Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Maradona

Maradona veut s’expliquer avec le Fisc

Modififié
Voilà trop longtemps que cela dure.

Diego Maradona, plus ou moins "interdit de séjour" en Italie à cause de ses problèmes avec le Fisc italien, en a marre de cette situation. « Je veux m’expliquer pour trouver enfin une solution avec le Fisc et avec l’Italie, mettant ainsi un terme aux injustices faites contre moi » a-t-il martelé aux micros de Sky TG24.

Maradona, qui a joué au Napoli de 1984 à 1991, aimerait beaucoup revenir dans la ville où il était (et où il est toujours) considéré comme un dieu. « Mon désir, c’est de revenir en Italie et de pouvoir enlacer les Napolitains. Il faut payer ses taxes, certes, mais le Fisc doit être plus humain avec les citoyens. Je n’ai jamais été un fraudeur fiscal. J’ai toujours payé les taxes que je connaissais » a-t-il affirmé.

Rappelons que le Fisc italien réclame 37,2 millions d’euros à Maradona (dont 23,5 millions d’intérêt en retard) pour ne pas avoir payé régulièrement l’impôt sur le revenu.


Allez, soyez sympas, c’est quoi, après tout, 37,2 millions d’euros ? EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié