Marco Ballotta : « Mes records de longévité n'étaient pas voulus »

S’il fête aujourd’hui ses 53 ans, cet ancien gardien de Parme et de la Lazio n’est retraité que depuis neuf saisons. Pour cause, il est le plus vieux joueur de l’histoire de la Ligue des champions (43 ans et 253 jours) et de la Serie A (44 ans et 38 jours). Interview carte vermeil.

Modififié
Commençons par la fin et ces années au poste d’attaquant en 1a Categoria entre 2008 et 2014 dans les petits clubs de votre région.
Mais moi, j’ai commencé défenseur, puis milieu de terrain. Je suis devenu gardien à 13 ans parce que le titulaire avait un problème physique, et un an plus tard, j’ai fini à Bologne. C’était presque un hasard. Le plaisir de jouer devant est resté et à la fin de ma carrière, je me suis amusé. J’ai fait ce que j’aurais voulu faire toute ma vie, peut-être que je me suis gouré (rires).

C’était de la D7 et vous plantiez pas mal, ce n’était pas non plus le Soccer 5 entre potes.
Tout à fait, vous deviez avoir un bon niveau, sinon vous galériez. On a gagné le championnat, c’était une belle satisfaction, puis je n’avais plus envie d’être gardien.

On vous connaît pour votre record de longévité, mais moins pour celui de 9 buts encaissés en 34 matchs avec Modène en 1989-90 (championnat de Serie C1).
Et en plus, on les a encaissés en 4/5 matchs, genre on en a pris 3 en une seule fois. On aurait pu battre des records d’invincibilité, à domicile, j’ai encaissé un premier but en toute fin de saison. Le coach était Renzo Ulivieri, quelqu’un de très maniaque concernant la phase défensive et puis il y avait des joueurs à la hauteur. Personne n’en a parlé plus que ça à l’époque, ça restait très local, maintenant vous faites la moindre petite perf’ et le monde entier est au courant en peu de temps.

Vos records de longévité étaient voulus ?
Absolument pas ! Je suis revenu à la Lazio en 2005 pour être 3e portier même si ça ne m’enchantait guère. Il y avait un problème entre Peruzzi et Sereni, les deux titulaires qui ne s’entendaient pas très bien, ce dernier a fini à Trevise durant l’hiver et Peruzzi était souvent blessé avant de prendre sa retraite en prenant un peu de court le club. L’été 2007, on s’est retrouvé sans gardien titulaire, sauf qu’on était qualifiés pour les préliminaires de Ligue des champions. L’arrivée de Carrizo avait été retardée à cause d’un problème de passeport, j’étais donc le seul portier disponible. Au dernier moment, Muslera est arrivé, mais c’était un jeune qui a eu des difficultés la première année, le coach Delio Rossi m’a donc fait confiance et j’ai joué presque 40 matchs à 44 ans. Je n’ai jamais rien calculé.

C’est vous qui avez décidé d’arrêter ?
Non, je voulais jouer encore un an, car je me sentais bien, et pas pour battre de nouveaux records. Or, on n’a pas trouvé d’accord avec le président Lotito, j’ai dit stop parce que ça n’avait pas de sens de trouver une autre équipe. J’avais 44 ans, je pouvais quand même prendre ma retraite.

Même si vous étiez gardien, il fallait une hygiène de vie parfaite pour jouer si longtemps.
Je n’étais pas un moine, la passion a tout fait, ainsi que le physique qui aujourd’hui encore me permet de m’amuser. Je n’ai pas eu de grosses blessures, je ne grossis jamais. Et puis quand vous êtes considéré, il n’y a plus d’âge, vous avez le devoir de bien faire et de vous donner à 100 %.

Vous vous sentiez à l’aise dans le vestiaire en fin de carrière ? La différence d’âge avec vos coéquipiers était très importante.
Il y avait des moments de moins bien qui risquaient de m’influencer mentalement et de me faire penser à la retraite, mais il faut tenir, la forme revient forcément. Si vous abandonnez devant les premières difficultés, vous arrêtez à vingt-deux ans. Et quand vous êtes à la hauteur sur le terrain, vous vous faites forcément respecter au sein du vestiaire, le problème était plutôt inversé, moi je m’amusais plus que les jeunes.

« Nonno Ballotta » ( « papy Ballotta » , ndlr) était un surnom qui vous plaisait ?
Oui, on m'en a affublé dès mes trente-cinq ans, j’ai été grand-père pendant longtemps. (Rires !) C’était un petit nom sympathique que j’ai accepté volontiers, de toute manière, j’étais le plus vieux.

