1. //
  2. // 8e finale aller
  3. // Villarreal/FC Séville

Marcelino, l'heure du bilan

À bientôt 50 ans, Marcelino Garcia Toral est désormais un entraîneur respecté dans la profession. Pourtant, le technicien a dû lutter avant d'être reconnu comme un grand coach. Contre Séville ce soir, il va rencontrer son ancien employeur. Avec l'esprit revanchard.

Modififié
Dans le monde périlleux du football, les entraîneurs se divisent en deux catégories : ceux qui possèdent un passif d'ancien grand joueur, comme Guardiola au Barça ou Diego Simeone à la Lazio, et ceux qui creusent. Par creuser, on veut bien entendu parler de ces anciens joueurs passés inaperçus, comme Mourinho dans les divisions inférieures au Portugal. Du fait de leur piètre renommée sur un terrain de foot, ces hommes doivent donc convaincre une direction sportive deux fois plus que leurs chanceux collègues, s'intégrer deux fois mieux dans un groupe de joueurs professionnels, un métier qu'ils connaissent plutôt mal. A priori. Dans cette jungle pour obtenir un poste de chef de troupe, Marcelino Garcia Toral a fait son trou à Villarreal. Récemment auteur d'un match référence au Santiago-Bernabéu contre le Real Madrid, il se sent bien calé à la sixième place du championnat, en attendant peut-être la cerise sur le gâteau. Cette cerise, ce serait d'effectuer un joli parcours en Ligue Europa et, pourquoi pas, soulever le trophée en fin de saison. Pour cela, l'originaire des Asturies va devoir passer l'obstacle du FC Séville en huitièmes de finale. Pas un cadeau, c'est vrai, puisqu'on parle là du tenant du titre. Mais pour Marcelino, ce match est surtout l'occasion de faire le bilan. Car l'homme sait d'où il vient, et ce qu'il veut.

Andalousie, je me souviens…


Au début de la saison 2011-2012, le FC Séville est à un carrefour de son existence. Éliminé par Hanovre en Coupe d'Europe dès le mois d'août, le président de l'époque José María del Nido souhaite profiter de ce calendrier allégé pour fixer des objectifs ambitieux au club : viser une des quatre premières places en Liga, et ainsi obtenir l'opportunité de disputer la prochaine C1. La consigne est claire. C'est dans cette dynamique que Marcelino, fraîchement débarqué d'une mission de sauvetage au Racing Santander, prend les commandes des Palanganas. Membre influent de l'effectif sévillan à cette époque, Julien Escudé garde en mémoire l'arrivée du nouveau guide. « C'était un entraîneur connu et reconnu en Espagne, il avait une bonne connaissance du championnat. À Séville, on recherchait à grandir avec un coach espagnol comme le veut la tradition. Il devait parvenir au meilleur rendement possible avec l'équipe qu'il avait et son propre staff. » Parmi les joueurs cadres, Escudé, Andrés Palop ou Frédéric Kanouté restent des personnes clés à convaincre pour acquérir définitivement la confiance du vestiaire.

Ce que le technicien s'applique à faire. « C'était un mec assez vivant, une personne très communicative avec nous et un mordu de la vidéo, révèle Escudé. Il venait nous parler de tactique de façon très millimétrée. C'est un mec poussé par l'envie de bien faire. » Tout le monde se met au diapason et assiste à des séances presque mathématiques. « Il était d'une segmentation incroyable : des exercices avec ballon de 10-12 minutes top chrono, puis une minute pour boire, et c'est reparti pour 10 minutes de physique, synthétise l'ancien Bleu. On travaillait beaucoup la récupération de balle, pour finir la phase de jeu en quatre passes. Orienter le jeu côté opposé pour sortir de la zone de pression, c'était un de ses exercices favoris, on le travaillait quasiment tous les jours de la semaine. » Une mentalité de bosseur, donc, sans pour autant être au sommet de son art.

