En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Éliminatoires Euro 2016
  3. // Serbie/Albanie

Manifestation albanaise à Nyon

Modififié
Les sanctions administrées par l'UEFA aux équipes serbe et albanaise suite aux incidents rencontrés lors des éliminatoires de l'Euro 2016 sont loin de faire l'unanimité.

Alors que les Serbes ont gagné le match sur tapis vert, mais aussi perdu trois points dans la foulée, les Albanais se sentent lésés d'avoir été déclarés perdants et de devoir payer 100 000 euros d'amende - comme leur adversaire - alors qu'ils s'estiment être les victimes. Pour signifier leur mécontentement, des supporters albanais se sont réunis à Nyon, en Suisse, devant le siège de l'UEFA armés de banderoles plutôt hostiles à l'instance européenne et à son président Michel Platini. Comme le rapporte le journal Le Matin, ces derniers ont souligné qu'ils avaient été victimes de racisme à Belgrade, ce qui n'a selon eux pas fait sourciller l'UEFA lors de sa prise de décision. Sur l'une de leurs banderoles, ils ont ainsi détourné le célèbre « UEFA : say no to racism » en « UEFA : say yes to racism » . Selon la police locale, ils étaient près de 400 à s'être regroupés, le tout dans une ambiance pacifique et sans débordement.


Rappelons que la Fédération albanaise a fait appel de la décision de l'UEFA, tout comme son homologue serbe. AR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 37 minutes Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse
Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
Ça va pour Dja Djédjé