1. //
  2. //
  3. // Swansea-Manchester City

Manuel valse

C'est l'histoire d'une romance qui se termine dans l'ignorance. Alors que Pep Guardiola plie actuellement ses dernières paires de chaussettes pour Manchester, Manuel Pellegrini vivra aujourd'hui sa dernière après-midi en tant qu'entraîneur de City. Après trois ans de boulot, que retenir ?

Modififié
Cela devait se terminer sur des regrets. « Nous aurions dû gagner ce match, on le méritait. On a vraiment bien joué. Je pense même qu’on a livré nos vingt-cinq meilleures premières minutes de la saison. » Comme souvent, Manuel Pellegrini est dans son style : sobre, affirmé, tranchant. Jusqu’au dernier mot prononcé, rien n’aura changé. Quelques minutes plus tôt, avancé devant son groupe et à l’aube d’une dernière bataille pour aller décrocher une place en Ligue des champions la saison prochaine, l’entraîneur chilien était déjà dans ce registre, la nostalgie à la place de l’analyse sportive, au centre de l’Etihad Stadium de Manchester. Il vient de refermer une parenthèse de trois saisons dans une carrière qui s’étire maintenant sur vingt-huit longues années. Les traits sont tirés, le cœur lourd, car jusqu’au bout, Manuel Pellegrini n’aura pas été reconnu à sa juste valeur. Personne ne s’est réellement attardé sur ses adieux à l’Angleterre du foot, son au revoir à Manchester City, pas même un stade qui s’était déjà en partie vidé après le nul entre les Citizens et Arsenal (2-2) dimanche dernier. Comme si la rupture était une bonne chose, comme si l’Ingénieur pouvait partir sans bruit et que tout le monde n'en avait rien à foutre. Du côté de Manchester, on ne pense déjà plus qu’à Pep Guardiola, son successeur, et on semble déjà oublier qu’il y avait un avant. Et surtout que Manchester City n’a peut-être jamais été aussi grand que sous Pellegrini.

Youtube

« On peut toujours faire mieux »


Pourtant, depuis début février, Manuel Pellegrini n’a jamais paru aussi seul. On parle plus de son successeur que de lui, plus du conte de Leicester que de ses propres joueurs, et son mandat a presque été passé sous silence. Comme si une demi-finale de C1 était devenue une banalité. Alors oui, Manchester City est complètement passé à côté de sa double confrontation contre le Real (0-0, 0-1), mais on peut pardonner l’inexpérience d’un puceau. Pellegrini : « On peut toujours faire mieux, je suis déçu, vraiment, mais le plus important est de se comparer aux autres équipes. Si on fait un résumé de mes trois ans passés ici, Manchester City est l’équipe qui, sur cette période, a pris le plus de points en Premier League. L’équipe que j’ai menée est celle qui a eu les meilleures performances de l’histoire du club et aussi celle qui a marqué le plus de buts. Le seul secteur où on n’est pas les meilleurs, c’est la défense, mais la différence de buts entre nous et les autres équipes est immense. » C’est simple : sur une même période, seul José Mourinho, entre 2004 et 2007, a fait mieux que l’homme poivre et sel. Les statistiques parlent pour lui et la vitrine aussi (deux League Cup, un championnat) avec un groupe qui n’a cessé de lécher les bottes de son guide comme Joe Hart : « On ne peut pas le critiquer. Il a réussi à construire quelques choses de fort, un lien entre nous et on peut parler d’amour, véritablement. »


Mais peu importe, le football tabasse les sentiments, mais n’en ressent aucun. C’est comme ça et Pellegrini le sait. C’est aussi pourquoi l’entraîneur chilien a préféré annoncer son départ de lui-même, histoire de claquer la porte à la gueule des rumeurs sifflantes. Manuel Pellegrini n’a jamais cherché la polémique et ne l’a jamais trouvée. Il n’a jamais bougé ses dirigeants, n’a jamais posé de conditions et a su faire briller son City dans la discrétion. C’est sa force, ce qui le rend différent et peut-être ce qui faisait passer sa présence à Manchester City comme une anomalie. Progressivement, le club a changé de catégorie et l’été prochain doit marquer définitivement le début d’un nouveau cycle. On parle même d’une ère avec l’arrivée de Guardiola et l’enveloppe de 200 millions d’euros pour recruter qui lui est promise. Car Pep brille et Pep a - quasiment - toujours gagné. Reste que Pep a surtout toujours tout eu. Là, il doit construire sur des bases nouvelles et repartir avec une page blanche. Ce qu’il n’a jamais connu.

Le mousseux bouchonné


Alors la question est légitime : que restera-t-il de Manuel Pellegrini ? En arrivant en juillet 2013, la mission du coach chilien était simple : redonner de la sérénité à un vestiaire de stars et lier enfin le projet City dans la durée. Ces Citizens ne sont pas les siens, la plupart était là avant lui et le sera après, mais Pellegrini a su poser les bases solides d’un mouvement collectif commun avec un schéma tactique fixe, ce qui lui a d’ailleurs joué des tours. Car en trois ans, Manchester City a alterné entre le pétillant offensif et la fragilité défensive liée aux blessures fréquentes du capitaine Vincent Kompany. Le tableau qui se dégage est alors paradoxal car, à plusieurs reprises, on aura vu Pellegrini incapable de retourner certaines situations. Pire, ces cadres ont même régressé au fil des saisons pour progressivement laisser l’entraîneur chilien seul face à ses responsabilités et ses choix. Depuis plusieurs mois, Manuel Pellegrini n’a jamais été en mesure de retrouver le relais perdu de Yaya Touré par exemple, ce qui est un symbole relatif. Son succès est européen et a placé Guardiola dans de bonnes conditions, là où Mancini avait échoué avant lui. On parle bien de bases. C’est ce que restera finalement Pellegrini : un bâtisseur, là où Pep Guardiola devra donner de la constance - enfin - à une galaxie d’étoiles. Là aussi, c’est une question de respect. Et sur ce point, City n'est pas encore un grand club.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Bof pas grand chose a retenir si ce n'est une impression de bien mais sans plus.
Un titre acquis à la faveur d'un écroulement de Pool, une ou 2 coupes par ci par la, des campagnes européennes globalement décevantes.

