1. //
  2. // Blackpool/ManU (2-3)

ManU se sauve de la noyade

Cela devait être une promenade de santé face à une équipe qui avait perdu quatre de ses cinq derniers matches. Finalement, le leader mancunien s'est trouvé à deux doigts de perdre son invincibilité, avant de l'emporter et de flinguer le mental de ses poursuivants.

Modififié
0 16
Un match en milieu de semaine à Blackpool a forcément des faux airs de match de Cup -la vraie ou la carlingue. Stade oublié de la modernité, à la capacité limité, mais bondé de braves provinciaux venus défendre leur gros village et admirer en cachette le visiteur cinq étoiles. C'est dans ce cadre et sur une pelouse pas loin d'être gelée que Manchester United est venu accroître son avance en tête du championnat, en mettant à profit ce match en retard de la seizième journée.

Dans son ambition, la machine mancunienne a cependant vu un gros grain s'infiltrer dans ses rouages. Blackpool a manifestement opté pour une stratégie : jouer « plus direct tu meurs » , avec de longs ballons envoyés fort dans l'axe dès la récupération. Rudimentaire mais suffisant pour faire trembler une arrière-garde mancunienne d'une surprenante fébrilité. Les relances de Vidic, Van der Sar, ou Scholes, redescendu prêter main forte à ses défenseurs, s'effectuent sur le fil du rasoir, et les Mandarine manquent à plusieurs reprises de les couper d'un poil. Est-ce le froid, l'absence de Ferdinand, la présence de Smalling ? Le leader a bien posé sa patte sur le match dès le coup d'envoi, en élargissant au maximum le terrain par son jeu sur les côtés, mais quelque chose ne va pas ce soir dans le monde merveilleux de Manchester United (27 matches sans défaite et 23 points pris sur les 26 derniers en jeu).

Sortir Rooney : le choix payant de Ferguson

Sur leur premier corner concédé, les Red Devils vont craquer. Arrivé lancé comme un avant venu aplatir dans l'en-but adverse, le défenseur Craig Cathcart catapulte le ballon d'une tête maouss dans les filets de Van der Sar (15e). Pour suppléer Evra, sorti temporairement la lèvre en sang, c'est Wayne Rooney qui avait concédé le corner en position d'arrière latéral. Quand ça veut pas ...
L'avantage acquis, Blackpool prend confiance et MU semble totalement désorienté, Scholes et Fletcher peinant à retrouver la boussole du jeu. A la 25e, Vidic se montre même tout près de tromper Van Der Sar sur une tête plongeante difficilement maîtrisée par le grand Batave. 



Changement de cap : le leader se décide finalement à oublier les couloirs pour passer dans l'axe, et les 15 dernières minutes du premier acte semblent lui appartenir. Rien de signifiant toutefois, si ce n'est une petite frappe de Gibson. Dans sa surface, Blackpool se fait respecter des Rooney, Berbatov et autres Nani. A l'opposé, les Seasiders se montrent tranchants sur chacune de leurs incursions. Sur son dernier corner obtenu en première période, Blackpool va à nouveau faire la différence : Nani dévie de la tête au deuxième poteau pour adresser une véritable passe décisive à Dudley Campbell (43e). Quand ça veut pas... 

Rarement stoïque face à l'adversité, Ferguson réagit dans les vestiaires en envoyant Giggs au front. Le soldat Ryan offre une tonalité plus offensive et plus technique à ManU en remplaçant Gibson, averti en fin de première période. Monstrueux depuis plusieurs semaines, Anderson reste, lui, sur le banc, alors que Paul Scholes n'apparaît pas dans la partie. A la 50e, le match est tout près d'être liquidé après une intervention irrégulière de Rafael sur Luke Varney, mais l'arbitre passe son tour. Décidés mais désordonnés, les Mancuniens attendront de passer l'heure de jeu pour véritablement étouffer les représentants de la station balnéaire. 

