Manuel Sergio: « Mourinho, c'est mon prix Nobel »

Le mentor de José Mourinho est une sorte de Stephan Hessel du foot. Le vieux sage donne quelques pistes pour comprendre la méthodologie de Mourinho. Il la connaît bien, c'est lui qui l'a inventée.

Modififié
40 21
Il y a bien eu Manuel Fernandes, Bobby Robson ou Louis van Gaal. Mais le premier mentor de José Mourinho n'est ni entraîneur ni joueur. Il est philosophe. Il s'appelle Manuel Sergio, vit à Lisbonne et a des allures de vieux sage. Ses 37 livres sur le sport et la philo ont fait de lui l'un des maîtres à penser d'une nouvelle génération d'entraîneur : Villas-Boas, José Peseiro, Jorge Jesus, José Mourinho et même… Pep Guardiola. Le Mou dit lui-même que c'est ce vieil homme qui lui a donné envie d'être entraîneur. Mais pas n'importe lequel, le meilleur. Voici Manuel Sergio, un révolutionnaire de 80 ans, l'homme qui a créé le Special One.

Professeur, vous êtes le premier à avoir perçu le potentiel subversif de José Mourinho
La première fois que j'ai vu José Mourinho, c'est à la faculté de motricité humaine de Lisbonne le jour de la rentrée en première année en 1982. Il avait cet air prétentieux qu'il a encore. C'était à la fin d'un cours, je lui ai demandé ce qu'il voulait faire plus tard. Il m'a répondu avec un air très sûr de lui « entraîneur de foot » . C'est assez inhabituel de voir des entraîneurs passer par la faculté. Habituellement, les entraîneurs de foot sont d'anciens joueurs et les étudiants qui passent par ici veulent tous être prof, pas entraîneurs. Alors je l'ai regardé et je lui ai dit : « Celui qui ne s'intéresse qu'au football, ne comprendra jamais rien au football. » Cette phrase a révolutionné sa façon de voir son métier. On en a souvent parlé depuis. Surtout quand il était à Porto.

Qu'est-ce que vous entendez par « autre chose » ?
La culture, mon ami. La philosophie, la littérature, la physique, la physiologie. Pour être un leader, il faut savoir communiquer, transmettre le savoir, avoir la culture et le comportement adéquat pour que les joueurs vous admirent. C'est ce qui différencie un entraîneur normal d'un grand entraîneur. Tous les entraîneurs savent à peu près la même chose sur la tactique. 4-4-2, 4-3-3, 3-5-2, etc. Tout cela, c'est de la musique. Un entraîneur n'entraîne pas des joueurs de foot. Il entraîne des hommes. Ce qui compte, c'est l'aspect humain plus que l'aspect physique. Il faut se demander quel est l'homme nouveau qui doit naître de l'entraînement.

Le foot, c'est de la philo en fait…
Le football est bien plus qu'une activité physique. C'est une activité humaine comme la danse ou la musique. Quand vous jouez du piano, vous ne faites pas des tours ou des pompes avant de vous mettre à jouer. Pour vous entraîner, vous jouez du piano. C'est pareil avec le football. La différence entre tactique, physique, mental et physiologique n'a aucun sens. Pour être entraîneur, il faut être un spécialiste en sciences humaines et entraîner tout en même temps.

« Intellectuellement, c'est un surdoué »

C'est l'une de vos idées principales. Ne plus séparer le corps et le mental. Il faut prendre le joueur dans toute sa complexité. Mourinho par exemple a aboli les préparations physiques et les stages de pré-saison…
Il y a une révolution à faire dans le football. Je ne suis pas là pour donner des leçons aux entraîneurs. Je dis simplement que c'est la dimension humaine qui fait la différence. Beaucoup de ses joueurs parlent de Mourinho comme d'un «  second père  » . C'est là que réside le secret des grandes victoires : ne pas s'intéresser seulement à la tactique, mais aussi et surtout à l'homme. Beaucoup d'intellectuels ou de scientifiques pensent que le football est une activité mineure. Pourtant, c'est le plus grand phénomène culturel du monde, celui qui n'a pas compris cela ne comprendra jamais rien au foot. En 40 ans, j'ai écrit 37 livres sur le sujet. Il y a de plus en plus de personnes qui pensent comme moi. Mourinho est celui qui l'a compris le plus rapidement. Pour moi, il est très différent des autres. Intellectuellement, c'est un surdoué.

