1. // Éliminatoires – Mondial 2014 – Groupe I – France/Biélorussie

Mandanda, le meilleur numéro deux

C'est un problème de riches, mais la France possède dans ses rangs des gardiens jeunes, ambitieux et talentueux. Parmi eux, Steve Mandanda, 27 ans, ne compte pourtant que quinze petites sélections alors qu'il enquille sa sixième saison à l'OM. Dans l'ombre de Lloris depuis 2009, le portier formé au Havre est-il destiné à servir les plats ad vitam aeternam ?

Modififié
8 23
Steve Mandanda est un bon gardien. Pas encore un grand gardien. En substance, c'est ce qu'avait balancé Fabien Barthez avant l'Euro 2012, quand le divin chauve parlait de la doublette Lloris-Mandanda. Trop tendres, les deux moineaux. Il n'a pas entièrement raison, l'ancien gardien du temple de Manchester United. Ça sous-entend qu'il y a donc un peu de vrai dans ce qu'il dit. Oui, les gardiens français ne sont pas - encore - au niveau des Čech, Buffon ou Casillas. Mais l'équipe de France n'a pas à se plaindre avec ce binôme ô combien rassurant et expérimenté (sixième saison à l'OM pour Mandanda, quatre à Lyon pour Lloris qui vient de rejoindre Tottenham). Titulaire du poste en équipe de France - dont il est devenu le capitaine durant l'Euro 2012 - Hugo Lloris vient de franchir la Manche et s'apprête à se frotter aux attaquants de la Premier League, le championnat le plus médiatique du monde. Sauf que l'ancien Niçois n'arrive pas dans une tanière dorée. Au contraire. D'une, les Spurs ne disputeront pas la Ligue des champions cette année et, plus grave, son entraîneur (pour encore combien de temps ?) André Villas-Boas a fait savoir à la presse que le numéro un du poste restait Brad Friedel, un Amerloque de 41 ans. Forcément, un gardien qui serait amené à ne plus jouer en club ne pourrait plus, légitimement, prétendre à une place de titulaire en sélection. Un détail qui n'a pas échappé au subconscient de Steve Mandanda.

Pour le portier de l'OM, confiné au poste de numéro 2 depuis 2009, la concurrence n'a jamais semblé aussi ouverte. Pourtant, Didier Deschamps n'est pas encore prêt à redistribuer les cartes. À propos de la situation de Lloris, La Dèche a été très clair : « Quand je le vois évoluer dans le groupe, quand je vois sa performance de vendredi (contre la Finlande), il n'y a aucun problème. Après notre match de mardi, il aura une nouvelle situation à gérer à Tottenham, a affirmé l'entraîneur des Bleus dans l'émission Téléfoot, ce dimanche. Les propos de son coach, ce sont des choses désagréables sur le plan humain, mais il y a une relation entre l'entraîneur et le président qui est parfois difficile. Ils ne sont pas sur la même longueur d'onde, mais la qualité d'Hugo ne peut pas être remise en cause. Aujourd'hui, je ne me pose pas la question de sa place de numéro un chez les Bleus. On verra.... Je souhaite que cela se passe bien, qu'il joue et exprime bien son talent à Tottenham. » Wait and see, quoi.

Le Pepe Reina français

Finalement, la porte entrouverte pour Steve Mandanda n'a été que de courte durée. Mais rien ne semble définitif, d'autant plus si Lloris se met à squatter un peu trop souvent le banc des remplaçants. Il ne faut pas l'oublier, le portier marseillais était le titulaire du poste, au départ. En 2008, Mandanda s'invite dans les cages françaises. On le compare à Bernard Lama. La France découvre ce gardien formé à l'école du Havre, félin, sûr dans les airs, explosif et imperturbable mentalement. Sauf que son année 2008/2009 va lui être fatale. En club et en sélection, il se ratouille avec l'OM et ne rassure pas chez les Bleus. Hugo Lloris lui passe devant. Depuis, Steve regarde son pote porter les gants pendant que lui chauffe le banc avec ses 15 petites sélections dont huit matchs amicaux (Lloris en affiche 39, lui). Une concurrence saine tant Mandanda ne l'ouvre jamais publiquement.

Dans son entourage, on laisse penser que la rupture avec Nicolas Dehon - son formateur havrais et qui l'a ensuite rejoint, deux ans, à Marseille - l'a freiné dans son envolée. « Même si Hugo Lloris est irréprochable, il a perdu sa place en équipe de France, alors que j’étais loin de lui et impuissant… » , lâchait Dehon à la presse après la perte de vitesse de son protégé. Depuis, Il Fénoméno, comme il est surnommé au Vélodrome, n'a jamais remis en cause la hiérarchie des gardiens de but chez les Bleus. Et à la différence de Lloris, Steve Mandanda n'a pas bougé, cet été.

Le facteur Friedel

Pourtant, il avait un bon de sortie, mais le marché des gardiens de but est terriblement figé. Sa taille (1m85) l’empêche d’être crédible aux yeux des décideurs anglais, les deux clubs espagnols sont complets, le Bayern aussi, reste donc la Serie A. Enfin, surtout l'AC Milan où Abbiati n'est pas immortel. Mais personne n'est venu aux nouvelles durant l'été. Enfin si, Tottenham s'est bien renseigné avant de se figer sur Lloris. Un coup qui avait d'ailleurs fait parler. « Les gens croient que Lloris, qui a plus de visibilité (en équipe de France, Ndlr), est meilleur. Il existe un doute qui n’incite pas les clubs à investir beaucoup sur Mandanda. Cela va être encore plus difficile pour lui sans Ligue des champions. Même un magicien ne peut rien y faire » , déclarait un agent de joueur dans La Provence durant les grosses chaleurs estivales.

C'est con, Mandanda aurait pu prendre de l'avance sur son concurrent sur la scène européenne, puisque Tottenham ne dispute pas la prochaine Ligue des champions. Manque de bol, l'OM non plus. Tout le monde est à égalité. À moins que Friedel ne vienne départager les deux cadors français. Pour l'instant, Steve Mandanda suit les traces de José Manuel Reina. Le talentueux gardien espagnol de Liverpool qui ne compte que 25 sélections dans l'ombre du géant Iker Casillas. Ce soir, contre la Biélorussie, Mandanda posera ses fesses à sa place habituelle. Sur le banc. Jusqu'à quand ?

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Brian Hainaut Niveau : Ligue 1
27 ans, la vache.
Pourquoi ne pas aligner 2 gardiens contre l'Espagne ?
Brian Hainaut Niveau : Ligue 1
Note : 2
l'idéal serait de pouvoir naturaliser Friedel, qui mettrait tout le monde d'accord.
Ben avec 6 saisons à l'OM, tu te doutes bien que c'est pas possible qu'il ait 22 ans, n'est pas Edel qui veut...
"José Manuel Reina. Le talentueux gardien espagnol de Liverpool "...ça me dérange cette phrase quand même. J'ai encore du mal à associer Reina et "talentueux" dans une même phrase...
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
je suis curieux de voir lloris en angleterre
me souvenant de la facon dont on lui est tombé dessus sur le cf de gerrard, il va s'en taper 5 par matchs des comme ça maintenant.
et circonspect des notes qu'il a eu pour la finlande dans l'equipe, ici, chez le footix de canal.
deux arrets dans le match avec le ballon qui lui arrive dessus et hop, superbe prestation.
rooney va faire comme ronaldo ou benzema, il va viser entre les jambes.
ca passe a chaque fois(3 buts en 2 saisons comme ca contre madrid)
misugi-27 Niveau : CFA2
Et moi j'ai eu peur j'ai cru lire "Jose Manuel Pinto, le talentueux gardien espagnol...". J'ai failli avoir un arrêt cardiaque.
RahXephon Niveau : CFA
C'est pas non plus comme si Lloris allait affronter Rooney chaque WE.
Quant au coup-franc de Gerrard, rien ne dit qu'il ne l'arrêtera une prochaine fois. Trois jours après, Hart en avait laissé passer un semblable, et étrangement, tous les journaux français avaient trouvé qu'il avait livré une bonne prestation. Et lui a l'habitude de la PL...

