En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 27 Résultats Classements Options

Marcelo Gallardo: « Les Marseillais avaient préparé leur coup »

Dans la seconde partie de son entretien, Marcelo Gallardo sort la tête du tunnel pour nous raconter sa version sur la fameuse baston du Vélodrome avec Galtier et compagnie. L'Argentin revient aussi sur la fin de son aventure avec l’AS Monaco, qu’il se verrait bien entraîner un jour.

Modififié
Pourquoi as-tu choisi de signer à Monaco en 1999 ?
À l’époque, il était plus logique de signer en Espagne ou en Italie. C’étaient les destinations phares pour les Argentins. On ne connaissait pas trop les autres championnats. Aujourd’hui, tout est plus médiatisé. On voit des matchs du championnat de France, d’Allemagne, d’Angleterre. Avant non. Mais j’avais envie de vivre une autre expérience. J’ai découvert la France pendant la Coupe du monde 98, avec la sélection, et ça m’avait plu. À Monaco, il y avait David (Trezeguet) et Fabien (Barthez), deux champions du monde, et une vraie ambition de gagner le championnat. Je venais d’une équipe qui avait tout gagné et je voulais continuer à remporter des titres. Je n’ai pas trop réfléchi. Je suis arrivé en pleine maturité, à vingt-trois ans, après avoir joué six ans avec River Plate et quatre en sélection argentine. Personne ne suivait le championnat de France et très peu connaissaient vraiment Monaco en Argentine. Mais tout le monde dans le club m’a aidé à m’adapter, s’est mis à ma disposition pour m’aider à me sentir bien, du président à l’entraîneur, en passant par les joueurs. J’ai passé de très bons moments là-bas, même si je me dis, avec le recul, que j’aurais peut-être dû quitter le club plus tôt. À Monaco, il y a un moment où tu as besoin de changer. Cette ambiance, ce microclimat très spécial t’amène à te relâcher.

D’autant que tu as été champion dès ta première saison…
Nous avions un « equipazo » (une grande équipe, ndlr), qui s’est formé match après match. Il y a eu pas mal de changements à l’intersaison. Je suis arrivé au mercato en même temps que le Chilien Pablo Contreras et le Mexicain Rafa Márquez, que personne ne connaissait à l’époque, avec Simone aussi, qui n’avait pas convaincu au PSG après avoir pourtant joué avec le Milan de Sacchi. Je n’ai même pas fait la pré-saison, car je revenais d’une blessure au genou. J’ai commencé à jouer sans m’être entraîné pratiquement. Mais l’équipe était tellement forte qu’après trois ou quatre matchs, la mécanique s’est mise en place, comme si on se connaissait depuis toujours, notamment avec David (Trezeguet) et Marco (Simone), mais aussi avec Giuly sur le côté droit. On se comprenait à la perfection. Il y avait une alchimie particulière. Dans ma carrière, cela ne m’est arrivé qu’à Monaco. On était parfois tellement en confiance que c’était comme entrer sur la pelouse avec deux buts d’avance. Si l’équipe ne s’était pas démantelée, nous aurions pu faire de grandes choses au niveau européen… Surtout quand on regarde ce qu’on fait certains joueurs ensuite : Marquez à Barcelone, Sagnol au Bayern et en sélection, David à la Juve…

En France, on se souvient de toi notamment pour « l’épisode du tunnel » au Vélodrome…
Cette histoire était dans la bouche de tout le monde à l’époque. On était lancés vers le titre et on est allés jouer à Marseille, qui jouait le maintien, dans une ambiance très chaude. Marseille quoi ! T’attendre dans le tunnel à la mi-temps comme ça pour te filer une trempe pareille, c’est quelque chose de très « argentin » finalement. Heureusement j’étais encore habitué (rires), même si je ne m’y attendais pas du tout. Je me suis fait attaquer et ça se voyait qu’ils avaient préparé leur coup.

« Ils » ? Pas seulement Galtier ?
Non, des agents de sécurité aussi ont participé, des joueurs, le staff marseillais, un peu tout le monde. C’est un truc très à nous (Argentins, ndlr) pourtant, ce truc de vouloir « limiter » un joueur par n’importe quel moyen. Je savais que ça allait être un match chaud, mais je m’attendais à des coups sur le terrain… Ils m’attendaient dans le tunnel et ils m’ont attrapé. Les caméras avaient mystérieusement disparues ce jour-là… Aujourd’hui, je le prends avec le sourire, mais ce fut moche. Ils ont bloqué l’entrée du tunnel quelques instants pour que mes coéquipiers ne puissent pas entrer. Ça a duré vingt secondes, mais ça m’a paru éternel. Marseille avait besoin de gagner et ils ont réussi leur coup finalement…

« J’étais une victime dans cette histoire  »

Et en plus, tu te fais exclure…
J’entre dans le vestiaire et je suis en train de me faire soigner quand on vient me chercher pour que j’aille voir l’arbitre. Je me lève de la civière et quand j’arrive face à lui, il me dit : « Monsieur Gallardo, vous êtes expulsé. » Je n’arrivais pas à y croire. Ensuite, la justice a très bien agi. Galtier a été suspendu plusieurs mois. En tant qu’étranger, on aurait pu m’accuser, mais la justice a compris que j’étais une victime dans cette histoire.

On te reprochait de chambrer tes adversaires, notamment de dire « olé » à chacun de tes dribles réussis…
On m’a toujours qualifié de provocateur. Mais ma seule manière de provoquer, c’était balle au pied. C’est tout. Je n’ai jamais fait ça. Dans mon quartier, on m’a appris que ça ne se faisait pas. Si j’avais fait ça dans mon quartier, là j’aurais vraiment eu peur ! (Rires) Cela fait partie des codes du football des rues, ça ne se fait pas.