Mourinho, Vilas Boas, Manuel José, José Couceiro, Carlos Queiroz : le Portugal est l'un des pays d'Europe qui exporte le plus d'entraîneurs dans le monde. D'où vient cet engouement pour les préparateurs portugais ?
Il n'y a pas que les Portugais. L'autre jour, André Villas-Boas m'a appelé pour me dire qu'il avait vu mon livre Filosofia do Futebol dans le bureau de Pep Guardiola dans un documentaire à la télévision anglaise. Ça m'a fait plaisir. Le Portugal est un pays qui sait qu'il est périphérique mais qui, curieusement, a le meilleur joueur du monde : Ronaldo. Le meilleur entraîneur : Mourinho. Le meilleur arbitre : Pedro Proença. C'est une manière pour nous de dépasser notre complexe d'infériorité. Car être portugais est une difficulté qui s'ajoute au reste, parce que nous sommes un petit pays perpétuellement en crise. Dans mon cas, mes idées ont un peu voyagé au Brésil mais pas plus, et ici, j'ai créé la faculté de motricité humaine à Lisbonne, du nom de la science que j'ai inventée. Si j'avais été né de langue anglaise, tout aurait été très différent. C'est grâce à José Mourinho, qui a parlé de moi et de mes idées, que mon nom a commencé à être reconnu à l'étranger. Mourinho, c'est mon prix Nobel.

Il y a donc une pierre philosophale qui permet de gagner à tous les coups…
La pierre philosophale, c'est l'homme. Mourinho n'est pas révolutionnaire d'un point de vue tactique. Il est révolutionnaire dans sa manière de faire progresser et de transformer les joueurs qu'il entraîne. Ce qui est au centre de cette théorie, c'est l'être humain. Comme on entraîne les frappes, les sauts, les passes, il faut concevoir des exercices pour entraîner la créativité, la générosité, l'intensité, la solidarité. C'est ce que j'appelle la planification anthropologique. C'est ce qui fait que Mourinho est différent de tous les autres. C'est un surdoué d'un point de vue intellectuel.

Propos recueillis par Thibaud Leplat

À lire Le Cas Mourinho, Thibaud Leplat (Hugo sport, 221p, 16,50€)



Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Frappe2mule Niveau : Loisir
Super intéressant ! Merci.
penisbergkamp Niveau : Loisir
Thibaud Leplat, c'est un peu la pub pour faire grandir son engin qui s'affiche automatiquement vers 1h du mat sur chaque onglet de mon ordi.

Toujours présent.
Mourinho jusqu'à la nausée ! Pour So foot, Mourinho, c'est tous les jours. Au fait, ce dernier peut-il nous expliquer comment il a fait pour perdre une super coupe d'Europe dans les six dernières secondes du temps additionnel des prolongations ?

So foot, aucun article sur la défaite de Chelsea hier ?
Pourquoi tant de haine ?

Pour une fois qu'on a un article intéressant sur Mourinho...
@T'es beau à plat

Quoi ! Tu écris des livres avec tes idées à la con (une aversion maladive pour les lusitaniens, Ronaldo en tête, j'ai encore en mémoire tes articles tous les plus orduriers les uns que les autres) et ton écriture approximative(Dans le chapeau : "Il l’a connaît bien"). Toi, manifestement non, tu ne la connais pas bien ta conjugaison.

Le pseudo journaliste et l'écrivain raté. Le mec qui voit en Valdano le symbole du madridisme. En même temps, c'est gros comme un camion que tu supportes le club catalan. Et dire que tu étais l'envoyé spécial à Madrid.

Mourinho a révolutionné le métier d'entraîneur. Il gagne partout où il va, et il voyage beaucoup le bougre. Un vrai portugais dans l'âme.

S'il n'a pas gagné la champion's avec le Real (Merci Casillas, Ramos et la pseudo presse people madrilène), il a mis fin à l'hégémonie de la pseudo plus grande équipe de tous les temps. C'est lui qui a ouvert la brèche et montré comment les battre. Avec l'Inter et ensuite le Real. Il était le seul à pouvoir le faire. C'est d'ailleurs bien pour ça qu'on est allé le chercher, à contrecoeur pour la plupart.
Ce qui a d'ailleurs bien embêté la presse qui ne jurait que par l'équipe mafieuse et tricheuse qu'est le FC UEFA ou nandrolone qui s'est pris une fessée monumentale (7-0) en champion's avec le nain argentin qui joue 3 jours avant et 3 jours après cette double confrontation, mais qui est absent lors de ces matchs...

Manuel Sergio a également oublié de dire que le plus grand agent de joueurs est également portugais.

