Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe D
  3. // Italie/Angleterre (3-1)
  4. // Les notes

Mario l'Amazonien

Dans la moiteur de Manaus, l'Italie a mieux transpiré que les Anglais. Andrea Pirlo, lui, ne connaît pas la sueur. Il suinte juste le talent. Comme Mario, qui a fait plaisir à sa belle.

Modififié

Italie


Sirigu (7) : Sans doute déstabilisé par l'absence d'Olivier Tallaron, il a mis du temps à entrer dans son match. Mais bon match pour une doublure, en attendant le retour de Gigi l'amoroso.

Chiellini (4) : On le préférait en slip dans Gomorra. Début de match compliqué, enfumé par les ailiers de Liverpool. Fin de match plus propre, le centurion Chiellini a rendu une copie de défenseur central, sauf qu'il est latéral.

Paletta (6) : La plus belle calvitie italienne depuis Attilio Lombardo. Fautif sur le but anglais, il a défendu comme le stoppeur argentin qu'il est à la base : en marchant.

Barzagli (6) : As usual. Le défenseur central le plus sous-estimé du monde a fait son match, nonobstant une masse graisseuse proche de celle d'Angelo Peruzzi. Sauve l'Italie sur la frayeur de Sterling et rattrape les conneries de Chiellini. As usual, donc.

Darmian (6) : Une frappe dans les nuages avant la mi-temps. Une seconde mi-temps anonyme, les Anglais ne passant plus au centre. Reste à savoir si Darmian Gray, surnommé « le prédestiné » par la presse italienne, est promis à une jeunesse éternelle.

Pirlo (8) : Quand ça a démarré trop fort, il a calmé le jeu. Par la suite, s'est offert une passe-dé sans toucher le ballon, un coup franc sur la barre, des sorties de balle insensées, avant de gérer la fin de match italienne à lui tout seul. À ce rythme-là, le Cristo Redentor du Corcovado demandera sans doute à faire un selfie avec lui.

Verratti (5) : Discret mais adoubé par Pirlo, il s'est fait remarquer en étant encore le premier à féliciter le buteur. Suceur un jour… Remplacé par Thiago Motta, qui a cherché en vain avec qui s'embrouiller. À défaut, il a gardé tous les ballons qu'il a touchés. Un relais-colis vente privée.

De Rossi (5) : 1re mi-temps calme, passée à expliquer à Verratti qu'il ne faut pas prendre les balles destinées à Pirlo. En seconde, le Romain a géré la moiteur amazonienne comme n'importe quelle nuit romaine, avec calme et plaisir.

Marchisio (7) : En relation télépathique avec Pirlo. Semelle de futsal et gueule de winner.

Candreva (7) : Un poteau, une passe décisive, un droitier qui centre mieux avec son pied gauche. Sans doute un émule de Matteo Renzi. Remplacé par Marco Parolo, qui n'a pas eu le temps de faire grand-chose, mais s'est quand même offert un une-deux avec Pirlo, ce qui, vu l'âge du second, est toujours bon à prendre pour les souvenirs.

Balotelli (6) : Rate son lobe à la Pauleta avant de planter un but de 9 : Mario aurait pu faire basculer son match dans la folie, et il s'est contenté d'un match sérieux. Petite déception sur la célébration, mais il devait faire tellement moite à Manaus que « Mario sûr » n'a pas pu enlever son maillot. Sorti pour Immobile, qui court moins vite et dribble moins bien que Robben. Mais garde une bonne tête de vainqueur tout de même.

Angleterre


Joe Hart (3) : Serviette sur l'épaule pendant les hymnes, coupe de blond impeccable : une pub pour savon. Et il a savonné sa première intervention. Raccord.

Glen Johnson (6) : On a bien senti qu'il était à l'aise dans les ambiances un peu moites. Le meilleur attaquant anglais avec Daniel Sturridge.

Leighton Baines (4) : Bien plus emmerdé que Glen Johnson sur l'autre aile, Leighton se fait ambiancer par Candreva sur le but de Balo et n'a pas marqué le coup franc que Gerrard lui a laissé. Et surtout : où sont ses rouflaquettes ?

Phil Jagielka (5) : Il a réussi là où Brahim Hemdani avait échoué contre Pauleta.

Vidéo

Gary Cahill (3) : S'est fait endormir par Mario Balotelli qui est sorti une seule fois de sa boîte. Cahin-Cahill.

Steven Gerrard (3) : Il a pas un peu grossi ?

Jordan Henderson (3) : Jordan a manqué d'air. Raie sur le côté parfaite, mais match anonyme, que du relais, aucune prise de risques. Remplacé par Wilshere.

Danny Welbeck (3) : Un match en chasse-patate, façon Sandy Casar : généreux mais jamais décisif, et poissard. Remplacé par Ross Barkley, qui ressemble à Blake Griffin, le seul noir rouquin de la NBA. Une frappe et puis c'est tout (avec rebond).

Rooney (5) : Il avait disputé ses deux premières Coupes du monde devant, il a joué sa troisième au milieu de terrain. Dans 4 ans en Russie, il sera donc défenseur central. Et le pire, c'est qu'il sera sans doute meilleur que Cahill.

Sterling (5 puis 3) : Dévalué en seconde mi-temps. Manaus, c'est pas Kingston Jamaïque. Bref, la chanteuse des All Saints a déçu.

Sturridge (7) : Aussi dangereux sur un terrain qu'inoffensif sur un dancefloor. Sorti en boîtant. Remplacé par Adam Lallana, qui n'a pas joué son rôle de vachette.

Le médecin anglais (10) : Sorti sur civière pour un malaise lors du but anglais. Une célébration de but que Super Mario n'aurait jamais pu imaginer.

Par la rédaction de sofoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico il y a 1 heure Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 8
il y a 5 heures DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Hier à 16:26 Une amende de 2250 euros pour Lampard 12