1. //
  2. // 18e journée
  3. // Bayer Leverkusen/Borussia Dortmund

Marco Reus à la croisée des chemins

Après une année 2014 de merde, Marco Reus veut et doit revenir à son plus haut niveau. « MR11 » veut et doit montrer à tous qu'il est encore capable d'être tranchant avec son Borussia Dortmund. Peut-être que cela lui permettra de partir le cœur léger. Peut-être que cela le convaincra de rester dans le club et la ville de son cœur.

Modififié
14 1
Décembre 2014 : Marco Reus se fait - enfin ? - choper après avoir conduit pendant plus de cinq ans sans véritable permis. La cerise sur un gâteau bien moisi qui s'appelle 2014. Un mille-feuille dans lequel on retrouve pêle-mêle des blessures à la cheville, une année sucrée-salée avec le Borussia Dortmund et une absence à la Coupe du monde. Finalement, la plus belle action de Marco Reus l'an dernier, ce n'est ni un dribble ni un but, mais probablement le fait d'avoir appuyé sur le bouton « off » de sa télécommande directement à la fin de la finale Allemagne-Argentine. Bien que son pote Mario Götze soit parti d'un bon sentiment en lui faisant une dédicace dans les vestiaires, ces images l'auraient sans doute meurtri un peu plus encore s'ils les avaient vues en direct.

Partir ou ne pas partir...


Avant de se niquer la cheville en amical face à l'Arménie, tout allait plutôt bien pour Marco. Il avait réalisé une superbe seconde partie de saison 13/14, avec 11 buts et 13 passes au compteur (toutes compétitions confondues). Mais au final, il n'a rien gagné avec son Borussia. Une fois de plus. Une fois de trop. Alors oui, il y a bien ces Supercoupes remportées deux années de suite face au Bayern, mais personne ne prend vraiment ces titres au sérieux. Il y a bien cette distinction de « meilleur joueur du BVB 2014 » , mais ce que veut vraiment Marco, lui, c'est gagner un Meisterschale, une Pokal avec son club de cœur. Ce club qui tournait super bien avant son arrivée (double champion d'Allemagne, entre autres), pour lequel il est revenu exprès à l'été 2012, plutôt que se rendre dans une institution comme le Bayern qui, historiquement, a toujours mis les bouchées doubles pour asseoir son autorité sportive sur la Bundesliga aussitôt que l'on marche un peu trop près de ses plates-bandes. Malheureusement pour lui, Dortmund n'a plus gagné un « vrai » titre depuis. Ce n'est pas nécessairement de sa faute, mais entre les blessures et les départs de ses camarades de jeu préférés, on ne peut pas dire que Marco Reus ait été beaucoup épargné.

Quand un joueur du calibre de « MR11 » passe un bon moment sans remporter de trophée, les rumeurs de départ commencent à circuler. Elles se sont même intensifiées depuis que Karl-Heinz Rummenigge a révélé que le blondinet avait une clause de départ fixée à 25 millions. Autrement dit, des cacahuètes pour tous les clubs qui souhaiteraient l'acquérir. Et la liste est longue, très longue. Seulement, avec le temps, certains sont désormais hors-course. Le FC Barcelone (que Marco kiffe depuis sa tendre enfance) n'a pas le droit de recruter. L'autre FCB, celui de Munich, a lâché l'affaire cette semaine. Actuellement, le club qui tiendrait le plus la corde serait le Real Madrid. Soit un club qui joue la Ligue des champions et qui est en mesure de remporter la Liga. Bref, un club qui peut permettre à Marco Reus d'écrire les premières - véritables - lignes de son palmarès collectif.

... telle est la question.


Mais dans le fond, Marco Reus a-t-il vraiment envie de partir ? D'un point de vue global, la première partie de saison du BVB pourrait lui donner envie de voir ailleurs. Il y a certes ce joli parcours en LDC, mais il y a surtout cette Hinrunde affreuse en Bundesliga. Une phase aller au cours de laquelle il n'a jamais pu pleinement aider ses petits camarades (hormis la victoire 2-3 à Augsburg). Soit parce qu'il était blessé, soit parce qu'il est revenu dans la précipitation. Du coup, il ne serait pas étonnant que « Rolls Reus » pense à bouger. Mais jusqu'à présent, Marco ne s'est jamais prononcé sur les bruits de couloir évoquant son départ. Il ne souhaite pas se froisser avec son public et ses dirigeants, et c'est compréhensible. Mais surtout, il veut rester concentré, et montrer à tous qu'il en a encore sous la chaussette. Et ça commence par une Rückrunde de feu, histoire de justifier tout le bien que l'on pense de lui.

Aujourd'hui, Marco Reus est une superstar. Quelle que soit la décision qu'il prendra au printemps prochain, celle-ci affectera le BVB. En bien ou en mal. S'il se barre, le peuple de Dortmund le vivra mal, comme lors des départs de Götze et Lewandowski. S'il reste, c'est tout bénef pour lui. Les titres ne viendront peut-être pas de suite, mais au moins, il sait qu'il peut compter sur le soutien de tout le monde. Hans-Joachim Watzke - le boss du BVB - n'a peut-être pas réussi à le convaincre de prolonger, mais il l'a soutenu corps et âme dans l'affaire du faux permis de conduire. De même que Jürgen Klopp, d'ailleurs. Et qui sait, peut-être qu'en prenant ce que les Schwargelben considèreront comme étant la « bonne décision » , cela donnera des ailes à Marco Reus, et la force d'aller se battre pour remporter un trophée. Avant peut-être de quitter le club, un jour. Car il ne faut pas se faire d'illusions : Marco finira par quitter Dortmund. Seulement, il ne faudrait pas qu'il se barre en ayant pour seul titre un permis de conduire.


Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

J'espère vraiment que Dortmund va se refaire la cerise en cette seconde partie de saison, cette équipe, sur le papier, doit viser la qualification en CL même si pour cette saison c'est raté; ils peuvent au moins essayer de se qualifier pour l'EL... Potentiellement, le BVB est le 2ème ou 3ème club de Buli.
PS: Paris devrait au lieu de se pencher sur Simeone, se pencher sur Klopp, parce qu'il prône un meilleur jeu, ses équipes sont plus agréables à voir jouer et perso il me fait rire avec son attitude en conf' et sur le banc de touche.
PS': Marco Reus à 25M, c'est cadeau!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
14 1