Manchester United tient son Mata d'or

C'est le plus beau coup de ce mercato hivernal. Pour un transfert record, Manchester United s'est offert Juan Mata, le meilleur joueur de Chelsea ces deux dernières saisons. Mais cette arrivée clinquante, qui donne au passage plus de crédit à David Moyes, ne résoudra pas tous les problèmes actuels. Elle n'est que la première pierre posée d'un futur édifice tourné vers le succès.

Modififié
13 35
David Moyes a décidé de sortir de sa torpeur et de réaliser le plus beau coup sur le marché hivernal des transferts. Contre 47 millions d’euros, soit un record dans l’histoire de Manchester United, le technicien écossais a arraché l’un des diamants les plus rutilants d’Angleterre : Juan Mata. Après une douloureuse élimination en League Cup face à Sunderland, le 22 janvier dernier, « The Chosen One » ne cachait pas sa réticence à l’idée de pouvoir recruter des poids lourds en janvier. « Je comprends que les supporters soient impatients de nous voir changer l’équipe avec de nouveaux visages, mais janvier est un mois difficile pour faire signer des joueurs » , confiait-il, visiblement défaitiste. Après la signature de l'international espagnol, ses doutes ont laissé place à une formule lapidaire plus enjouée : « Ce n’est que le commencement » d’un nouveau chapitre. Ça tombe bien, c’est aussi le cas de sa nouvelle recrue.

Boudé par Mourinho

Retrouver, toutefois, Juan Manuel Mata sous le maillot de Manchester United a tout d’une hérésie pour les supporters de Chelsea. D’une part car il est le premier joueur des Blues à rejoindre les Red Devils depuis Ray Wilkins, en 1979. D’autre part parce que Mata s’était vu attribuer successivement la récompense de meilleur joueur du club ces deux dernières saisons. À juste titre qui plus est, tant son influence et son rendement se sont avérés déterminants. Mais expliquer les raisons de ce départ revient forcément à évoquer le retour en grande pompe de José Mourinho sur le banc londonien. Entre les deux hommes, les relations étaient fraîches. Deux visions, deux expressions du ballon rond difficilement conciliables. Quand l’ex-milieu de Valence affectionne le jeu tourné vers l'avant et compense son laxisme défensif par un impact décisif hors pair, le « Happy One » impose, lui, un football froid de logique où l’équilibre du bloc équipe passe d’abord par le repli défensif de ses acteurs offensifs. Des exigences auxquelles Mata n’a pas été en mesure – ou n’a pas eu l’occasion – de répondre durant six mois.

Fin septembre, le Portugais pointait publiquement les lacunes de son joueur au micro de Sky Sports : «  Juan doit apprendre à jouer comme je souhaite le voir jouer. Il doit se montrer plus solide et davantage concerné par la perte du ballon. Ce n’est pas de sa faute, c’est juste une conséquence de sa façon de jouer ces deux dernières années.  » Conséquence qui s’est avérée un écueil trop important afin d’inclure le magicien espagnol dans le XI du Mou. Talisman intouchable sous Villas-Boas, Di Matteo et Benítez, Mata s’est retrouvé cantonné au statut de remplaçant derrière Oscar, Willian qui s’est progressivement révélé, voire Schürrle parfois. Tous présentant davantage de garanties défensives que lui. Un traitement qui a fini par avoir raison du joueur, excédé après sa sortie en cours de match contre Southampton, le 1er janvier dernier. Face à l’ampleur de la situation, Mourinho, fort d’excellents résultats avec les Blues, n’a pas hésité à le lâcher à Manchester United, écarté de la course au titre. « C’est difficile pour moi de ne pas faire jouer Juan, a-t-il confié à l’annonce du départ de l’Espagnol. J'ai décidé de faire d'Oscar mon numéro 10 et je vais construire l’équipe autour de lui. Et c’est dur pour lui d’accepter la situation car c’est un joueur qui a un certain statut (…). Au regard de la stabilité actuelle de l’équipe avec Oscar, Willian et Hazard, il a décidé de partir. Il a essayé de trouver la meilleure option pour lui et choisi Manchester United, ce qui est compréhensible. »