Mourinho est un mythe. T'es beau à plat toi tu n'es rien. Même pas un journaliste. Arrête d'écrire, tu n'es pas fait pour ça.
Stephane Hessel et vieux sage dans deux phrases a la suite !!!
Enorme merci pour le reveil sofoot hahahaha
C'est quand même assez gênant que depuis deux jours, des individus déchargent leur haine sur Mourinho, surtout sur des articles qui montrent comment l'homme s'est construit et qu'il n'est pas le connard* que l'on nous vend.

On aime ou pas, mais on ne peut pas lui enlever qu'il restera dans les mémoires comme un des plus grands entraîneurs de l'histoire : son palmarès parle pour lui.

Ce qui a l'air de déranger le plus, c'est qu'il a trouvé la parade au "beau jeu" barcelonais qui consiste en un football rapide et physique, avec des phases de replis de toute l'équipe, attaquants compris ( phase dite du bus devant les cages ). Elle est là en fait la grande qualité de Mourinho, qui fait qu'il s'exporte dans tous les championnats d'Europe : l'ADAPTABILITÉ. Il ne tue pas le beau jeu mais a juste l'intelligence de développer jeu qui répond le mieux à la stratégie de l'adversaire et exploite le mieux ses points faibles...c'est tout, Mourinho n'a pas tué le football, il joue avec et tente d'en exploiter les diverses facettes afin de toujours gagner ( on peut pas lui reprocher de toujours vouloir gagner ).

Il a fait match nul ( et non perdu ) à 10 hier soir contre la meilleure équipe de la saison passée, qui a écrasé l'Europe, alors que la sienne est encore toute neuve et sans certitudes. Laissons lui le temps, mais nul doute qu'avec l'effectif qu'il a, il bâtira une machine qui sera d'une efficacité redoutable
Madrapour Niveau : DHR
Pauvre Sega, tant de haine, tant d'acharnement, tant de frustration. Quel est le but de la démarche ? Pauvre Sega.
Dance Crasher Niveau : CFA
Sega est toujours là???!? Ca faisait longtemps! Bref, toujours pas d'eau dans ton vin, ce qui fait que je ne peux être complètement ok avec toi, mais sur certains poins, je te suivrais quand même un peu.

Au dessus, je sais plus qui (désolé) dénote le déversement de propos dédaigneux à l'encontre de Mourinho et de cet assassin du beau jeu qu'il serait. Je vais dans le même sens, et tout en me gardant bien d'entrer dans le débat, cette histoire de beau jeu me gonfle énormément à partir du moment où la Roja et le FCB, perso, ça m'endort. Alors, le beau jeu, c'est chacun qui le voit à sa porte, hein!!! Hier, j'étais à bloc en regardant cette fin de match Bayern - Chelsea, c'était magnifique, d'un côté comme de l'autre, même si on savait comment ça allait se terminer, si je puis dire. Et l'équipe la plus désespérée n'était pas celle que l'on croit à priori... Pour moi, c'est celle qui a fini sur la plus haute marche du podium, la joie ayant suivi au désespoir qui l'a poussée à pousser, pousser et pousser. Mais le dévouement qu'il y avait chez Chelsea était tout à fait méritoire. Bien sûr, on peut regretter que Mourinho n'ait pas cherché à leur faire développer un peu plus de jeu, mais jusqu'à la 80e minute ou l'expulsion de Ramires (au passage, ils marquent quand ils sont à 10, tout de même), il me semble que le nombre de chaudes occasions de Chelsea et assez proche de celui du Bayern. Après, chacun son point de vue sur le beau jeu, mais stop au diktat tiki taka qui moi, me fait gerber!

Pour finir sur ce point et sans vouloir donner libre court à la théorie conspirationniste, c'est quand même fou ce karma de Mourinho : toujours un joueur expulsé quand il joue contre le Pep... C'est écrit!

Pour en venir au bouquin de Monsieur Le Plat, j'ai du mal à l'admettre, surtout que le nombre de livres sur le foot que j'ai lus se compte sur les doigts d'une main à peine préhensile, mais ça donne bien envie de le lire. En tant qu'admirateur de l'entraîneur portugais souvent exaspéré, ces derniers temps, par ses propos et sa manière d'être, ça donne envie d'en savoir plus sur son parcours, et en français qui plus est. Après, si j'apprécie la plume de l'auteur, généralement, il est rare que son point de vue rejoigne le mien et c'est bien ce qui m'embête. De là, je rejoins un peu Sega. Alors, aller lire un bouquin subjectif sur un mec qui l'est pas moins, ça me laisse partagé, surtout que j'ai d'autres trucs sur lesquels perdre mon temps, entre les bouquins à l'édition desquels je participe humblement, un Eça de Queiros ou encore un John Burdett, pour ne citer que mon actualité. Alors lire un bouquin de foot, rha, je trouverais ça d'un débile! Et pourtant, ça me titille. On verra bien dans quelques jours/semaines si la publicité à cette fois-ci eu raison de l'indépendance d'esprit que je me propose.

