1. // Cinéma

« Maradona se tacle tout seul désormais.... »

Le réalisateur hongkongais de "Dog Bite Dog", Soi Cheang, revient avec "Accident", une immersion dans la vie d'un type dont le métier est de mettre en scène la mort, ou comment maquiller les assassinats en accidents. Soi Cheang ne connaît pas Robert Henke mais « aurait bien aimé se pencher sur son cas » ... Entretien.

Modififié
0 0
Pour écrire le scénario de ce film, vous avez longuement étudié les assassinats maquillés, ou comment tuer quelqu'un en laissant croire à un accident. Comment pourrait mourir un joueur de foot ?


C'est extrêmement difficile de réfléchir à la façon de faire mourir quelqu'un d'une manière cinématographique. J'ai mis un an pour trouver comment allaient mourir mes personnages, alors un footballeur, pfff... Je regarde pas mal de foot, mais je me focalise sur les joueurs qui sont transcendés par le maillot de l'équipe nationale. Maradona m'a toujours beaucoup fasciné. Lui, ça serait facile de le faire mourir. Le mec a toujours été dans plein d'affaires. En plus, avec la drogue, choisir une mort originale serait difficiles, car elles le seraient toutes. Et si tu peux le faire mourir comme tu veux, rendre cela inaperçu, alors là, c'est une autre histoire...

D'après-vous, comment est vraiment mort Michaël Jackson ?


C'est un complot, évidemment. J'y ai tout de suite pensé en fait, c'est tellement énorme d'oublier son patient ou de se planter à ce point-là... En même temps, en bossant sur Accident, j'ai l'impression que je suis devenu complètement paranoïaque. Mais je pense que je l'étais avant. Je ne crois jamais ce que je lis dans les journaux, ni ce que je vois à la télévision. Je devrais peut-être me mettre à So Foot, ou à regarder plus de matchs... Moi, quand je regarde des histoires filmées - et le foot en est une-, j'aime les caméras au-dessus. Un terrain de foot ressemble alors à un graphique, c'est de la géométrie.

Dans le film, il y a un plan où un gros gars assez bourrin regarde un match de tennis de table en buvant une bière. Vous visiez les supporters de foot en le filmant de cette manière ?


Non, c'est du vécu. Dans la société de production de Johnny To, il y a une table. Johnny joue très souvent. En fait, vu que je ne joue pas, moi, je suis un peu ce blaireau, là. On devrait ramener un baby-foot de France, ça serait plus drôle...

Le cerveau du film est en fait le plus débile : il prend plaisir à écouter une musique qui est une émanation d'un son de Game Boy et est persuadé qu'il ne peut avoir tort, qu'on ne le prendra jamais à revers... Là, pour le coup, ça vise clairement les joueurs et les entraîneurs de foot...


Maradona est sélectionneur, c'est ça ? Bon, rien à ajouter. Mon personnage, je ne voulais pas le ridiculiser, ça a été tellement dur d'en faire un cerveau que je ne voulais pas l'abîmer. Mais Maradona se tacle tout seul désormais, alors... Concernant la musique, c'est en fait un tube des années 70 extrêmement populaire à Hong Kong, une chanson de variétés qui parle d'un amour fort et pur, donc ce n'est pas au deuxième degré. Mais on dirait que ça ne fait écho qu'à Hong-Kong...

Ça ne nous emmerde pas, quand vous venez présenter vos films en Europe, que les gens, au lieu de vous poser des questions sur votre travail, vous parlent d'eux et vous disent à quels réalisateurs ils ont pensé en voyant votre travail... ?


C'est sûr que ça me saoule. En plus, le plus souvent ils me parlent de grands réalisateurs et ne font pas l'effort de découvrir de nouvelles choses. Oui, c'est stupide.

Mais c'est le lot de presque tout réalisateur asiatique qui rencontre son public, ici...


Les questions sont souvent posées par des types assez prétentieux qui veulent se la raconter. Mais je ne savais pas que les autres réalisateurs asiatiques subissaient ça aussi... Paradoxalement, ça ne me rassure pas du tout.

Qui va gagner la Coupe du Monde ?


Le Brésil. Et j'ai déjà en tête la façon dont vont mourir leurs adversaires...

A voir : Accident, un film de Soi Cheang, produit par Johnny To. En salles depuis le 30 décembre.

Brieux Férot

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
A chacun son marché...
0 0