Une frappe de Paul Scholes sonne la révolte (64e). Dans la foulée, Giggs est tout près de reprendre un superbe centre de Nani au deuxième poteau mais n'atteint que l'extérieur du petit filet. Ferguson surprend alors son monde, mais surtout Wayne Rooney, en l'envoyant sur le banc pour être remplacé par El Chicharito (66e). Ferguson a manifestement opté pour passer dans le dos de la défense du promu, avec Scoles et Giggs en rampes de lancement. Quasi instantanément, le Mexicain donne presque raison à Ferguson, mais manque son face à face alors qu'il était parti à la limite du hors-jeu (70e). 


Doublé de Berbatov



Quatre minutes plus tard, Giggs lancera le Mexicain, véritable équilibriste de la ligne du hors-jeu, qui ajustera cette fois le gardien de Blackpool pour donner l'égalisation aux Red Devils. Car, deux minutes plus tôt, Berbatov a profité d'un superbe débordement de Fletcher pour tromper à bout portant Richard Kingson. Le Bulgare confortait ainsi sa place en tête du classement des buteurs et relançait les siens. Il les fera exploser une nouvelle fois à deux minutes de la fin du temps réglementaire. Lancé par Scholes, le Bulgare choisit de se la jouer en solo et d'ignorer El Chicharito, pour venir flinguer Kingston d'une frappe tendue au premier poteau. 

Le dernier grand moment de ce match à rebondissements viendra du bord de touche, avec un arbitre assistant qui brandit un panneau indiquant 10 minutes de temps additionnel. Rafael s'était longuement fait soigner plus tôt, et était finalement sorti. Fletcher avait alors reculé en position d'arrière latéral pour laisser Anderson investir le milieu de terrain. Tout proche de créer la surprise de la saison, le promu repart finalement à poil. Pour MU, la vie est belle : il maintient la perspective d'une saison d'invincibles et désespère ses poursuivants. Arsenal, son dauphin, se trouve désormais relégué à cinq points.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

On les fait passer pour des tueurs alors qu'ils ont vraiment fait un match de merde...

La chance sourit encore a Manchester, un jour ou l'autre la roue tourne... Comme à Chelski...
Ouais un jour ou l'autre... En attendant ManU est solide leader invaincu.

Puis de la chance quand tu perds 2-0 et que finalement tu gagnes 3-2 c'est plus de la chance c'est un très très gros mental.
ManU n'est pas le triple champion en titre, vous êtes en retard d'une saison, Chelsea est le tenant du titre...
Après une première mi-temps à couper le souffle, les Tangerines étaient cuits en deuxième. La différence, c'est que Manchester a su remonter un handicap de 2 buts, là où d'autres (comme Arsenal...on fait 32 000 passes et on rentre dans le but avec le ballon) se seraient énervés et auraient au mieux fait match nul. Quant au penalty provoqué par Rafael, on est en Angleterre, on joue avec les boules pas comme en Ligue 1 ou dans le Calcio. Et si certains veulent vraiment y voir une erreur d'arbitrage, il y a une règle inamovible dans l'univers du foot : il n'existe pas un match sans une erreur d'arbitrage, même avec 5 arbitres et vidéo etc. Même au rugby y en a, donc plus de faux débats.
RED ARMYYYYY, si manchester n'a besoin que de 20min pour mettre 3 but et ce en etant dans une "petite forme " je n'ose imaginez ce qu'un match abouti et ou la reussite ne les fuit pas ce que cela peut donner..

Concernant chicharito, rien quen voynt ses courses et son positionement on voit qu'il a l'instinct d'un tueur a l'instar d'inzaghi, je pense que dans les 16 derniers metres il n'a pas d'égale en angleterre.. hormis le rooney version 2009/2010..