Un casse-tête de riche pour Moyes

Arrivée en hélicoptère digne de Samuel Eto’o à Carrington, costume bien cintré, large sourire affiché aux côtés de David Moyes et embrassades amicales avec David de Gea, Juan Mata a plus que soigné son entrée à Manchester United. Après avoir braqué Robin van Persie à l’été 2012, le meilleur joueur d’Arsenal à l’époque, ils se sont offert le « clutch player » de Chelsea sans aucun d’état d’âme. Une venue qui s’accompagne de plusieurs objectifs éminemment importants pour le champion en titre. Rassurer les supporters et prouver avec cette recrue majeure que l’ère post-Ferguson n’est pas le début de la fin (la probable prolongation de Rooney va aussi dans ce sens), redonner de la créativité à une formation empruntée et, surtout, décrocher la quatrième place en championnat, synonyme de barrages pour la Champions League. « Je veux construire une équipe qui pratique un jeu spectaculaire. Cela a toujours été mon objectif, je ne sais rien faire d’autre. Je veux gagner et faire plaisir aux supporters, car je n’y suis pas parvenu assez souvent jusqu’ici » , a reconnu Moyes lors de présentation de son nouveau jouet. Du spectacle, Old Trafford en attend impatiemment depuis le début de la saison. Et tout laisse à croire que Mata sera de ceux qui redonneront de la joie à un Théâtre des Rêves encore convalescent.

L’arrivée du milieu de 25 piges - qui ne pourra pas disputer la C1 avec sa nouvelle équipe en raison de sa participation avec Chelsea cette saison - a en effet apporté un vent d’optimisme à United que l’on croyait définitivement enfoui. Avec Mata sous le coude, David Moyes pourra certainement aligner la ligne d’attaque la plus bandante de Premier League avec Rooney et Van Persie, à laquelle il faut ajouter la pépite Januzaj. Il aura aussi l’opportunité de déroger au 4-4-2 si cher à Alex Ferguson grâce au profil de sa nouvelle recrue. « Je pense pouvoir évoluer aux trois postes derrière l’attaquant de pointe. Quand je suis arrivé à Chelsea, je jouais à gauche, cette saison j’ai plutôt joué côté droit. Et la saison dernière, qui était peut-être la meilleure de ma carrière, je jouais derrière l’attaquant. Mais peu importe, tant que je joue » , a rappelé le néo-Mancunien au micro de MUTV lors de sa présentation.

Car les Red Devils présentent un potentiel offensif susceptible de faire d’importants dégâts à l’avenir (Mata, Rooney, RVP, Kagawa, Januzaj, Valencia, Nani, Welbeck et Chicharito), même s’il faudra veiller à la cohésion et que certains départs seront sans doute inéluctables cet été. Le pied gauche magique de Mata (31 pions et 57 passes décisives en deux ans et demi avec les Blues) ne résoudra cependant pas les nombreux maux de Manchester. Avec une défense brinquebalante et un milieu de terrain à bout de souffle, l’équilibre à trouver avec cette attaque de feu reste le principal chantier du club. Un vrai casse-tête de riche en perspective. Pressenti pour prendre le 7, numéro ô combien prestigieux auparavant porté par le Best, Robson, Cantona, Beckham ou Ronaldo, Juan Mata est appelé à scintiller dès que possible. Pour ramener Manchester United à une place qu'il s'est juré de ne jamais quitter : les sommets.

Par Romain Duchâteau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

zinczinc78 Niveau : CFA
Coup parfait de Mourinho qui espère ainsi que les Red Devils prendront des points à City et Arsenal..

Pff quel joueur, ça me fait vraiment de la peine de le voir partir. In José we trust !
MaximusDecimusLanus Niveau : District
Je vais lire l'article rien que pour le titre, chapeau !
Plasil Power Niveau : CFA
"C'est le plus beau coup de ce mercato hivernal."
Mouais, perso je trouve que le plus beau coup de ce mercato ça reste (et de trèèèèèèèèèèès loin) le Bayern qui signe Lewandoski pour rien.
Calle Infierno Niveau : District
Mata, le premier Espagnol a avoir une tête d'Anglais...
nononoway Niveau : CFA
Message posté par zinczinc78
Coup parfait de Mourinho qui espère ainsi que les Red Devils prendront des points à City et Arsenal..

Pff quel joueur, ça me fait vraiment de la peine de le voir partir. In José we trust !


Sur un malentendu, ManU qui prend un 6/6, Arsenal qui finit champion, ManU qui accroche la LdC, et on rigolera.
avanti partenope Niveau : DHR
rédacteur so foot.com : la mission si vous l'acceptez,est de parler ou d'évoquer le jouet propriété du fond d'investissement qatari à chaque article.toute dérogation sera punie par un licenciement et un billet aller paris-doha sans "parrain" local pouvant valider votre retour.à bon entendeur...
Note : 20
Message posté par Calle Infierno
Mata, le premier Espagnol a avoir une tête d'Anglais...


