1. //
  2. // 34e journée
  3. // FC Cologne/Bayern Munich

Manuel Neuer, le Mur de Munich

Voilà bientôt vingt-trois ans que le Mur est tombé à Berlin. Et voilà que les Allemands ont décidé d’en reconstruire un. Après avoir été façonné à Schalke, voici que Manuel Neuer sévit du côté du Bayern Munich. Après des débuts difficiles, le portier de la Nationalmannschaft a désormais réussi à se mettre tout le monde dans sa poche. Et si ça continue comme ça, il tiendra bientôt le monde entre ses gants.

Modififié
124 8
02 mars 2011, Bayern-Schalke, demi-finale de DFB Pokal. A l’Allianz Arena, les supporters bavarois l’ont mauvaise. Le Borussia Dortmund vole vers le septième titre de son histoire, mais ce n’est pas là la raison de leur mécontentement. Leur problème, c’est que le triumvirat Hoeness-Rummenigge-Beckenbauer a décidé de frapper fort la saison prochaine, et de faire ce qu’ils savent faire de mieux, à savoir attirer les meilleurs joueurs de la 1.Bundesliga dans leurs filets. Cette année-là, le candidat numéro un se nomme Manuel Neuer, le portier de Schalke 04. Une bonne chose, en soi. Mais non : chose curieuse, les supporters du Bayern n’en veulent pas. On parle du portier de la Nationalmannschaft, du meilleur gardien du pays, quand même. Non, non : les supporters, en particulier ceux qui, de la Südkurve, ont leur propre chouchou déjà, à savoir Thomas Kraft. Il a été lancé par van Gaal deux mois auparavant, et a réalisé de superbes parades, dont une sur pénalty face à Wolfsburg pour son premier match. Alors Neuer, ils peuvent se le garder, à Schalke. Et pour bien marquer leur réticence, voilà qu’ils décident de le siffler tout au long de la rencontre, et surtout, de dresser des pancartes «  Koan Neuer » ( « Pas de Neuer » , en bavarois) pour bien faire passer le message.

Le meilleur gardien au monde ?

Apparemment, Neuer n’en avait rien à foutre. « J’étais sur le terrain, et faisais mon job. Tout le reste m’était complètement égal. […] Le plus important pour moi était de voir la balle, pas ce qui se trouvait en tribune » . Résultat, Schalke s’est imposé 1-0 (grâce à Raul) et soulèvera la Coupe quelques semaines plus tard. Entre-temps, le 20 avril, Manuel Neuer déclare qu’il jouera l’an prochain au Bayern Munich. Lui, l’enfant de Schalke 04, un club qui joue souvent la chanson « Bayern » , du groupe punk Die Toten Hosen, dont le refrain est : « Nous n’irons jamais au Bayern, nous n’irons jamais au FC Bayern de merde  » . C’est peu dire que ce départ a fait mal du côté de Gelsenkirchen. Mais Manuel Neuer s’en fout : le meilleur gardien d’Allemagne doit signer dans le meilleur club d’Allemagne, c’est logique. Et puis, il faut bien qu’il aille rejoindre sa copine Kathrin, originaire de Munich.

De leur côté, Uli Hoeness et compagnie se frottent les mains : oui, ils viennent de dépenser 22 millions pour Neuer, mais en même temps, ils ont fait une sacrée affaire. Plus qu’un gardien, il s’agit d’une véritable muraille. C’est simple, Manuel Neuer a tout pour lui : il est grand (1,92m), il est fort dans les airs, fort sur sa ligne, a des réflexes plus rapides que la moyenne, ne se couche qu’au dernier moment. Il sent également très bien le jeu, puisqu’il n’hésite pas à sortir de sa surface pour aller au contact sans toucher le ballon de la main. Enfin, on est en droit de se demander s’il n’est pas bionique, surtout quand on voit ses relances à la main qui atteignent presque la surface adverse, ainsi que ses relances au pied qui lui ont déjà permis de signer quatre passes décisives en championnat. Cela fait cinq ans que Manuel Neuer joue au plus haut niveau maintenant. Cinq ans qu’il régale de parades incroyables comme celles-ci, qui pourraient bientôt lui valoir le titre de « meilleur gardien du monde » .

Youtube

Un homme qui respire la confiance en soi

Alors forcément, Manuel Neuer estime qu’il aspire à jouer avec les plus grands. La Ligue des Champions, le Bayern Munich, tout ça. Malheureusement pour lui, ça ne commence pas très bien : les « Koan Neuer » sont encore dans la place pour son premier match en Bundesliga cette saison, match que le Bayern perdra 1-0 à l’Allianz sur une boulette de Neuer (ou plutôt, une grosse mésentente entre le gardien et Jérôme Boateng). Plutôt que de demander l’indulgence du public (un concept qui de toute façon n’existe pas à Munich), Manuel Neuer décide de faire profil bas et de se concentrer sur son taf. Des arrêts, des arrêts, encore des arrêts. Au final, sur les 32 matchs disputés cette saison en championnat, Neuer rendra 18 clean sheets. Pas mal.

