1. //
  2. //
  3. // Swansea-Manchester City

Manuel valse

C'est l'histoire d'une romance qui se termine dans l'ignorance. Alors que Pep Guardiola plie actuellement ses dernières paires de chaussettes pour Manchester, Manuel Pellegrini vivra aujourd'hui sa dernière après-midi en tant qu'entraîneur de City. Après trois ans de boulot, que retenir ?

Modififié
Cela devait se terminer sur des regrets. « Nous aurions dû gagner ce match, on le méritait. On a vraiment bien joué. Je pense même qu’on a livré nos vingt-cinq meilleures premières minutes de la saison. » Comme souvent, Manuel Pellegrini est dans son style : sobre, affirmé, tranchant. Jusqu’au dernier mot prononcé, rien n’aura changé. Quelques minutes plus tôt, avancé devant son groupe et à l’aube d’une dernière bataille pour aller décrocher une place en Ligue des champions la saison prochaine, l’entraîneur chilien était déjà dans ce registre, la nostalgie à la place de l’analyse sportive, au centre de l’Etihad Stadium de Manchester. Il vient de refermer une parenthèse de trois saisons dans une carrière qui s’étire maintenant sur vingt-huit longues années. Les traits sont tirés, le cœur lourd, car jusqu’au bout, Manuel Pellegrini n’aura pas été reconnu à sa juste valeur. Personne ne s’est réellement attardé sur ses adieux à l’Angleterre du foot, son au revoir à Manchester City, pas même un stade qui s’était déjà en partie vidé après le nul entre les Citizens et Arsenal (2-2) dimanche dernier. Comme si la rupture était une bonne chose, comme si l’Ingénieur pouvait partir sans bruit et que tout le monde n'en avait rien à foutre. Du côté de Manchester, on ne pense déjà plus qu’à Pep Guardiola, son successeur, et on semble déjà oublier qu’il y avait un avant. Et surtout que Manchester City n’a peut-être jamais été aussi grand que sous Pellegrini.

Youtube

« On peut toujours faire mieux »


Pourtant, depuis début février, Manuel Pellegrini n’a jamais paru aussi seul. On parle plus de son successeur que de lui, plus du conte de Leicester que de ses propres joueurs, et son mandat a presque été passé sous silence. Comme si une demi-finale de C1 était devenue une banalité. Alors oui, Manchester City est complètement passé à côté de sa double confrontation contre le Real (0-0, 0-1), mais on peut pardonner l’inexpérience d’un puceau. Pellegrini : « On peut toujours faire mieux, je suis déçu, vraiment, mais le plus important est de se comparer aux autres équipes. Si on fait un résumé de mes trois ans passés ici, Manchester City est l’équipe qui, sur cette période, a pris le plus de points en Premier League. L’équipe que j’ai menée est celle qui a eu les meilleures performances de l’histoire du club et aussi celle qui a marqué le plus de buts. Le seul secteur où on n’est pas les meilleurs, c’est la défense, mais la différence de buts entre nous et les autres équipes est immense. » C’est simple : sur une même période, seul José Mourinho, entre 2004 et 2007, a fait mieux que l’homme poivre et sel. Les statistiques parlent pour lui et la vitrine aussi (deux League Cup, un championnat) avec un groupe qui n’a cessé de lécher les bottes de son guide comme Joe Hart : « On ne peut pas le critiquer. Il a réussi à construire quelques choses de fort, un lien entre nous et on peut parler d’amour, véritablement. »


Mais peu importe, le football tabasse les sentiments, mais n’en ressent aucun. C’est comme ça et Pellegrini le sait. C’est aussi pourquoi l’entraîneur chilien a préféré annoncer son départ de lui-même, histoire de claquer la porte à la gueule des rumeurs sifflantes. Manuel Pellegrini n’a jamais cherché la polémique et ne l’a jamais trouvée. Il n’a jamais bougé ses dirigeants, n’a jamais posé de conditions et a su faire briller son City dans la discrétion. C’est sa force, ce qui le rend différent et peut-être ce qui faisait passer sa présence à Manchester City comme une anomalie. Progressivement, le club a changé de catégorie et l’été prochain doit marquer définitivement le début d’un nouveau cycle. On parle même d’une ère avec l’arrivée de Guardiola et l’enveloppe de 200 millions d’euros pour recruter qui lui est promise. Car Pep brille et Pep a - quasiment - toujours gagné. Reste que Pep a surtout toujours tout eu. Là, il doit construire sur des bases nouvelles et repartir avec une page blanche. Ce qu’il n’a jamais connu.