C'était mon super coup de gueule en direct de mon super quotidien, à vous Paris!
Message posté par SEGA
Mourinho est un mythe. T'es beau à plat toi tu n'es rien. Même pas un journaliste. Arrête d'écrire, tu n'es pas fait pour ça.


Loin de moi l'idée de défendre l'auteur de l'article mais on voit bien ici la folie gerbante qui entoure les fanatiques de Mourinho. Plus vous vous placez dans la position de victime (que Mourinho adopte tout le temps d'ailleurs), plus vous vous enfoncez.
Message posté par Dance Crasher
Pour finir sur ce point et sans vouloir donner libre court à la théorie conspirationniste, c'est quand même fou ce karma de Mourinho : toujours un joueur expulsé quand il joue contre le Pep... C'est écrit!


Ah oui, d'ailleurs je croyais que c'était le Barça qui était aidé par les arbitres. En réalité, c'était donc Guardiola qui est protégé. Sans doute que le mari de la soeur de sa cousine est le frère d'un haut placé de l'UEFA. Les contours du complot commencent enfin à apparaître...
@sega. Tant de haine dans un seul commentaire, si c'était pas pitoyable ce serait presque beau... J'ai du mal à concevoir comment on peut idolâtrer quelqu'un au point de perdre tout jugement critique. Mais bon le jeu doit en valoir la chandelle larmina
nononoway Niveau : CFA
Message posté par Der Titan
C'est quand même assez gênant que depuis deux jours, des individus déchargent leur haine sur Mourinho, surtout sur des articles qui montrent comment l'homme s'est construit et qu'il n'est pas le connard* que l'on nous vend.

On aime ou pas, mais on ne peut pas lui enlever qu'il restera dans les mémoires comme un des plus grands entraîneurs de l'histoire : son palmarès parle pour lui.

Ce qui a l'air de déranger le plus, c'est qu'il a trouvé la parade au "beau jeu" barcelonais qui consiste en un football rapide et physique, avec des phases de replis de toute l'équipe, attaquants compris ( phase dite du bus devant les cages ). Elle est là en fait la grande qualité de Mourinho, qui fait qu'il s'exporte dans tous les championnats d'Europe : l'ADAPTABILITÉ. Il ne tue pas le beau jeu mais a juste l'intelligence de développer jeu qui répond le mieux à la stratégie de l'adversaire et exploite le mieux ses points faibles...c'est tout, Mourinho n'a pas tué le football, il joue avec et tente d'en exploiter les diverses facettes afin de toujours gagner ( on peut pas lui reprocher de toujours vouloir gagner ).

Il a fait match nul ( et non perdu ) à 10 hier soir contre la meilleure équipe de la saison passée, qui a écrasé l'Europe, alors que la sienne est encore toute neuve et sans certitudes. Laissons lui le temps, mais nul doute qu'avec l'effectif qu'il a, il bâtira une machine qui sera d'une efficacité redoutable


Alors je ne vais pas nier que Mourinho est un top entraineur.

Mais il n'a pas inventé l'idée de défendre à 10 quand on est face à plus fort que soi...
"Mourinho n’est pas révolutionnaire d’un point de vue tactique."
Oui c'est déjà dit dans l'article mais au niveau de la communication c'est tout de même unique ce qu'il fait qu'on aime ou pas
Dance Crasher Niveau : CFA
Message posté par vale


Ah oui, d'ailleurs je croyais que c'était le Barça qui était aidé par les arbitres. En réalité, c'était donc Guardiola qui est protégé. Sans doute que le mari de la soeur de sa cousine est le frère d'un haut placé de l'UEFA. Les contours du complot commencent enfin à apparaître...


Tu sais, puisque je dois insister, j'insiste : c'est un constat. Il est là, c'est un fait, ni plus ni moins. Je cherche pas ce qu'il y aurait derrière ou qu'il n'y a pas et c'est bien la raison pour laquelle je parle de "karma". J'implique personne, après libre à toi d'interpréter mon propos.
Conférence de presse de José après le match, au sujet du tacle de Ramires: "If you are in love with football, you don't kill a final with a second yellow card like this". José Prix Nobel de la mauvaise foi et surdoué de la connerie.
lalouxonthebeach Niveau : District
Message posté par SEGA
@T'es beau à plat

Quoi ! Tu écris des livres avec tes idées à la con (une aversion maladive pour les lusitaniens, Ronaldo en tête, j'ai encore en mémoire tes articles tous les plus orduriers les uns que les autres) et ton écriture approximative(Dans le chapeau : "Il l’a connaît bien"). Toi, manifestement non, tu ne la connais pas bien ta conjugaison.