Mais là où l’on se rend compte véritablement de sa force, c’est en Ligue des Champions. Là, Neuer régale, et apporte sa pierre à l’édifice qui est en train d’être construit, à savoir la victoire finale « Dahoam » (à la maison). En demi-finale face au Real Madrid, le « Steve Austin 2.0 » a stoppé les tirs au but de Cristiano Ronaldo puis de Kaká. Un exercice qu’il semble maîtriser, puisqu’en 2008, il en avait fait de même en huitièmes face au FC Porto. Cette fois-là, Bruno Alves et Lisandro Lopez avaient été victimes de celui qui, vu de onze mètres, a l’air de prendre toutes les cages. Dans les deux finales qu’il lui reste à disputer, le Bayern comptera évidemment sur la roublardise de Gomez, les chevauchées folles de Ribéry et Robben, mais également sur la sérénité qu’inspire Manuel Neuer. Et pas sûr que le 19 mai prochain à l’Allianz Arena, on trouve encore des «  Koan Neuer  » …

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Donc le mur de Berlin est tombé en 1999? Ah, ok.
RahXephon Niveau : CFA
N'empêche ; je le trouve moins impressionnant que l'an dernier, où il était clairement (pour moi) le meilleur gardien du monde. Il faut dire que son statut a changé. A Schalke, il était sous pression constante. A Münich, la défense est malgré tout bien meilleure, il est moins sollicité, et... il fait un peu plus de boulettes. Le match retour contre Gladbach est pour sa pomme aussi, et ce genre d'erreurs (ça reste très rare, hein) ne lui arrivait jamais l'an dernier.
Berlin l'enchanteur Niveau : Loisir
Nous sommes en 2002, Zidane va inscrire un but magnifique en LDC. Voilà treize ans que le mur de Berlin est tombé. A l'occasion de la Coupe du monde en Corée et Japon, So Foot nous fait revivre l'histoire du football allemand, prochaine nation finaliste de la WC de cet été.Lionel Jospin, qui vient de perdre comme une merde les élections, appréciera. So foot, but so untutored. ça prouve que mélanger du foot et de la culture, ça donne un slam de grand corps malade quand il est encore plus malade.
Clean sheets ou autrement dit cage inviolé en Français !!!!
Le successeur de Kahn le titan a etait trouvé pour le Bayern , qui auparavant hormis Butt avait du mal a ce poste si a trouver un joueur de confiance .
Rien à voir mais qu'est ce que c'est gavant cette mode du meilleur du monde. A tous les postes on a l'impression qu'il y a 50 meilleurs du monde, et si un joueur n'est pas un "meilleur du monde" il est nul.

Sinon dans la demi de CL, ce qui m'a bluffé c'est l'assurance qu'il dégageait pendant les tirs au but. C'est là où se situe, je pense, la différence avec nos gardiens français. Neuer est à peu près de la même génération mais il a déjà disputé 2 demi de Champion's League et 1 demi de coupe du monde. C'est énorme pour un jeune gardien.
Gael assez d'accord sur la mode du meilleur (à la limite tu peux en mettre trois ou quatre sur un pied d'égalité à chaque poste...

Sinon concernant Neuer, une autre de ses qualités, c'est sa capacité à bloquer la grande majorité des ballons, ce qui mine de rien évite de s'exposer à des ballons litigieux dans la surface. Par exemple lors des demis finales, il a bloqué tout les CF de Ronaldo, ça n'a l'air de rien mais combien de gardiens l'auraient fait? Et les quelques ballons qu'il ne peut pas bloquer il essaye au maximum de les renvoyer hors de la zone de danger... (en ce point même si c'est pas avec la même puissance il me rappelle Kahn).

Excellent gardien dans tous les cas, très confiant, il met la défense en confiance, il participe aux jeux collectifs...

Vraiment cela nous manquez pour être une top équipe européenne... la dépense (qui va finalement s'élever à 28 millions je crois avec les primes) était largement justifiée...
Strangio Nirta Niveau : District
Niveau blocage de ballon c'est clair que ça change de Köpke...J'aime bien ce gardien il respire la sérénité dans ses cages, t'as l'impression qu'il n'est jamais en danger, dire qu'il ne sera jamais aimé par les ultras 'Schikeria Munchen' et autres 'Red Sharks'...
Rakamlerouge Niveau : National
Oui c'est fou que des supporters crachent dans la soupe à ce point, surtout que certains ultra continuent à ne pas en vouloir... A peine s'il préféreraient ne rien gagner, jamais, mais sans Neuer. N'imp'. Rappelons tout de même que c'est Rensing, formé au club et annoncé par Uli Hoeness comme l'immense gardien en devenir, qui était sensé prendre la relève de Kahn, et qui s'est cassé les dents sur la pression et a été remplacé par Butt. Ensuite ce fut au tour de Thomas Kraft, lui aussi un jeune du crû (d'où l'amour que lui portaient les ultras) qui a été imposé comme n°1 par Van Gaal mais les résultats furent catastrophique (ce n'était pas uniquement de sa faute) et le Bayern a frôlé la League Europa en fin de saison dernière. Neuer au Bayern, c'est comme Buffon à la Juve... ça va bien!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
124 8