Mangala vaut 50 M d'euros

0 7
Pinto da Costa, président du FC Porto, n'en finit plus d'attribuer des clauses stratosphériques à ses joueurs. On ignorait jusqu'ici celle du jeune Français Mangala. C'est le joueur lui même qui l'a aujourd'hui révélée dans le quotidien portugais O Jogo : « Je ne partirai pas de si tôt du FC Porto parce que je suis bien ici, mais également parce que je ne m'en irai pas à moins de 50 millions d'euros, le montant de ma clause. C'est énorme, j'en suis flatté mais c'est un peu trop je trouve » .

Le petit gamin de 20 ans a de quoi être fier, il est potentiellement le troisième joueur le plus cher des Dragons derrière Hulk (100 millions d'euros) et Juan Manuel Iturbe (65 millions d'euros). Conclusion, soit le président de Porto veut absolument conserver ses meilleurs joueurs, soit il est sûr de la haute valeur de ces-derniers, et compte les vendre à prix d'or pour s'en mettre plein les poches...

WP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Il est flatté aujourd'hui, il verra plus tard que cette clause va bien le faire chier.
Tain, j'ai l'impression de jouer au pendu avec cette censure !
Je ne comprends pas à quoi servent ces clauses,

Si l'été prochain, Un club met 80 millions sur Mangala, le Président de Porto peut très bien refuser de le vendre et le garder jusqu'à la fin de son contrat non ?

Ce ne serait pas forcément intéressant pour lui, parce qu'à la fin de son contrat le joueur peut signer ou il veut, mais dans l'hypothèse ou le président veut le garder, le joueur ne peut rien faire, enfin je crois !

Quelqu'un maitrise les contrats de footeux ?
La clause libératoire équivaut au montant auquel le président est obligé d'accepter l'offre. Après c'est au joueur de négocier un contrat avec le nouveau club et il peut refuser ou bien accepter..

Ex: si Man city offre les 50M l'offre doit être automatiquement accepter et ensuite le joueur décidera de son avenir ..
"Si l'été prochain, Un club met 80 millions sur Mangala, le Président de Porto peut très bien refuser de le vendre et le garder jusqu'à la fin de son contrat non ?"

Pour qu'un club soit obligé de vendre son joueur aillant une clause il faut 2 choses :

1- que l'offre soit supérieur ou égal à la clause

2- que l'offre soit une offre payé sur le moment et non par mensualités, ou annuités.

Et c'est en fait le joueur en question qui doit déposer cette somme sur le compte du club vendeur.
C'est ce qu'il s'est passé avec AVB. Ayant une clause de 15M€, Chelsea a dû déposer en 1er sur le compte d'AVB cette somme puis celui-ci l'a déposé sur celui de Porto qui a été obligé de laisser négocier son entraîneur avec les Blues.

"Ce ne serait pas forcément intéressant pour lui, parce qu'à la fin de son contrat le joueur peut signer ou il veut"

Il ne partira pas gratos, il sera vendu avant la fin de son contrat, c'est le mode de fonctionnement du club.

"mais dans l'hypothèse ou le président veut le garder, le joueur ne peut rien faire, enfin je crois !"

Le joueur partira mais ce n'est pas lui qui va choisir le moment sauf si un club donne l'argent correspondant à sa clause. C'est pour ça que j'ai écris mon 1er post.
Ok Merci Kuduro, donc elles sont bien utiles ces clauses!

En gros les 50 millions de Mangala, c'est ce qu'il doit à Porto s'il souhaite rompre le contrat sans l'accord du club ?
Ouaip c'est exactement ça.

Mais Porto ne met pas de clause uniquement pour faire beau (et gagner éventuellement beaucoup d'argent).

En juin 2008, Paulo Assunçao, qui était alors un très bon joueur du club pouvant potentiellement être transféré pour pas mal d'argent, a résilié unilatéralement son contrat en évoquant l'arrêt Webster qui permet cela aux joueurs dont le contrat ne prévoit pas de clause libératoire.

Joueur libre il a signé 1 mois plus tard à l'Atletico.

Donc depuis Porto fait le taf, chaque nouveau joueur a sa clause.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Diouf, le professionnel
0 7