Le pseudo journaliste et l'écrivain raté. Le mec qui voit en Valdano le symbole du madridisme. En même temps, c'est gros comme un camion que tu supportes le club catalan. Et dire que tu étais l'envoyé spécial à Madrid.

Mourinho a révolutionné le métier d'entraîneur. Il gagne partout où il va, et il voyage beaucoup le bougre. Un vrai portugais dans l'âme.

S'il n'a pas gagné la champion's avec le Real (Merci Casillas, Ramos et la pseudo presse people madrilène), il a mis fin à l'hégémonie de la pseudo plus grande équipe de tous les temps. C'est lui qui a ouvert la brèche et montré comment les battre. Avec l'Inter et ensuite le Real. Il était le seul à pouvoir le faire. C'est d'ailleurs bien pour ça qu'on est allé le chercher, à contrecoeur pour la plupart.
Ce qui a d'ailleurs bien embêté la presse qui ne jurait que par l'équipe mafieuse et tricheuse qu'est le FC UEFA ou nandrolone qui s'est pris une fessée monumentale (7-0) en champion's avec le nain argentin qui joue 3 jours avant et 3 jours après cette double confrontation, mais qui est absent lors de ces matchs...

Manuel Sergio a également oublié de dire que le plus grand agent de joueurs est également portugais.

Mourinho est un mythe. T'es beau à plat toi tu n'es rien. Même pas un journaliste. Arrête d'écrire, tu n'es pas fait pour ça.



Mec t'es dur là avec Thibaud quand même. Je préfère souvent croire au troll moi. Que tu ne l'aimes pas, je m'en fous, mais il n'est pas à blâmer d'avoir fait un papier (et un livre) sur ce type qui, -on le constate avec ton commentaire- ne laisse pas indifférent, c'est le moins qu'on puisse dire. Il est allé chercher à la source, c'est du vrai travail de journaliste! Pour moi chez Sofoot, ce type fait partie des meilleurs rédacteurs. Ali, Swann, Thibaut, merd* je trouve pas les autres là comme ça (un autre en Espagne aussi je crois, mais bref), mais aussi Chériff parce qu'il est champagne.

Au final c'est un mec qui est dans le fond du sujet, et toi l'attaques comme ça ad hominem (ou presque). Un peu comme si, à une réunion de savants, tu t'acharnais sur une personne qui est mal sapée :/ Prends une camomille!
16,50 euros le bouquin, c'est moins que la bio de Marcel Dessailly, hum...ça donne pas super confiance...
Personnellement j'ai apprécié l'article qui rend bien le point fort de Mourinho : sa capacité à tirer le maximum d'une équipe grâce au management, visiblement tiré des préceptes de ce vieux marabout.

Les équipes que prend Mourinho sont toujours très fortes car il se constitue une armée de grognards, prêts à tuer pour leur entraîneur, qui leur insuffle une hargne à toute épreuve.

C'est pour ça qu'elles s'écroulent toutes après son passage : elles n'ont jamais été des immenses armadas constituées des plus grands surdoués (bien qu'il y ait toujours des joueurs de classe mondiale quand même hein ) et sans leur mentor, elles n'arrivent plus à se doter de ce sur-plus d'âme qui en faisait une des meilleures équipes européennes.

C'est aussi pour ça que son passage à Madrid a été un fiasco (relatif) : les cadres du vestiaires espagnols, qui se sont pris pour d'autres du fait de leurs titres internationaux ( c'est la structure du Barça qui a écrasé l'Euro et la Coupe du Monde, pas Ramos, Casillas et Arbelo(l)a ), n'ont pas voulu jouer le jeu de Mourinho, ils étaient trop orgueilleux pour se soumettre à la même discipline que les joueurs de l'Inter, Porto ou Chelsea, ce qui est dommage car c'était sans aucun doute l'équipe la plus dotée en talent pur que le Special One ait eu entre ses mains.

Bref les paroles du vieux sage ne font que confirmer ma pensée à propos du Mou.

Si j'ai le temps, je lirais bien le bouquin pour me faire un avis plus pointu/tranché.
On apprend quoi dans ce bouquin ? Qu'entrainer des footeux ça revient au même que manager des mecs dans une entreprise ? Non, sérieux ? Et aussi que c'est pas parce que t'as été un grand footballeur que tu seras un grand entraineur, ou qu'un directeur commercial fera pas toujours un grand CEO ? Please tell me something i don't know !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
40 21