1. //
  2. //
  3. // Groupe B
  4. // Juventus/Galatasaray

Mancini, le nouveau défi turc

Après quatre mois de chômage, Roberto Mancini reprend du service. Le coach italien a pris les rennes de Galatarasay, après le départ de Fatih Terim. Pour son tout premier match à la tête du club turc, Mancio retrouve une vieille connaissance : la Juve.

Modififié
2 26
La vie est parfois étrange. Roberto Mancini et Antonio Conte se sont croisés à de nombreuses reprises, au cours de leur carrière. Quand Mancio portait les couleurs de la Sampdoria, Conte évoluait encore à Lecce. Puis ce dernier a rejoint la Juve. Mancini, lui, est ensuite parti à la Lazio. Au cours de ces années, Mancini a remporté deux Scudetti et six Coupes d’Italie, Conte, lui, a glané 5 titres de champion d’Italie et une Coppa Italia. Souvent rivaux, jamais coéquipiers. Puis les deux ont suivi le même chemin : celui du banc de touche. Mancini a commencé fort : Fiorentina, Lazio et Inter. Conte débute plus bas, avec Arezzo, Bari, l’Atalanta et Sienne. Mais les deux parcours se ressemblent. Le palmarès aussi. En tant que coach, Mancini a remporté deux fois le Scudetto avec l’Inter (trois si l’on ajoute celui de 2006 attribué sur tapis vert), Conte l’a gagné deux fois aussi, avec la Juve. Le seul pas qui différencie les deux, c’est que Mancini, de 5 ans l’aîné de Conte, a osé tenter l’expérience à l’étranger. Une expérience à Manchester City, où il a remporté le titre de champion d’Angleterre. Et comme l’histoire est belle, ce soir, pour son premier match sur le banc de Galatasaray, Mancini retrouve l’Italie et retrouve Antonio Conte. En tant qu’adversaire, comme d’habitude.

Du 13 mai au 13 mai

Galatasaray, donc. C’est le choix de Roberto Mancini pour signer son retour, quatre mois après son départ de Manchester City. Enfin, disons plutôt son limogeage. C’était le 13 mai 2013. Après s’être incliné en finale de la FA Cup face à Wigan, relégué quelques jours plus tard en deuxième division, Mancini est tout simplement viré par les dirigeants de Manchester City. Une date importante puisque c’est justement le 13 mai, une année plus tôt, que Roberto Mancini avait vécu le moment le plus dingue de sa carrière de coach, en remportant la Premier League au terme d’une dernière journée au scénario hitchcockien. Mais après le titre, la relation entre City et Mancini a commencé à se dégrader. Le rival, Manchester United, a dominé la Premier League, et la saison n’a même pas pu être sauvée par une FA Cup, à cause de cette défaite en finale contre Wigan. Mancio a donc été viré, après trois ans et demi de bons et loyaux services. Quatre mois de vacances, des rumeurs par-ci par-là (à la Roma, notamment, mais aussi au PSG), et, finalement, l’ancien numéro 10 choisit Galatasaray. Une équipe qui vit un début de saison très compliqué.

Le paradoxe, c’est qu’en championnat, le champion en titre est encore la seule formation invaincue de la saison. Bah alors, pourquoi Fatih Terim a-t-il été viré ? Tout simplement parce que, s’il ne perd pas, Galatasaray ne gagne pas non plus. Le bilan est d’une victoire et… quatre matchs nuls. Du coup, Mancini récupère le club à une trop modeste dixième place au classement, à huit longueurs, déjà, de Fenerbahçe (mais avec un match en moins). Ajoutez à cela la rouste reçue lors du premier match de Ligue des champions (6-1 à domicile contre le Real Madrid, ça pique), et vous obtenez une équipe en plein doute, avec pourtant des joueurs de haut niveau, à l’image de Drogba, Sneijder, Yılmaz, Eboué, Altıntop, Chedjou, Riera, Muslera ou encore Felipe Melo. Le défi de Mancini est là : redonner confiance à ces joueurs, et repartir de l’avant, après un cycle Terim qui aura permis au club stambouliote de remporter deux fois le championnat, et deux fois la Supercoupe. À Mancini de faire au moins aussi bien.

12 trophées en 12 ans

Ce soir, ce sera également l’occasion d’autres retrouvailles. Celles entre Roberto Mancini et Carlos Tévez. Les deux hommes ont passé plusieurs saisons ensemble à Manchester City, et leur relation n’a pas toujours été un long fleuve tranquille. L’Apache avait notamment été mis hors du groupe après un clash avec son entraîneur. Le pardon avait été accordé quelques mois plus tard, mais l’un n’a jamais aimé l’autre, c’est un fait. Or, si la cheville de l’Argentin le permet (il s’est fait démonter ce week-end par le joueur du Torino Immobile), il sera ce soir sur la pelouse du Juventus Stadium, pour se dresser face à Mancini. Pas de quoi faire trembler le Mancio, qui sait toutefois qu’il sera accueilli comme il se doit par le Juventus Stadium (le Scudetto 2006 avait été enlevé à la Juve, et attribué à l’Inter de Mancini, les tifosi de la Juve ne l’ont jamais franchement accepté).

« Difficile de préparer un tel match en un seul jour, mais nous allons essayer, a-t-il assuré. Nous allons jouer et tenter notre chance, comme toujours. » Des mots simples, pas encore en turc, certes, mais qui prouvent que Mancini n’a pas l’intention de faire trop de blabla. Ce match contre la Juve va être très compliqué, et Mancini sait déjà qu’une défaite compromettrait sérieusement l’avenir de son nouveau club en Ligue des champions. Mais Mancini a l’habitude. À chaque fois qu’il est arrivé dans un club (Lazio, Inter, Manchester City), il a permis au club de se relever, et de gagner des trophées : 12, en tout, en tant que coach, en 12 années de carrière. Un sacré CV, pour un type que de nombreux observateurs considèrent comme un mauvais entraîneur.

Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ça lui permettrait de récupérer une nouvelle écharpe pour sa collection.
C'est pas parce que le scudetto 2006 a été donné en cadeau à l'Inter que les juventini n'aiment pas MAncini.
C'est parce que plusieurs semaines avant que le premier journal ait écrit une ligne sur le sujet, il disait dans une interview que "bientôt Moggi aurait à s'expliquer devant les autorités compétentes".
Comment pouvait-il être informé d'une action judiciaire et/ou sportive qui n'avait même pas commencé mystère bien sur.
Il va se viander, c'est une purge ce manager !
pascounet Niveau : DHR
c'est pas avec galatasaray qu'il va pouvoir acheter 9 def 22 millieux et 7 attaquants
oui c'est chiffres ne sont pas exhaustifs mais ma bonne foi non plus.
on attend l'hiver pour qu'il commence a dire " j'ai besoin de renfort" ?
pascounet Niveau : DHR
renforts * alala c'était evident bien sur
C'est un peintre et un enfoiré. J'aime bien le Gala mais là j'espère qu'on va les torcher, et qu'il se viande bien cette enflure.
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
Message posté par Trap
C'est pas parce que le scudetto 2006 a été donné en cadeau à l'Inter que les juventini n'aiment pas MAncini.
C'est parce que plusieurs semaines avant que le premier journal ait écrit une ligne sur le sujet, il disait dans une interview que "bientôt Moggi aurait à s'expliquer devant les autorités compétentes".
Comment pouvait-il être informé d'une action judiciaire et/ou sportive qui n'avait même pas commencé mystère bien sur.


ben peut etre que comme d'habitude tout le monde etait au courant de la corruption. en france les journaux font leur une sur les affaires, alors tu penses bien que les initiés sont au courant avant lonsieur lambda
so foot j'aurai bien aimé un titre du genre Mancini la nouvelle déculotté turc ça aurait été plus accrocheur
Message posté par 2yemklubapanam


ben peut etre que comme d'habitude tout le monde etait au courant de la corruption. en france les journaux font leur une sur les affaires, alors tu penses bien que les initiés sont au courant avant lonsieur lambda


Il y a une petite différence entre "être au courant" et savoir qu'il va y avoir une enquête. A moins que tu ne saches qui a provoqué l'enquête, fourni uniquement certains renseignements sélectionnés, voire qui va "juger".

