce, et à une jolie touche technique... que Simeone met de côté. Alors qu'il ferait un bon pendant à Arda.
KillerCroc Niveau : CFA
Message posté par Gabacho colchonero


Ecoute je trouve Godin meilleur que la saison dernière (même si sa talonnade pour Messi au Nou Camp compte double à son passif...), moi j'aime bien. Pulido, sur les matchs d'Europa League de cette saison et ce que j'ai pu voir de ses matchs avec le Rayo l'an dernier, ne me parait pas promis à un grand avenir.
Ah et Cata Diaz on n'y touche pas, quand il a le ballon je retrouve les frissons de l'époque Perea et ça ça n'a pas de prix :)!!!

Dans l'ensemble oui, il y a du potentiel (encore que je demande à voir un peu plus Oliver, qu'on nous vend comme un nouveau Isco ou Xavi mais qui pour l'instant n'a rien pu montrer... vu qu'il joue à peine en réserve), mais l'effectif est rachitique et comme les caisses sont vides et qu'il faut payer Hacienda (et que Gil et Cerezo se mettent des commissions plein les poches), j'ai peur qu'on nous démantèle l'équipe à la fin de la saison (Falcao, Arda, Mario, Courtois, Adrian...)


tiens Oliver Torres c'est vraiiiii! ça sent l'escroquerie à plein nez!
L'histoire de la mésentente du vestiaire de Madrid avec Forlan n'est pas tout à fait complète, et je crois avoir lu plusieurs fois les explications. Il se trouve qu'à l'époque, Forlan était, et de loin, le meilleur joueur du Club, mais que très peu de ses coéquipiers jouaient pour lui comme ils auraient du le faire. Ses statistiques à l'époque ne reflétaient qu'assez mal la manière dont le jeu se déroulaient, à savoir que Forlan se construisaient souvent ses buts seuls. Les passes étaient pour Aguero, "monsieur 22% de frappes cadrées".
Gabacho colchonero Niveau : District
Le problème d'Adrian c'est qu'il a un instinct de buteur proche du néant, et il est pas dans une bonne spirale au niveau de la confiance, du coup il croque énormément et fait pas mal de mauvais choix (contre Seville jeudi dernier en coupe il a tout fait à l'envers). Ajoute à ça son côté un peu nonchalant, "frio", qui ne cadre pas du tout avec le style de l'équipe. Sans oublier - et c'est peut-être le principal- l'éclosion de Diego Costa qui est en ce moment monstrueux (dans tous les sens du terme). Je pense que c'est un mélange d'un peu tout ça qui l'a poussé logiquement sur le banc.

Falcao remplaçable? Au sens où on peut recruter un autre avant-centre oui, au sens où cet avant-centre apporte autant j'ai de gros doutes, ce gars est quand même extraordinaire.

Par contre 100% d'accord avec toi, on touche pas à Arda!!
KillerCroc Niveau : CFA
Message posté par mikel020202
L'histoire de la mésentente du vestiaire de Madrid avec Forlan n'est pas tout à fait complète, et je crois avoir lu plusieurs fois les explications. Il se trouve qu'à l'époque, Forlan était, et de loin, le meilleur joueur du Club, mais que très peu de ses coéquipiers jouaient pour lui comme ils auraient du le faire. Ses statistiques à l'époque ne reflétaient qu'assez mal la manière dont le jeu se déroulaient, à savoir que Forlan se construisaient souvent ses buts seuls. Les passes étaient pour Aguero, "monsieur 22% de frappes cadrées".


Forlan, surement le meilleur joueur offensif de l'Atletico avant l'arrivée de Falcao et Arda. Quel joueur... et il est vrai que il marquait souvent sur des rushs solitaires ou des frappes lointaines. Ou en combinant avec Aguero. Sacré doublette.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Qui vivra Évra
0 31