Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // D3
  3. // FC Zénith-Izhevsk
  4. // Interview homonyme

Marat Safin : « Ma femme s'appelle Dinara »

Aujourd'hui, l'ancien numéro 1 mondial de tennis est un ami de Vladimir Poutine et mène une confortable vie de député. Mais loin de Moscou et des dorures du Kremlin, un de ses homonymes continue de mouiller le maillot, sur les terrains de football de troisième division russe. Entretien avec un homme dont la ressemblance avec Safin le tennisman s'arrête au nom.

Modififié
Tout le monde connaît Marat Safin le tennisman. Présentez-nous Marat Safin le footballeur.
Je suis footballeur professionnel depuis sept ans. Avant ça, je jouais aussi au hockey sur glace. Je viens de Oulianovsk, sur la Volga, entre Kazan et Samara. J'ai grandi et fait mes études là-bas, à l'Institut des sports. C'était mon club jusqu'à cette saison, et maintenant, j'ai été transféré à Izhevsk.

La question que l'on se pose tous : avez-vous un lien de parenté avec Marat Safin ?
Non ! Nous ne sommes même pas de la même région, lui vient de Moscou.

C'est amusant de voir deux sportifs porter le même nom. Mais est-ce que c'est un nom très courant en Russie ou bien est-ce réellement un hasard incroyable ?
Il y en a certainement d'autres, et puis Marat est un prénom plutôt courant. C'est un prénom musulman, d'origine arabe. Certains pensent que ça vient du Marat de la Révolution française, qui a été un symbole en Russie, mais non.

Marat Safin était réputé pour être un tennisman sanguin. Et vous, quel type de joueur êtes-vous ?
Je suis plutôt calme ! Bon, je prends quelques cartons de temps en temps, ça peut arriver, mais pas beaucoup. Pour les cartons rouges, disons un tous les trois ans.

Et avez-vous une sœur qui fait du sport vous aussi ?
Non, je n'ai même pas de sœur. Mais ma femme s'appelle Dinara ! Je n'ai pas fait exprès, et on a même un fils. En ce moment, on attend notre deuxième enfant.

Maintenant qu'il est retraité, Safin est député. La politique, une idée de reconversion pour vous ?
Non, je n'y pense pas. Ou alors peut-être au niveau régional, chez moi.

Et au moment où il était au sommet de sa carrière, vous étiez fan de lui, ou vous étiez plutôt Davydenko ?

Non, j'étais fan de Safin ! Il était très charismatique, et il faisait passer énormément d'émotions. Peut-être trop, et ça l'a sans doute desservi. Mais je l'adorais.

Et le fait de vous appeler comme lui, qu'est-ce que ça impliquait ?
À sa grande époque, j'avais entre 20 et 25 ans, donc on me faisait pas mal de blagues là-dessus, c'est vrai ! Mais c'était plutôt sympa, c'était agréable, je le prenais bien. Aujourd'hui, on m'en parle moins, forcément. Il reste quelqu'un de connu, mais maintenant qu'il est en politique, il est une personnalité beaucoup moins importante.

On parle souvent du championnat russe ici, car certains joueurs français ou européens vont jouer chez vous. Vous pensez que la Russie devient une grande terre de football ?
Non, je pense même que le niveau des championnats russes n'augmente pas, que ça stagne. Mathieu Valbuena par exemple, moi, j'étais étonné qu'il vienne jouer en Russie, surtout après la Coupe du monde. Bon, peut-être qu'il est venu pour relever un défi sportif. Mais en Russie, les joueurs ont la réputation d'être très bien payés, donc ils viennent pour l'argent aussi.


Propos recueillis en famille par Alexandre et Kiril Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 22:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
il y a 7 heures Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 43
Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
il y a 10 heures Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 33 il y a 11 heures La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain Hier à 09:26 Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises