En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Discussion foot & dîner en ville

Manuel de survie footballistique en société pour les huitièmes de l'Euro

Parce que vos dîners riment plus souvent avec Papin qu’avec mondain, les Bonnes manières publiées par Nadine de Rothschild ne suffisent pas toujours. Vous qui n’y connaissez rien au foot, soyez soulagé : ce manuel de survie vous aidera à savoir quoi répondre aux questions footballistiques les plus fréquentes durant les huitièmes de finale de l’Euro.

Modififié
La question : Quel clin d’œil du destin ce France-Irlande six ans et demi plus tard ! Moi, je crois au karma, tu ne crois pas que la France va se faire sortir à cause de la main de Thierry Henry ?

Votre réponse : « C’est un autre match, avec une autre équipe, dans un tout autre contexte. Tu sais, si tu mets de côté les cadres du vestiaire Robbie Keane, John O’Shea et Shay Given, la plupart des joueurs irlandais n’étaient pas là en 2010. Ce n’est pas une revanche, juste un huitième de finale d’Euro. Et c’est déjà suffisant pour que les joueurs se concentrent uniquement sur le match. »


La question : C’est normal ces types qui m’applaudissent parce que j’ai réussi mon créneau ?

Votre réponse : « Ce n’est rien, c’est juste des supporters irlandais. »


La question : Mais il a le droit de jouer en jogging ce gardien ?

Votre réponse : « Évidemment. C’est la légende Gábor Király ! 40 balais, 23 années passées dans des buts, le tout en jogging en coton gris. Il en fait même un business. Une légende, ce type. »


La question : Il y a un truc que je ne comprends pas et pourtant, j’écoute U2 : pourquoi l’Irlande et l’Irlande du Nord forment deux équipes ? Ce n’est pas comme ça au rugby…

Votre réponse : « C’est comme ça depuis que l’Éire a obtenu son indépendance du Royaume-Uni en 1921 et cela s’est définitivement installé 30 ans plus tard, suite à une décision de la FIFA. Une affaire de séparation de fédérations. Mais il n’y a qu’à regarder en tribunes pour comprendre à quels points ils se ressemblent. Et puis leurs deux sélectionneurs s’appellent, O’Neill ! Dingue, hein ? »

La question : Tu ne trouves pas que ça sent le cramé ?

Votre réponse : « C’est normal, Will Grigg est en feu. Nananana nanana nanana nana. »


La question : Putain, mais c’est dégueulasse, ce truc !

Votre réponse : « Oui, je confirme. C’est de la Carlsberg 0,5% d’alcool. »

La question : Ça va être dingue, ce Pays de Galles - Irlande du Nord au Parc des princes !

Votre réponse : « Le deuxième plus fou à Paris après le Turquie - Croatie ! Avec un peu de chance, ça va montrer aux dirigeants parisiens et aux instances du football français que ce Parc des Princes mérite de vrais supporters. »


La question : Mon streaming du bureau marche mal. C’est qui le joueur qui a ouvert l’arcade du Hongrois ?

Votre réponse : « C’est Marouane Fellaini, il sautait pour aller au duel aérien. »

La question : Quelle sensation cette équipe d’Islande. Il paraît que 10% de la population totale du pays est venue pour l’Euro ! Ça donne quoi dans le jeu ?

Votre réponse : « C’est une équipe qui sait ce qu’elle fait. Qui connaît ses forces et ses faiblesses. Il y a Sigurdsson, le maître à jouer, sa classe, ses petits ponts, ses talonnades. Tu as Gunnarsson et ses touches folles. Bjarnason, qui fait le boulot au milieu de terrain. Après, tout ce qu’il s’est passé ne serait jamais arrivé sans Anarson, le défenseur central qui a tout sauvé contre l’Autriche et ce drôle de gardien qu’est Halldorsson. Ce genre de gardien qui t’offre à la fois sérénité et frisson. »

La question : Incroyable ce mec qui écrase le milieu de terrain suisse ! Pourtant, c’est pas nul, Xhaka. C’est qui ?

Votre réponse : « C’est Grzegorz Krychowiak. Il jouait à Reims avec Mickaël Tacalfred avant. »


La question : Putain, il a vraiment l’air encore moins commode que d’habitude, ce videur, tu veux pas qu’on aille boire un verre ailleurs ?

Votre réponse : « Mais non ! C’est juste un supporter hongrois. »

La question : Il prend un sacré bouillon, le petit Vieirinha. C’est qui le mec en face ?

Votre réponse : « C’est Ivan Perišić. Il sort d’une saison contrastée à l’Inter, mais il a du ballon. En même temps, Dortmund se trompe rarement hein. D’ailleurs, petite anecdote : tu sais qu’il est passé par le centre de formation de Sochaux ? »


La question : C’est quand même n’importe quoi toutes ces grosses équipes qui se retrouvent dans la même partie de tableau, non ?

Votre réponse : « Pour moi, c’est comme les qualifications pour l’Euro : chaque place se mérite, aucune équipe n’est là par hasard. Le seul hasard, c’est celui qui a bien fait les choses pour la Belgique et mal pour l’Italie, qui se retrouve à jouer l’Espagne alors qu’elle a terminé première de son groupe… »

La question : Je reviens de Nuit Debout, je retire tout ce que j’ai dit sur ce mouvement, c’était juste dingue !

Votre réponse : « Non, tu étais avec les supporters slovaques à Allemagne - Slovaquie. Mais je confirme : tu as du bol. »

La question : Moi, pour le prochain match de l’équipe de France, j’allume la télé à la 85e minute, hein ! Franchement, c’est pas terrible, non ?

Votre réponse : « La première mi-temps contre l’Albanie était horrible. Le match de la Suisse est un peu à part, car sans véritable enjeu, mais avec un bon Sissoko, alternative crédible à Matuidi si Deschamps se réveille. Ce qui est plus compliqué, c’est le jeu à la relance et le manque de liant offensif entre des joueurs brillants, mais pas encore complémentaires. Il faut laisser le temps au temps, dans les gros matchs, ils répondront présent. »

La question : Il s’est fait mal le grand en rouge qui est par terre ?

Votre réponse : « Non, c’est Sergio Busquets qui joue contre l’Italie, ne t’inquiète pas. »


La question : Il est trop cool le nouveau son de Daddy Yankee ! T’as le titre ?

Votre réponse : « Yes. Tu tapes "Omar da Fonseca, Iniesta, Italie, Euro 2016, beIN Sports" dans Google, et tu trouveras ton bonheur. »

La question : Le Portugal peut sauver mon pari, là ! Coup franc à la dernière minute, le pied gauche de Guerreiro va m’envoyer ça dans la lucarne, non ?

Votre réponse : « Non. Cristiano va tirer et ça va aller dans le mur. Désolé. »

La question : Franchement, la pelouse, c’est un scandale. C’est très franco-français comme problème, ça, non ?

Votre réponse : « Déjà, il faut se dire que la pelouse est la même pour les deux équipes. Après, évidemment, tu remarques plus quand Pogba glisse. Cela étant dit, ils ont changé celle de Lille ce jeudi et celle du Parc des Princes est en super état. Il faut aussi que tu saches que c’est l’UEFA qui, via une société autrichienne, s’occupe des pelouses, donc la responsabilité n’est pas que celle de la FFF. »

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 3 minutes Football Recall Episode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite
il y a 1 heure Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 5
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6 mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38