Dès qu'il y a une vraie bonne équipe en face, ça perd presque tout le temps.
Son bilan est paradoxal. Par moment City était très fort, mettait a l.amende n'importe quelle équipe anglaise et semblait pouvoir rouler sur le championnat et d'autres fois, c'était complètement a chier..
Message posté par pierre ménès 2.0
Bof pas grand chose a retenir si ce n'est une impression de bien mais sans plus.
Un titre acquis à la faveur d'un écroulement de Pool, une ou 2 coupes par ci par la, des campagnes européennes globalement décevantes.

Dès qu'il y a une vraie bonne équipe en face, ça perd presque tout le temps.


Acquis à la faveur de l'écroulement de Pool ? Tu veux que je te rappel les score contre les gros cette saison al et les fessés qu'ils ont mit à toute ces équipes ?
Acquis à la faveur de l'écroulement de Pool ? Tu veux que je te rappel les score contre les gros cette saison al et les fessés qu'ils ont mit à toute ces équipes ?


Je retiens que en 3 saisons, son équipe à mit à chaque fois plus de 100 buts et qu'il à toujours eu un jeu offensif (sauf en LDC face au gros espagnol) et un jeu hyper lêché et très beau a voir (le summum c'est en 13/14) lors de sa 1er saison.
Bref 3 titres en 3 ans avec en prime une demi finale en LDC pour un club qui avait jamais atteint les 1/4, donc on retiendra que du positif en plus de son côté "charming man".


Au passage c'est le coach avec le plus de pourcentage de victoire de l'histoire de la PL derrière Fergie et Mourinho.
Ravière Pastauré Niveau : Ligue 2
Pas de live?
Ravière Pastauré Niveau : Ligue 2
Bon bah Manutd-Bournemouth reporté.
This is Anfield Road Niveau : DHR
Le multiplex de Canal, de la belle merde en barre.
Pragmatique Niveau : CFA2
Tu peux même enlever les mots "Le", "Multiplex" et "de" de ton message.
Ce que je retiens, c'est qu'en CL c'était une équipe facile à battre et que tous les cadors voulaient au tirage. Un espèce d'Arsenal quoi. 0% de chances de gagner la CL.
Et pour moi, au vu du budget, ça veut dire que le taf de l'entraîneur n'est pas bon. On peut dire ce qu'on veut sur Mourinho par exemple, mais ses équipes ne sont jamais faciles à battre, fric ou pas fric. C'est là qu'est la plus-value de l'entraîneur. D'ailleurs, avec Guardiola, Klopp et peut-être Mourinho à ManU, on verra le retour des équipes de PL au plus haut niveau.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
Message posté par gonzolo
Ce que je retiens, c'est qu'en CL c'était une équipe facile à battre et que tous les cadors voulaient au tirage. Un espèce d'Arsenal quoi. 0% de chances de gagner la CL.
Et pour moi, au vu du budget, ça veut dire que le taf de l'entraîneur n'est pas bon. On peut dire ce qu'on veut sur Mourinho par exemple, mais ses équipes ne sont jamais faciles à battre, fric ou pas fric. C'est là qu'est la plus-value de l'entraîneur. D'ailleurs, avec Guardiola, Klopp et peut-être Mourinho à ManU, on verra le retour des équipes de PL au plus haut niveau.


Oui, j'en ai bien peur.
À défaut d'avoir les meilleurs joueurs, la Premier aura les meilleurs entraîneurs
(Guardiola, Klopp, Conte, Mourinho sûrement...), les plus charismatiques et médiatiques en tout cas. Les premiers suivront donc très rapidement aussi.
"Mais peu importe, le football tabasse les sentiments, mais n’en ressent aucun."

Le football est donc un pervers narcissique.
Hier à 16:29 Will Ferrell veut Chicharito au Los Angeles FC 17 Hier à 14:21 Lampard entraîneur d'Oxford United ? 2
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 10:32 Le superbe but d'Independiente 4 Hier à 08:40 Malouda va jouer la Gold Cup avec la Guyane 24 Hier à 08:35 Des matchs de C1 sur Facebook 11 mardi 27 juin Shrewsbury et le retour d'une tribune « debout » en Angleterre 15 mardi 27 juin Le monde du foot rend hommage à Stéphane Paille 20 mardi 27 juin Jorge Mendes mis en examen pour délit fiscal 43 mardi 27 juin Stéphane Paille est décédé 37
mardi 27 juin La Ligue des champions reprend ce soir ! 27 mardi 27 juin Lugano prolonge à São Paulo 5 mardi 27 juin Falcao s'essaye au baseball 3 mardi 27 juin Sow, Cabaye et Hazard actionnaires d'un futur club de D2 américaine 12 lundi 26 juin FIFA : Bild ouvre le rapport Garcia 67 lundi 26 juin Boca et le souvenir de la D2 7 lundi 26 juin Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) lundi 26 juin Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 7 lundi 26 juin Bagarre générale lors d'un match de charité 35 lundi 26 juin La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 10 dimanche 25 juin Sergio Ramos acrobate en vacances 4 dimanche 25 juin Pogba marque en dabant 60 dimanche 25 juin Le central de Kansas met une bicyclette 7 dimanche 25 juin Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 9 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 11 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 19 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 38 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13