Le risque quand on a eu votre longévité et de ne retenir que cela et non vos prestations.
Pour les autres peut-être ! Chaque année qui passait, j’effaçais tout, et même si je venais d'effectuer un bon championnat. C’était comme recommencer à zéro, apprendre, avoir envie de s’améliorer. Quand une chose vous plaît, il n’y a pas de limites. Et puis, pour rester à ce niveau aussi longtemps, il faut des qualités.

L’impression est que vous êtes devenu la mascotte de tous les fans de foot italien.
Effectivement, on me reconnaît quasiment partout où je vais, même dans des villes où je n’ai pas joué, je ressens beaucoup d’estime, également de la part des Romanistes, alors que j’ai longtemps joué à la Lazio. C'est bien, il faut savoir apprécier certaines choses au-delà des couleurs du maillot.

Vous avez la particularité d’avoir connu les débuts d’Ancelotti en tant qu’entraîneur, c’était à la Reggiana en 1995.
Carlo était encore joueur, il exigeait le max à l’entraînement, mais une fois fini, il racontait des histoires drôles, nous emmenait manger, c’était un boute-en-train, un mec très terre à terre. À la Reggiana, on avait construit une équipe pour gagner le championnat, mais c’était mal parti, à tel point que la direction voulait le lourder, sauf que nous, joueurs, on s’y est opposés... et on a été promus en Serie A, une première pour ce club. Maintenant, Ancelotti était un prédestiné, il aurait quoi qu’il en soit fait une grosse carrière.

Vous avez connu deux Lazio, celle de Cragnotti et celle de Lotito.
Et deux équipes complètement différentes. Avec Cragnotti, on partait à chaque fois pour gagner le titre, on était connus dans le monde entier. Cette Lazio était la plus forte d'Italie et peut-être d’Europe, on a loupé un match en Ligue des champions contre Valence, sinon on l’aurait gagnée. D’ailleurs, on a gagné beaucoup moins que ce qu’on aurait pu, mais aussi parce que Rome n’est pas une ville facile, elle est très dispersive, si cette équipe avait été basée à Turin et à Milan, elle aurait raflé plus de titres, même si on n’a pas eu à se plaindre, hein.

Vous n’avez jamais été proche d’une convocation en Nazionale ?
J’ai été convoqué une seule fois et c’était pour la Nazionale de Serie B, mais je me suis troué lors du match précédent et, du coup, je n’ai pas joué. En fait, je n’ai jamais porté le maillot d’une sélection italienne, sauf maintenant avec les seniors. C’est vrai qu’il y avait de la concurrence, mais peut-être que j’aurais pu être convoqué au moins une fois, surtout l’année de Parme où j’ai gagné un Guerin d’oro (joueur le mieux noté du championnat, ndlr) comme meilleur portier, mais bon, ceux qui étaient en Nazionale étaient meilleurs que moi.

Après Buffon, l’Italie assiste à la naissance d’un nouveau phénomène en la personne de Donnarumma, or, la moitié des cages de Serie A sont gardées par des portiers étrangers, qu'en pensez-vous ?
Quand, en fin de carrière, on me demandait pourquoi je jouais encore à 44 ans, je répondais qu’il n’y avait pas de nouveaux à la hauteur. Je n’étais pas le seul quarantenaire, il y avait aussi Pagliuca et Fontana. Pendant 10 ans, il y a eu un vide, et heureusement que Buffon tenait la baraque. Maintenant, c’est une tendance qui s’inverse, il y a Donnarumma, mais aussi d’autres jeunes portiers qui s’illustrent en Serie A et B. Et il était temps, car notre école a toujours été une des meilleures.

Dernièrement, Buffon semble remettre en question sa retraite programmée pour 2018, que lui conseillez-vous ?
C’est une situation différente, c’est le gardien de la Juve et de la Nazionale et il doit être toujours à 100 %. Tant qu’il est en condition physique et mentale, il doit continuer un ou deux ans, mais dès qu’il sentira qu’il baissera, il devra s’arrêter. Il a fait une carrière trop importante pour baisser de niveau, il ne lui manque que la Ligue des champions que je lui souhaite de gagner le plus rapidement possible.

Propos recueillis par Valentin Pauluzzi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Roberto Larcos et Marc Oversaturn Niveau : DHR
Cette Lazio de Cragnotti <3 <3
Merci pour cette interview sympa. Lucide le bonhomme.
Son faciès sérieux et sa posture faisaient plus penser à un arbitre qu'à un joueur ...
"C'est bien, il faut savoir apprécier certaines choses au-delà des couleurs du maillot." un beau resumer humanitaire
luigidibiagio Niveau : DHR
Il ne manque pas que la LdC à Buffon, il lui manque aussi l'Euro.
Hier à 17:07 Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 8 Hier à 13:36 Manchester City passe au foot US 12 Hier à 10:27 La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3
jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8