Le mousseux bouchonné


Alors la question est légitime : que restera-t-il de Manuel Pellegrini ? En arrivant en juillet 2013, la mission du coach chilien était simple : redonner de la sérénité à un vestiaire de stars et lier enfin le projet City dans la durée. Ces Citizens ne sont pas les siens, la plupart était là avant lui et le sera après, mais Pellegrini a su poser les bases solides d’un mouvement collectif commun avec un schéma tactique fixe, ce qui lui a d’ailleurs joué des tours. Car en trois ans, Manchester City a alterné entre le pétillant offensif et la fragilité défensive liée aux blessures fréquentes du capitaine Vincent Kompany. Le tableau qui se dégage est alors paradoxal car, à plusieurs reprises, on aura vu Pellegrini incapable de retourner certaines situations. Pire, ces cadres ont même régressé au fil des saisons pour progressivement laisser l’entraîneur chilien seul face à ses responsabilités et ses choix. Depuis plusieurs mois, Manuel Pellegrini n’a jamais été en mesure de retrouver le relais perdu de Yaya Touré par exemple, ce qui est un symbole relatif. Son succès est européen et a placé Guardiola dans de bonnes conditions, là où Mancini avait échoué avant lui. On parle bien de bases. C’est ce que restera finalement Pellegrini : un bâtisseur, là où Pep Guardiola devra donner de la constance - enfin - à une galaxie d’étoiles. Là aussi, c’est une question de respect. Et sur ce point, City n'est pas encore un grand club.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Bof pas grand chose a retenir si ce n'est une impression de bien mais sans plus.
Un titre acquis à la faveur d'un écroulement de Pool, une ou 2 coupes par ci par la, des campagnes européennes globalement décevantes.

Dès qu'il y a une vraie bonne équipe en face, ça perd presque tout le temps.
Son bilan est paradoxal. Par moment City était très fort, mettait a l.amende n'importe quelle équipe anglaise et semblait pouvoir rouler sur le championnat et d'autres fois, c'était complètement a chier..
Message posté par pierre ménès 2.0
Bof pas grand chose a retenir si ce n'est une impression de bien mais sans plus.
Un titre acquis à la faveur d'un écroulement de Pool, une ou 2 coupes par ci par la, des campagnes européennes globalement décevantes.

Dès qu'il y a une vraie bonne équipe en face, ça perd presque tout le temps.


Acquis à la faveur de l'écroulement de Pool ? Tu veux que je te rappel les score contre les gros cette saison al et les fessés qu'ils ont mit à toute ces équipes ?
Acquis à la faveur de l'écroulement de Pool ? Tu veux que je te rappel les score contre les gros cette saison al et les fessés qu'ils ont mit à toute ces équipes ?


Je retiens que en 3 saisons, son équipe à mit à chaque fois plus de 100 buts et qu'il à toujours eu un jeu offensif (sauf en LDC face au gros espagnol) et un jeu hyper lêché et très beau a voir (le summum c'est en 13/14) lors de sa 1er saison.
Bref 3 titres en 3 ans avec en prime une demi finale en LDC pour un club qui avait jamais atteint les 1/4, donc on retiendra que du positif en plus de son côté "charming man".


Au passage c'est le coach avec le plus de pourcentage de victoire de l'histoire de la PL derrière Fergie et Mourinho.
Ravière Pastauré Niveau : Ligue 2
Pas de live?
Ravière Pastauré Niveau : Ligue 2
Bon bah Manutd-Bournemouth reporté.
This is Anfield Road Niveau : DHR
Le multiplex de Canal, de la belle merde en barre.
Pragmatique Niveau : CFA2
Tu peux même enlever les mots "Le", "Multiplex" et "de" de ton message.
Ce que je retiens, c'est qu'en CL c'était une équipe facile à battre et que tous les cadors voulaient au tirage. Un espèce d'Arsenal quoi. 0% de chances de gagner la CL.
Et pour moi, au vu du budget, ça veut dire que le taf de l'entraîneur n'est pas bon. On peut dire ce qu'on veut sur Mourinho par exemple, mais ses équipes ne sont jamais faciles à battre, fric ou pas fric. C'est là qu'est la plus-value de l'entraîneur. D'ailleurs, avec Guardiola, Klopp et peut-être Mourinho à ManU, on verra le retour des équipes de PL au plus haut niveau.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
Message posté par gonzolo
Ce que je retiens, c'est qu'en CL c'était une équipe facile à battre et que tous les cadors voulaient au tirage. Un espèce d'Arsenal quoi. 0% de chances de gagner la CL.
Et pour moi, au vu du budget, ça veut dire que le taf de l'entraîneur n'est pas bon. On peut dire ce qu'on veut sur Mourinho par exemple, mais ses équipes ne sont jamais faciles à battre, fric ou pas fric. C'est là qu'est la plus-value de l'entraîneur. D'ailleurs, avec Guardiola, Klopp et peut-être Mourinho à ManU, on verra le retour des équipes de PL au plus haut niveau.


Oui, j'en ai bien peur.
À défaut d'avoir les meilleurs joueurs, la Premier aura les meilleurs entraîneurs
(Guardiola, Klopp, Conte, Mourinho sûrement...), les plus charismatiques et médiatiques en tout cas. Les premiers suivront donc très rapidement aussi.
"Mais peu importe, le football tabasse les sentiments, mais n’en ressent aucun."

Le football est donc un pervers narcissique.
vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM Hier à 20:54 L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 1 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 19:06 Kembo Ekoko à Bursaspor Hier à 18:17 La bastos de Marcos Alonso 3 Hier à 16:53 Il foire sa panenka à la 96e minute 21 Hier à 13:45 La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 Hier à 12:40 Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 54
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 11:46 Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 6 Hier à 11:19 Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 Hier à 10:18 La demi-volée de Gignac 10 Hier à 09:01 Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32
samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 14 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 23 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2