Tu crois vraiment que c'est un hasard si le gars qui retrouve deux soldats vietcongs paumés dans la jungle depuis 40 ans porte un maillot de l'Inter ?

http://www.corriere.it/esteri/foto/08-2 … 94.shtml#1

C'est Moratti qui a formé les gars de la NSA...
@ Trap

Je trouve tes commentaires pertinents la plupart du temps. Mais pour le coup du maillot de l'inter je suis assez surpris. J'ai un peu de mal à te suivre.
12 ans de carrière 12 trophée.
3 années à Manchester City et il devient un peintre comme entraineur. Soyons sérieux, que vous ne l'aimez pas d'accord, mais il à pas raflé 12 titre avec Manchester ou ça se saurait.
Et c'est parti pour le tour du monde du Mancio.

Aujourd'hui Istambul, demain la Russie et pour finir la Chine.

Mis à part un retour à la Lazio ou à la Samp, ce type peut dire adieu à des clubs de grand standing.

Oui oui, la Lazio est un grand club et la Samp, en dépit de son classement depuis pls années, c'est une belle société (mais surtout un beau maillot).
Message posté par Mortacci
@ Trap

Je trouve tes commentaires pertinents la plupart du temps. Mais pour le coup du maillot de l'inter je suis assez surpris. J'ai un peu de mal à te suivre.


Salut Mortacci, ça se voulait de l'humour. Je pensais avoir bien forcé le trait en rajoutant la NSA, mais si tu n'as pas compris c'est que je me suis raté comme il faut.
espérons qu'il ne devienne pas leur tête...de turc !


POUET POUET ! MOUAH HA HA ! HA AH ! AH ! AAAAHHHHHHH?... ah :(
Message posté par Trap


Salut Mortacci, ça se voulait de l'humour. Je pensais avoir bien forcé le trait en rajoutant la NSA, mais si tu n'as pas compris c'est que je me suis raté comme il faut.





Non non, j'ai hésité à poster, me sentant un peu crétin. Mais finalement j'ai pensé que la crétinerie valait mieux que l'ignorance. Ma faute donc.
Message posté par Trap

Tu crois vraiment que c'est un hasard si le gars qui retrouve deux soldats vietcongs paumés dans la jungle depuis 40 ans porte un maillot de l'Inter ?

http://www.corriere.it/esteri/foto/08-2 … 94.shtml#1


Fa-bu-leux !
@Mortacci, disons 1-1 donc.

Histoire de rester dans le sujet, voilà que Conte nous déclare que "Mancini est un grand entraineur". Je m'incline devant la compétence du mister mais il nous avait habitués à être moins politiquement correct.
Pourquoi je le sens mal ce match ? A priori, la Juve n'a rien à craindre, mais quand on voit à quelle point elle a du mal quand elle joue contre des équipes considérées beaucoup moins fortes...

Il est quand même vraiment bizarre ce début de saison, impossible d'y voir clair sur les forces en présence. En Italie, chaque journée de Série A modifie complètement la perception qu'on peut avoir de chaque club. La Juve et le Napoli gagnent depuis quelques journées sans convaincre après un début de saison solide, la Roma sort un match parfait à tous les niveaux contre Bologne alors que jusqu'ici elle gagnait dans le scepticisme, le Milan recommence à gagner en jouant moins bien qu'en début de saison où ils perdaient...

Tout ça pour dire qu'en gros en ne comprend rien du réel niveau des clubs italiens, et que chaque match laisse donc place au doute. Quand on voit Naples et le Milan hier, y'a de quoi douter pour la Juve.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2 26