Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 21 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Amical
  3. // Allemagne-Brésil

Manu tschau ?

Absent ce mardi contre le Brésil en raison d’un problème au genou, Marc-André ter Stegen est de plus en plus pressenti comme titulaire entre les perches allemandes lors du prochain Mondial. Le portier du FC Barcelone serait-il sur le point de remplacer définitivement Manuel Neuer ?

Modififié
Après son honorable prestation contre l’Espagne, Marc-André ter Stegen vivra la fin de la trêve internationale confortablement assis dans les tribunes de l’Olympiastadion. Devenu intransigeant avec la forme physique de ses gardiens, Joachim Löw a choisi d’accorder une mi-temps à Kevin Trapp et Bernd Leno, préférant laisser le portier du Barça se remettre tranquillement d’une petite gêne au genou. Il serait en effet dommage de prendre un risque avec celui qui se destine tout doucement à remplacer Manuel Neuer au poste de gardien titulaire lors de la prochaine Coupe du monde.

Le pied maudit

11 octobre 2016, date de la dernière apparition du portier du Bayern Munich avec le maillot de la Nationalmannschaft. Une éternité, surtout pour un joueur de référence, réputé indéboulonnable. Mais une série noire de blessures au pied, la dernière en septembre dernier, est venue mettre fin à cette toute-puissance. Depuis le début de la saison, Neuer repousse sans arrêt la date d’un éventuel retour à la compétition, toujours noyé dans le flou. « J’aimerais me séparer de mes amies (ses béquilles, ndlr) d’ici les fêtes de Noël. Ce serait un beau cadeau » , déclarait-il au Bild en décembre dernier. Non seulement ses amies ne l’ont toujours pas quitté depuis, mais en plus, Joachim Löw lui-même ne peut pas encore affirmer si son gardien numéro 1 sera du voyage en Russie.


« Si un joueur ne joue aucun rôle dans la préparation, il est difficile de l’appeler » , déclarait Löw en conférence de presse la semaine dernière. Avant de se montrer optimiste malgré tout. Selon le sélectionneur, la présence de Neuer « est toujours d’actualité. Il est certainement prévu qu’on le revoit jouer cette saison. Les médecins m’ont garanti que tout était en ordre et a l’air en bonne voie. » Dernière date annoncée pour un éventuel come-back : le 19 avril prochain. À condition que Neuer soit remis à 100%. L’intéressé le confirmait récemment dans une interview à Bayern TV : « Il est important que plus rien ne m’arrive au pied. Sinon, cela pourrait me coûter définitivement ma carrière. »



Quoi qu’il en soit, le bilan sportif de sa saison sera proche de la feuille blanche. Le risque est grand, surtout à l’approche d’un tournoi d’une telle envergure. Mais pour Ter Stegen, pas question de vendre la peau de l’ours : « Nous lui souhaitons tous de vite revenir sur le terrain, c'est le premier pas. Tout le reste, c'est lui qui le décidera en fonction des performances qu'il montrera. Je voudrais être bien préparé pour le Mondial. Ensuite, c'est l'entraîneur qui décide, aussi en fonction de la situation de Manu. Moi, je me concentre sur ce qui se passe aujourd'hui » , déclarait-il avant le match face à l’Espagne avec un brin de fausse modestie.

Homme de chiffres

En Allemagne, si l’on se refuse à tourner prématurément la page Neuer, les performances de Marc-André ter Stegen ont de quoi rassurer en attendant. Le gardien du FC Barcelone survole toutes les statistiques. Depuis le début de la saison, il n’a en effet encaissé que treize buts, soit le meilleur score de tous les portiers du Big Five. Une performance qui prend d’autant plus de valeur lorsque l’on sait que le record du plus petit nombre de pions encaissés en une saison de Liga est de dix-huit... et qu’il reste neuf journées. Et comme si cela ne suffisait pas, Ter Stegen a réalisé dix-huit clean sheets, un record qu’il partage avec le seul Jan Oblak (Atlético de Madrid). En Ligue des champions, l’ancien taulier du Borussia Mönchengladbach ne s’est retourné qu’à seulement deux reprises en huit rencontres, faisant du Barça la meilleure défense de la compétition. De quoi faire changer d’avis ceux qui pensaient que Neuer était intouchable. Car l’année dernière, en remportant la Coupe des confédérations, lors de laquelle il n’a manqué que le premier match, Ter Stegen a prouvé qu’il était également capable de répondre présent lors des grands rendez-vous internationaux.


En fin de compte, le poste de gardien numéro 1 semble tout trouvé. Il s’agira soit du meilleur portier allemand actuellement en activité ou, avec un brin de chance, le numéro 1 du poste depuis une décennie. Dès lors, pour Joachim Löw, rien ne change vraiment, et sa vraie mission sera de désigner la troisième paire de gants de sa liste, qu’il annoncera le 15 mai prochain. Bernd Leno (Leverkusen) et Kevin Trapp (Paris Saint-Germain) auront l’occasion de faire leurs preuves ce mardi contre le Brésil. Pour Ralf Fährmann (Schalke 04), Oliver Baumann (Hoffenheim) ou même Sven Ulreich (Bayern), l’histoire risque donc de se répéter.

Par Julien Duez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 16:27 Un club normand change de maillot pour soutenir les gilets jaunes 12 Hier à 15:01 Laporte : « Deschamps ne m’appelle pas pour des raisons personnelles » 99
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 09:30 Les trophées 2018 de SO FOOT !