1. // Coupe du monde 2014
  2. // Quart de finale
  3. // Argentine/Belgique

Maradona sévère envers l'Argentine

Modififié
2 30
Maradona n'en loupe décidément pas une pour taper sur tout ce qui bouge et notamment sur l'Albiceleste.

Consultant sur une chaîne de télévision vénézuélienne depuis le début de la compète, El Pibe de Oro a encore profité de l'antenne pour faire part de son inquiétude sur le niveau de jeu affiché par l'Argentine.

« C'est comme si nous n'avions pas encore commencé » , a indiqué le champion du monde 1986, avant d'ajouter : « Ils doivent se mettre dans la tête que nous ne pouvons pas être le "Sporting Messi". Peut-être qu'il peut marquer un super but... mais si elle (la sélection, ndlr) ne se détache pas du Kid (Messi, ndlr), on ne pourra pas lui sauter dessus demain pour le désigner comme coupable d'une éventuelle catastrophe. Messi est très seul... L'équipe ne fait pas de changements de rythme, il n'y a pas de mouvements en attaque. »

Interrogé sur ses futurs projets, Diego Maradona a également avoué un peu plus tôt être intéressé par le poste de sélectionneur du Vénézuela : « Je regarde les projets sérieux et c'en est un. S'il y a la sécurité nécessaire, pourquoi pas. »

À la tête de la sélection argentine lors de la Coupe du monde 2010, l'ancien entraîneur d'Al Wasl (EAU) n'avait pas réussi à faire mieux qu'une élimination en quart, sorti sèchement par l'Allemagne sur le score de quatre buts à zéro... VvdW
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

VaeVictis Niveau : DHR
Putain de mémoire courte Diego.

Faut se rappeler ce que ça donnait l'Argentine de 90 : le duo Maradona - Caniggia et autour, quasi le néant. Un peu l'équivalent de l'équipe de 2014 avec Di Maria et Messi. Voire même encore plus poussif qu'aujourd'hui et c'était allé loin.
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Note : 5
L'Argentine joue avec un faux rythme, sa principale force étant d'imposer justement ce faux rythme à ses adversaires...A une ou deux parades décisives ( Iran et Suisse) de Romero près. Tant que la bonne étoile qu'il a continuera de briller, les coéquipiers de Messi et co pourront se dire qu'ils auront toujours une opportunité à un moment ou un autre pour scorer. C'est moche et lent, mais c'est aussi souvent ça le foot argentin, même quand Riquelme était son 10...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 30