Sinon le titre on en parle encore a arsenal?
Tout fan de MU que je suis, ne jamais crier victoire trop tôt. Il reste beaucoup de matchs, il peut y avoir des blessures (sans Vidic, Berbatov ou même Giggs, ce serait pas pareil), c'est à celui qui perdra le moins de points possible entre MU, Arsenal, City, Chelsea voire Tottenham. Même si objectivement, et malgré toutes les critiques, l'équipe la plus régulière cette année semble être MU. Et avec 5 points d'avance sur le second, son principal rival n'est pas ce second mais MU lui-même.
"je n'ose imaginez ce qu'un match abouti et ou la reussite ne les fuit pas ce que cela peut donner.."

Ça donne le match vs Blackburn ou celui de ce week-end. ^^
Mener de 5 points en janvier et ça parle de titre? En tout cas j'en connais qui étaient pas tranquilles devant leur écran pendant 70min. La ramenez pas trop, Man U a encore du lourd sur sa route. Je ne vois pas pourquoi Arsenal ne parlerait pas de titre...on a sifflé la fin de la saison? Ah...j'ai du raté quelque chose alors. Merci pour le heads up CUDI.
hargreaves ô grand owen, le match de dimanche vs birmingham n'etait pas le plus abouti, nani , wonder roo, et berbatov ont quand meme bien croqués(surtout nani) .. mais bon le résultat sera le meme..

j'espere vraiment que man utd finira invaincu et prendra ce qui doit lui appartenir le record des 44 match sans défaite..
C'est pas serieu de comparer Manchester et Arsenal... Manchester est juste incroyable, ils n'ont presque pas de fond de jeu cette saison mais ils ont une culture de la gagne impressionante alors qu'Arsenal joue a la babale... Les gunners c'est bon pour Telefoot mais ya pas de comparaison possible
Pas très important, mais c'était le match en retard de la 16ème journée, et non de la 7ème. Dans tous les cas, la vraie bouteille de ketchup, c'est Berbatov !
Comment c'est possible 26 points en jeu ???
Le problème de ManU cette année n'est pas directement le fond de jeu mais la trop grande différence entre ses prestations à Old Trafford et à l'extérieur.
A domicile, ils sont injouables, on peut pas dire qu'ils gagnent dégueulasse. C'est 11 victoires et 1 nul... même le Barça ne fait pas mieux.
Par contre hors de ses bases, on a l'impression de voir une autre équipe, ça doit être du 8 nuls pour 3 victoires.
Et la c'est vrai que la qualité de jeu est pourrie, sauf quand il faut vraiment revenir (cf: Aston Villa, Blackpool etc..)
thatboy, bah écoute a arsenal vous parlez de titre tous les ans mais a la fin vous servez juste de sparring partner, vous martelez que maintenant vous avez un banc , un leader, des joueurs matures.. mais ce que je vois ou ce que je ne vois pas du mois depuis quelques temps c'est la médaille de a la fin de saison autour du coup de van persie, fabregas et autres.. libre a toi de croire qu'arsenal sera champion, moi je vois juste que pour man u il y a des signes qui ne trompent pas..
Je répète CUDI: la saison finit en mai. Et je ne vois pas ou est le mal à parler de titre chaque année vu qu'on est en course chaque année et qu'on fait parler les gens chaque saison. Cette année, les gars de Chelsea ont enfilé leur combi invisible sinon ils l'ouvriraient pareil. Man U a la réussite. Ils en ont bien besoin avec le sale jeu qu'ils sortent à l'extérieur. Je suis content pour eux. Mais comme je dis, la saison est encore longue. Surtout qu'au moment ou je parle, Arsenal est l'équipe de PL avec le moins de chance de continuer l'aventure en C1 et ça, ça peut jouer énormément d'ici mai. Donc comme je dis, les devins auto-proclamés de So Foot devraient attendre...c'est tout ce que je dis.
C'est vrai que le jeu est sacrément moche, et avouons-le: même Fergie clame que ce n'est pas suffisant de gagner à Manchester. Il y a donc problème, et on le verra en LDC. Le milieu de terrain n'est pas très dominateur, y'a qu'à faire attention au niveau de jeu de Fletcher cette saison. J'espère que ça ira mieux, mais je ne vois pas les solutions. La vérité, c'est qu'il faut plus de joueurs de talent.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 16