En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 22e journée
  3. // Manchester United/Liverpool (2-1)

Manchester United trace sa route

Comme à l'aller, Manchester United aura eu raison de Liverpool (2-1). Dominateurs et sereins en première période, les hommes de Sir Alex Ferguson se sont fait peur en seconde, mais empochent finalement trois points précieux en vue du titre. Les Reds pourront eux regretter une première période manquée.

Modififié
Manchester United-Liverpool : 2-1
Van Persie (20e), Vidić (54e) pour Manchester ; Sturridge (57e) pour Liverpool

13H30. Old Trafford, Manchester. L'Angleterre retient son souffle avant le coup d'envoi du Derby of England, le classique des classiques : Manchester United-Liverpool. Ils auraient pu s'allier contre la capitale. Ils ont choisi de se détester pour notre plus grand plaisir. D'autant plus que cette saison, un duel de buteurs vient rendre l'atmosphère et l'ambiance encore plus chaude et électrique. Dans le coin droit, Robin van Persie, 71 kg, meilleur buteur de la Premier League avec 16 pions au compteur. Le Néerlandais a réussi l'exploit de faire de l'ombre à son compère d'attaque Wayne Rooney, dont l'absence aujourd'hui accentue encore plus la joute. Dans le coin gauche, Luis Suárez, 81 kg, au marquage serré sur le Mancunien au classement des buteurs (15 réalisations). Impliqué sur plus de la moitié des buts des Reds depuis le début de saison, l'Uruguayen fait tomber les défenses les unes après les autres. Finalement, chacun aura eu sa mi-temps, mais c'est Robin van Persie et Manchester United qui sortent vainqueurs de ce combat (2-1). Buteur puis à l'origine du second but, RVP a guidé les Red Devils vers la victoire face à une équipe de Liverpool qui a attendu la deuxième mi-temps pour enfin jouer. Trop tard.

Robin van Persie > Luis Suárez

En l'absence de Wayne Rooney, c'est Danny Welbeck qui gagne sa place de titulaire aux côtés de Van Persie. De même que Shinji Kagawa de retour de blessure. Côté Reds, Brendan Rodgers fait dans le classique et reconduit un 4-3-3 qui fonctionne bien en ce moment. La poignée de main (fraîche) entre Patrice Évra et Luis Suárez effectuée, les deux équipes, bien en place, peuvent se jauger, sous le regard d'un José Mourinho venu oublier cette Liga qui lui échappe de plus en plus. Après vingt minutes d'un combat tactique mais stérile, Manchester tire sa première flèche... Dans le mille. À la suite d'un beau mouvement collectif, Évra sert Van Persie dans la surface. Sa Majesté passe devant Agger et inscrit son dix-septième but de la saison (1-0, 20e). RVP 1, Suárez 0. Gênés par le pressing tout-terrain des joueurs de Sir Alex, les Reds sont à la peine lorsqu'il s'agit de ressortir le ballon proprement et de mettre en place leur jeu. Welbeck en profite pour se montrer, mais l'Anglais manque par deux fois de doubler la mise (33e, 35e). Idem pour Cleverley qui voit sa volée frôler le poteau de Reina (40e). À défaut d'être flamboyant et d'enflammer le match, Manchester fait le taff et gère tranquillement son avance, jamais inquiété par Suárez, condamné à l'exploit personnel, et sa bande. Du boulot, Pepe Reina, lui, en a. Le portier espagnol se sacrifie sur une superbe talonnade de RVP pour maintenir son équipe en vie avant la pause (45e).

Sturridge, le « super sub »

Fidèle à sa réputation, Brendan Rodgers se montre joueur et fait entrer sa recrue, Daniel Sturridge, à la place de Lucas au retour des vestiaires. La mayonnaise commence à prendre. Les Reds parviennent à garder le ballon et se montrent un peu plus dangereux. Pas pour longtemps. Danny Welbeck met Škrtel au supplice et obtient un bon coup franc. Van Persie s'en charge et dépose une galette sur le front de Patrice Évra dont la tête smashée ricoche sur Vidić avant de passer entre les jambes de Reina (2-0, 54e). Blessé, Liverpool va relever la tête par l'intermédiaire de son capitaine. À l'entrée de la surface, Steven Gerrard déclenche, De Gea repousse, mais Sturridge a suivi (2-1, 57e). L'ancien de Chelsea signe son premier but en rouge et rend hommage aux choix tactiques de son coach. Manchester répond coup sur coup, mais Shinji Kagawa bute sur Reina (63e). Suárez a enfin trouvé quelqu'un avec qui combiner en la personne de Sturridge. Les deux hommes se cherchent, se trouvent et font bégayer la défense mancunienne, plus d'une fois à la limite de craquer malgré le très bon match de Rafael. Après un cafouillage de cour de récré, Sturridge dévisse et manque la balle de match. Manchester United s'impose dans la douleur et creuse un peu plus l'écart avec City sur la route du titre.

Par Thomas Porlon.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



vendredi 16 février 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 17 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 16 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 6