En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options

Margarita n'est pas Robert

Depuis le décès de son mari, Margarita Louis-Dreyfus se trouve à la tête de l'OM, à la tête de la passion de RLD aussi.


Et elle en a bien conscience, comme elle l'explique lucidement dans La Provence : « Robert n'a pas eu besoin de m'expliquer qu'on ne gagnait pas d'argent avec le football. J'étais là... Je ne sais pas pourquoi des gens achètent des clubs pour faire du business ! Mais le but de Robert était différent. Il voulait aider le club et la ville. Il n'y avait pas d'intérêt personnel de médiatisation, de gain financier » .

Et de poursuivre sur l'avenir du club : « Mes consignes sont claires : je veux de la sérénité dans le club. L'autre objectif est la stabilité financière. Robert était prêt à perdre de l'argent avec Marseille. Moi, non. J'ai des obligations vis-à-vis de mes enfants. Lui était prêt à gagner de l'argent dans le business pour le placer à Marseille, moi, je ne peux pas faire ça, je ne suis pas une businesswoman. Mais il n'y a aucune raison de vendre le club tant que ça se passe bien » .

A Deschamps de faire le boulot maintenant.

RB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée
Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
À lire ensuite
On ne dérange pas Bölöni