Ensuite, en 2003, tu es parti de Monaco à cause de Deschamps ?
La première saison avec Deschamps s’est très bien passée. Ce n’est que lors de ma dernière saison que ça s’est compliqué. Il était temps de changer d’air pour moi.

C’est vrai que tu as failli signer à Marseille à ce moment-là ?
Avant de revenir à River, Monaco a reçu un fax avec contrat tout prêt pour que je signe avec Marseille. Mais j’avais déjà donné ma parole à River.

Que retiens-tu de ton expérience parisienne ?
J’ai toujours su que j’allais jouer là-bas un jour. Cette équipe m’a toujours plu, j’ai toujours apprécié le club et le Parc des Princes, quand j’allais jouer avec Monaco. Chaque fois que j’entrais sur la pelouse du Parc, ça me faisait quelque chose de spécial. Je me disais : «  C’est l’endroit idéal pour jouer au football !  » C’est un des plus beaux stades où j’ai joué. Je suis arrivé là-bas à trente et un ans, avec Guy Lacombe comme entraîneur. Le club était dans un moment difficile, je suis arrivé durant le mercato d’hiver, ce qui n’est jamais évident. Un mois et demi plus tard, Lacombe s’est fait virer et Le Guen est arrivé avec des idées plus conservatrices. Le club jouait le maintien. Mon jeu ne lui plaisait pas trop et, en plus, j’ai connu une série de blessures. Ensuite, il avait son équipe et quoi que je fasse, je savais que je ne jouerais plus. Je suis donc parti aux États-Unis, jouer au DC United.

Quels souvenirs gardes-tu de la sélection ?
C’est l’objectif numéro un quand tu commences à jouer. J’ai été appelé en sélection de jeunes, puis en A à dix-huit ans, j’ai disputé deux Coupes du monde. Malheureusement, j’ai joué ces deux Mondiaux alors que je revenais de blessure et j’en garde un souvenir un peu amer. Je n’étais pas dans les meilleures conditions, physiquement parlant. Tout ce que Dieu m’a donné d’un côté, il me l’a repris d’un point de vue physique. Ma carrière a été jalonnée de blessures, à des moments clés.

Le match Argentine-Angleterre à Saint-Étienne reste dans toutes les mémoires…
Jouer un Argentine-Angleterre en Coupe du monde, c’est spécial. Ça s’est fini aux tirs au but. J’en ai tiré un. J’ai toujours été chargé de tirer les penalties, à River comme en sélection. Imagine, à dix-huit, dix-neuf ans, j’étais chargé de tirer les penalties en sélection, alors qu’il y avait Batistuta, Balbo, Ayala, Veron… Si j’avais eu conscience de ce qui se jouait, de tous ces gens derrière leur télé, de ces trente-cinq millions de personnes qui espèrent que tu ne rates pas, je ne l’aurais jamais mis. Le gardien me paraissait gigantesque et le but pas plus grand qu’un téléviseur justement…

As-tu toujours voulu devenir entraîneur ?
Cela faisait un moment que l’idée murissait dans ma tête. Quand j’ai arrêté de jouer avec Nacional de Montevideo, les dirigeants m’ont donné l’opportunité d’entraîner ce club avec une grande histoire nationale et internationale. Ce fut une belle aventure. Je n’ai pas regretté de ne pas avoir fait de break, car nous avons été champions dès ma première saison.

« J’ai un lien spécial avec Monaco »

Tout s’est enchaîné très vite, tu ne sentais pas des fourmis dans les jambes sur le banc ?
(Rires) Sincèrement, non. Le déclic s’est fait rapidement quand j’ai arrêté de jouer pour devenir entraîneur. J’ai donné tout ce que j’ai pu donner comme footballeur, je n’ai rien gardé. Je n’ai pas ressenti le besoin d’entrer de nouveau sur la pelouse, ça ne m’a pas traversé l’esprit. Je n’ai pas vraiment eu le temps de trop penser à tout ça…

En 2012, ton nom a été évoqué du côté de Monaco. Le club t’a contacté ?
Des gens du club sont venus prendre la température disons, mais rien de concret. Je venais juste d’arrêter de jouer à ce moment-là. Ce fut juste une prise de contact, rien de plus. Ils voulaient seulement savoir ce que je devenais et quels étaient mes projets. Mais je ne peux pas te donner les noms.

Tu aimerais entraîner Monaco un jour ?
Oui, évidemment. C’est un objectif, pour « demain » . Je veux accumuler de l’expérience sur le banc en Amérique du Sud avant de sauter le pas en Europe. Et pourquoi pas dans le championnat de France, où j’ai joué plusieurs années. Forcément, j’ai un lien spécial avec Monaco, pour tout ce que le club m’a apporté. Une relation particulière s’est créée – au-delà des personnes qui y sont - avec le club et ses supporters, qui m’ont toujours traité avec respect et affection. J’en garde des bons souvenirs.

Propos recueillis par Florent Torchut, à Buenos Aires
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
Hier à 14:56 Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 7
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 11:01 Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 31 Hier à 10:57 Le but fou d'Enzo Pérez 13 Hier à 10:00 Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 100
mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 22 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 16 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23 vendredi 1er septembre Mbappé sera présenté mardi au Parc 41 vendredi 1er septembre Un troisième maillot rétro pour les Hammers 10 vendredi 1er septembre Les folies du mercato anglais 20 vendredi 1er septembre L'improbable c.s.c d'Arturo Vidal 27 jeudi 31 août La volée magique de Thomas Lemar 14 jeudi 31 août Le joli but de Naby « Maradona » Keita 2 jeudi 31 août Griezmann perce la défense des Pays-Bas ! 6