Cela dit, Lloris aura besoin d'un temps d'adaptation, c'est certain. Je ne comprends d'ailleurs pas tout ce foin qu'on fait à propos de cette place de numéro 1 : une transition en douceur serait idéale.
manouille Niveau : DHR
Suce ==> Je pense que Reina n'a rien à envier à Mandanda. Formé au Barca, 2 intertoto, une finale de ligue des champions, une coupe du monde et un euro (certes en numéro 3 mais Mandanda en numéro 2 n'a rien gagné). J'en passe surement beaucoup.

Mandanda c'est bien. Reina, c'est mieux.
@Manouille : si je suis ton raisonnement, Bernard Diomede aussi peut se lever tous les matins en se regardant dans la glace et dire "je suis champion du monde!"... bref les lignes de palmares sont parfois trompeuses...et je maintiens que surtout depuis que Liverpool a la tête dans le cul# depuis 3-4 saisons, Reina a sa part de responsabilité et c'est plus vraiment l'assurance tout risque pour son équipe, surtout au vu des fautes de mains à la D.James qu'il a fait ces dernières saison.
Après, j avoue que j'ai du mal à me faire une idée sur le niveau de Lloris et Mandanda par rapport aux autres gardiens type Iker, Gigi, Petr ECT...j'ai un peu le sentiment qu'on les surcote légèrement en France (même si ça reste des trés bons gardiens!)
Appelle-moi Jack !!! Niveau : CFA
Etant supporter Parisien, j'aime beaucoup Mandanda !
Au tout début, ce qui m'exaspérait, c'était la comparaison avec Lama (à chaque fois qu'il y a un gardien noir, on fait la comparaison avec Lama, bref...) ! Et le fait qu'il ne soit pas très très bon dans les airs, et que ses prises de balles étaient incertaines des fois...
Mais depuis deux ans, je trouve qu'il s'est très bien amélioré, devenant un gardien assez complet... Même si une petite "toile" n'est jamais à exclure haha
Il mériterait mieux que Marseille, mais comme le dit l'article, toutes les places plus haut sont bouchées... Et p'is si c'est pour le voir à Valence ou à Newcastle, autant qu'il reste en Ligue 1 !
http://www.youtube.com/watch?v=EhyvMkST-gQ
je trouve ça assez explicite sur ce dont est aussi capable Reina...
GuusGardiola Niveau : District
Reina n'est pas responsable de la gestion calamiteuse de son club et de la paupérisation de l'effectif des reds. Après c'est plus facile de Goaler quand tu as devant toi Carragher - Agger - Mascherano - Alonso - Gerrard et des attaquants qui marquent... tu as moins de pression et une boulette par ci par là (ce qu'il a toujours fait) se voit moins. Quand personnes ne joue et que devant ça tire n'importe où et n'importe comment, tu m’étonnes que quant il passe a travers ça coute cher et que ça se voit
Rien dans les prestations « honorables » de Lloris - que l'on fait s'endormir en équipe de France sur des lauriers plus médiatiques que concrets -, ne me consolent de ne plus voir Mandanda numéro un.

Mandanda a de plus été confronté dans sa déjà belle carrière à une pression du résultat qu'Hugo n'a encore guère vécue, comparaison de palmarès oblige.

A jamais « il fenómeno, Man-dan-da ! »
* consolE (pardon, c'est l'émotion)
@ Suce
Ton lien est énorme. En plus c'est vraiment des boulettes qui coutent chères par exemple le but lors du liverpool vs arsenal où ils menaient 1-0 à la 89 ème...
ça illustre bien ton propos ^^
Je trouve ça facile de comparer Mandanda à Reina , Steve il en fait rarement des boulettes , par contre l'autre mec de Liverpool ...
Mais grave, même si ça arrive à Steve de se trouer un peu, d'une part c'est plutôt rare et d'autre part, ses erreurs ne prennent jamais l'ampleur et le ridicule de certains gardiens, notamment en Angleterre
"Finalement, la porte entrouverte pour Steve Mandanda n'a été que de courte durée"

relisez vous les mecs, la durée d'une porte, sérieux ?
Une porte, c est environ 3 semaines.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
8 23