1. //
  2. // 13è journée

Marco, la super Reus-ta

Certes, il y a un choc entre le Bayern et le Borussia. Mais en début d’après-midi, le MC Marco Reus a chauffé la salle à blanc. A lui tout seul, il a plié le Werder. Retour sur une journée marquée par un nombre fou de buts (plus de quatre par match, en moyenne), et un épisode tragique du côté de Cologne.

Modififié
3 2
Borussia Mönchengladbach / Werder Brême: 5-0
Buts: Hermann (15è), Reus (22è, 37è, 50è), Arango (52è) pour les Fohlen

De choc entre le 4ème et le 3ème du championnat, il n’y a pas eu. Le Werder s’est fait découper par l’homme à la crête dégueulasse. Oui, une fois de plus, Marco Reus a joué les super héros, et a permis à Gladbach de s’imposer au Borussia Park. Si ça continue comme ça, il va vraiment finir par jouer contre Gladbach le 21 janvier prochain… sous les couleurs du Bayern Munich.

Schalke 04 / 1.FC Nuremberg: 4-0
Buts: Huntelaar (13è, 66è), Raul (39è), Holtby (84è) pour les Königsblauen

Il y a beau y avoir une « Fan-Freundschaft » (amitié entre supporters, ndlr) entre Schalke et Nuremberg, Dieter Hecking, lui, n’aime pas trop Gelsenkirchen. Il était certes fan du Null-Vier étant petit, mais en tant qu’adulte et entraîneur, il n’arrive à rien. Sixième match « Auf Schalke » , sixième match sans victoire. A la limite, c’est pas trop sa faute: ses joueurs ont joué, un peu trop, peut-être. Juste de quoi laisser la place à des canonniers comme Klaas-Jan « The Hunter » Huntelaar et Señor Raul. A trop vouloir jouer avec le feu, on finit par se brûler les ailes. De là à dire qu’à Nuremberg, on est carbonisé…


VfL Wolfsburg / Hanovre 96: 4-1
Buts: Salihamidzic (22è, 37è), Chris (55è), Madlung (74è) pour les Loups. Schulz (43è) pour l’autre HSV.

« Brazzo » n’est pas fini. Il est encore vivant, et il en veut. Hasan Salihamidzic a certes 35 ans, mais il n’est pas le dernier en ce qui concerne l’effort physique. Et une cacahuète par-ci, une tête par-là, et le voilà qui rassure Felix Magath. Une petite frayeur avec le but de Schulz juste avant la mi-temps, mais pas de quoi craindre la sortie de route des mecs employés par VW. Chris y va aussi de son coup de boule, avant que Madlung ne finisse par boucler tout ça en allant garer sa balle dans les filets de Ron-Robert Zieler. Lequel a encaissé sept buts lors de ses deux derniers matchs (équipe nationale+club).

SC Fribourg / Hertha Berlin: 1-2
Buts: Reisinger (61è, 90è+5) pour les Breisgauer. Ramos (20è), Niemeyer (45è+1) pour les Herthaner.

Ce soir, il n’est qu’un cri que l’on entendra résonner au cœur de la Forêt Noire. Du moins un nom: «  Reisinger, Reisinger ! » Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas Papiss Cissé le héros du Breisgau, mais Stefan R. Alors que son équipe est menée 2-0, le milieu de terrain réduit la marque d’une frappe croisée, avant d’égaliser sur corner. Du moins le croit-il. Alors que tout le monde semble se diriger vers le rond central, l’arbitre Wingenbach arrête tout, refuse le but, et c’est le début du cirque. Les joueurs viennent lui parler tour à tour, WIngenbach s’énerve, menace les joueurs d’expulsion, le stade siffle comme jamais, le coach de Fribourg Marcus Sorg devient fou… Finalement, Wingenbach oblige Fribourg à rejouer le corner. Le but avait été refusé car il n’avait pas sifflé. Tout ça n’entamera pas la volonté de Reisinger. A la toute dernière minute, Cissé centre, Dembélé prolonge, Krmas aussi, Kraft saute dans le vide, et Reisinger égalise. Un point vital pour Fribourg dans la course à la relégation.


1.FC Kaiserslautern / Bayer Leverkusen: 0-2
Buts: Ballack (54è), Sam (70è) pour la Werkself.

Un match qui a débuté à 100 à l’heure entre deux équipes très joueuses. Mais Kaiserslautern aurait dû le savoir, toute série a une fin. Les hommes de Marco Kurz, qui restaient sur cinq matchs sans défaite se sont fait stopper à domicile par le Bayer. C’est un ancien de la maison, Michael Ballack, qui a montré la voie à Leverkusen, avant que Sam ne l’imite. Toute série a une fin, donc, sauf celle de Ballack: c’est la 14ème fois que le numéro 13 joue contre l’équipe qui l’a révélé en Allemagne de l’Ouest, et il est toujours invaincu.


1.FC Cologne / FSV Mayence 05: reporté

L'arbitre du match, Babak Rafati, n'était pas en état de diriger la rencontre.


Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est moi ou la blague du "Nuremberg carbonisé" est de très mauvais goût ?
Je sais pas si elle est de mauvais goût, en tout cas c'est subtil, et t'aurais pu citer la phrase juste avant!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 2