Marchetti, un homme seul

Modififié
0 0
En trois mois, sa vie a basculé. Juin 2010, après la blessure de Buffon, Federico Marchetti devient le gardien titulaire de la Nazionale italienne à la Coupe du Monde. Il joue deux matches et demi, encaisse quatre buts. Pas terrible.



Quelques jours plus tard, le portier déclare publiquement être déçu de ne pas avoir été transféré à la Sampdoria, alors que cette équipe cherchait un gardien. Il n'en faut pas plus pour déclencher l'ire du Président Cellino. « Marchetti est désormais sur le marché » affirme-t-il, furax. En réalité, c'est pire. Cellino ne le laisse pas partir, et le met hors du groupe. Une sorte de Goran Pandev 2.0.



Du coup, depuis trois mois, Marcheti s'entraîne seul. Il a porté plainte, et le Collège Arbitral se réunira aujourd'hui pour parler de son cas.

« Les jours les plus difficiles sont le samedi et le dimanche. Je ne suis jamais convoqué, donc je vais à la mer ou au cinéma. Parfois, je vais courir et des gamins m'encouragent. Je me sens comme Rocky avant un combat » a-t-il déclaré à la Gazzetta dello Sport.



La différence, c'est que son combat à lui, ce n'est pas sur un ring, mais dans un tribunal. Moins vendeur.


EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0