« Quand il se remémore Séville, ça doit être une blessure ouverte »


Les séances avec ballon et de renforcement musculaire sont de bonne facture, mais une seule chose foire dans la saison de Marcelino : les résultats. Si les dix premières journées voit Séville invaincu en championnat, le trop grand nombre de matchs nuls et l'arrivée de défaites posent problème en vue des objectifs du début de saison. Pour Escudé, l'essence du problème était déjà détectable en interne. « C'est peut-être dans la communication extérieure qu'il a péché. Tout ce travail de gestion de la presse, gérer les ego de certains joueurs, un travail où tu dois avant tout chercher à te faire respecter. Marcelino, c'est un gars du Nord, fier et qui n'aime pas trop qu'on l'embête. Avec la baisse des résultats, le public a commencé à le prendre en grippe et ça l'a affecté. » Entre décembre et février, Séville ne parvient à récupérer qu'un point sur vingt et un en jeu. Une série indigne d'un outsider de Liga, à laquelle Marcelino ne survivra évidemment pas. « Quand il part, il avait déjà du recul sur son travail, se rappelle Escudé. Il savait que le football, c'était avant tout une histoire de résultats, qu'une petite cause peut avoir de grandes conséquences. Aujourd'hui, la direction et beaucoup de joueurs sont partis, ce sera différent. Mais c'est évident que, quand il se remémore Séville, ça doit être une blessure ouverte. » Lourdé par son employeur, Marcelino rate la marche pour devenir un des meilleurs techniciens du pays. Le train passe-t-il deux fois ? La réponse est oui.

En fin de saison, la bombe tombe : Villarreal, qualifié en C1 et doté de piliers comme Diego López, Marcos Senna ou Giuseppe Rossi, descend en Liga Adelante. Contre toute attente, le sous-marin jaune sombre, et la machine a urgemment besoin d'un nouveau capitaine de navire. Marcelino sent bien le défi, reconstruit son équipe en partant d'une épave et bâtit son navire submersible. « Je le comparerais bien à Christian Gourcuff à ce niveau-là, explique Escudé. Un gars attentif, à l'écoute, tu sens qu'il y a un vrai désir d'évolution. Avec Marcelino, ta marge de progression reste énorme, mais dans un gros club, l'aspect technique n'est plus suffisant. Il faut savoir travailler les relations humaines, comprendre le joueur psychologiquement pour faire ressortir le meilleur de lui-même. » Aux sources de la seconde division, Marcelino prend le temps de connaître son club et ses soldats pour bâtir une armée aujourd'hui prête à défier son ancien bourreau. Hasard ou pas, le dernier match disputé par Marcelino en tant que coach de Séville était une défaite à Sánchez-Pizjuán contre… Villarreal. Désormais, du côté des Amarillos, Marcelino voudrait voir l'histoire se répéter.

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Je ne le connaissais pas du tout avant son arrivée à Villarreal, mais ce qu'il y accomplit est remarquable. D'autant plus qu'il est arrivé en milieu de saison en Liga Adelante, alors que l'accession était loin d'être acquise, après un énième licenciement. Après le départ de Pellegrini en 2009, qui était resté cinq ans et avait bâti toute l'équipe, même si les bons résultats avaient continué, je crois qu'au moins quatre ou cinq entraîneurs se sont succédé jusqu'à son arrivée en janvier 2013.

Depuis, il a réussi à faire remonter le club en Liga, a accroché l'Europe dès la première saison, est allé en demi-finale de Coupe du roi... Le tout en développant une vraie philosophie de jeu, offensive et rapide, qui est pas sans rappeler les grandes heures du club d'ailleurs.

Bref, j'ai un peu peur de la malédiction So Foot maintenant à cause de cet article, mais j'y crois !!
il y a 2 heures Falcao s'essaye au baseball 1
il y a 3 heures Sow, Cabaye et Hazard actionnaires d'un futur club de D2 américaine 10 Hier à 21:45 FIFA : Bild ouvre le rapport Garcia 60
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 19:29 Boca et le souvenir de la D2 7 Hier à 14:45 Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) Hier à 13:45 Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 7 Hier à 12:25 Bagarre générale lors d'un match de charité 35
Hier à 11:36 La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 10 dimanche 25 juin Sergio Ramos acrobate en vacances 4 dimanche 25 juin Pogba marque en dabant 59 dimanche 25 juin Le central de Kansas met une bicyclette 6 dimanche 25 juin Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 9 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 11 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 19 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2