Faux!

Xabi Alonso était le 1er!
Flaviustitusvirulus Niveau : Loisir
Gollum tien enfin sont précieux
J'ai toujours aimé ce joueur mais pas trop MU...mais c'est sur il va faire du bien à leur jeu offensif.

Par contre les 47 millions auraient mieux fait d'être investi dans un pur 6 et un DC.
HerbyCohen Niveau : CFA2
Et Xabi ALonso, c'est quoi? une tête de sénégalais?
Calle Infierno Niveau : District
Message posté par Kuduro


Faux!

Xabi Alonso était le 1er!




Mata, le 2e Espagnol a avoir une tête d'Anglais...

Et encore, Xabi Alonso était certes rouquin mais ça sautait pas aux yeux... Tandis que Mata avec ses yeux globuleux, sa tronche rocailleuse et ses trois tifs sur le caillou, il a plutôt le type breton vachement prononcé.
Message posté par avanti partenope
rédacteur so foot.com : la mission si vous l'acceptez,est de parler ou d'évoquer le jouet propriété du fond d'investissement qatari à chaque article.toute dérogation sera punie par un licenciement et un billet aller paris-doha sans "parrain" local pouvant valider votre retour.à bon entendeur...

T'es complètement parano toi. J'ai relu deux fois l'article pour trouver cette évocation du psg dont tu parles mais rien... Enfin bon...

Sinon l'article résume plutôt bien l'affaire et y'a des fautes d'orthographe.

J'espère qu'il donnera de l'air à MU. Même si je les supporte pas, voir un tel club se ringardiser comme ça c'est un peu triste.
Peut-être la C1 pour sauver la saison sait-on jamais... Même si là Mata ne sera d'aucune aide.
Note : 1
Moi je ne suis pas si convaincu : MU a surtout besoin de patrons au milieu ou en défense, Mata c'est pas vraiment le leader de vestiaire qui s'investit le plus dans l'équipe et qui donne du coeur à toute une équipe. Mourinho ne l'a pas mis sur le banc pour rien, c'est parce qu'il trainait les pieds pour revenir défendre...
Note : 3
c'est vrai que Mourinho , lui n'a rien apporté au club! C'est un nouveau à Chelsea qui vient usé de son autorité en tant que coach pour poussé Mata dehors .

Faut arrêter de déconner on est tous fan de Mata et on ne l'oubliera jamais , mais c'est pas non plus dramatique , Chelsea a survécu a des départs comme : Drogba , Carvalho ,Zola , Maké ...

« Je suis désolé de ne pas en avoir fait un meilleur joueur. Ne pas être dans les premiers choix du coach était peut-être quelque chose de nouveau pour lui, de difficile. Je ne lui ai rien laissé et je suis désolé pour ça. J’ai essayé de le faire jouer dans une position où il n’était pas le plus à l’aise. Il a tout donné malgré tout et a fait quelques bons matches. On parle tout de même d’un champion du monde et d’Europe. » José
Arthur-FAFI Niveau : DHR
Cela faisait râler de voir un joueur comme Mata cirer le banc alors que tant de grands clubs pouvaient l'accueillir. C'est le football qui y gagne et Manchester aussi.
La vraie bonne affaire du mercato c'est GOVOU A CHASSELAY !
Avec ce genre de titre, So Foot prouve que les Grosses têtes n'ont pas l'exclusivité des calembours dont même Michel Leeb aurait honte...
Note : 1
Message posté par Calle Infierno




Mata, le 2e Espagnol a avoir une tête d'Anglais...

Et encore, Xabi Alonso était certes rouquin mais ça sautait pas aux yeux... Tandis que Mata avec ses yeux globuleux, sa tronche rocailleuse et ses trois tifs sur le caillou, il a plutôt le type breton vachement prononcé.


Et sa barbe à Xabi Alonso?

Y'a match!
RadamelFalcao Niveau : Loisir
C'est un très bon joueur mais pas vraiment le profil dont avait besoin United.

Les problèmes de Man U cette saison c'est le milieu de terrain ( Fellaini a été recruté pour ça mais pour le moment, entre ses blessures et ses prestations, il n'a rien apporté du tout ) et la défense centrale qui est d'un niveau incroyablement médiocre

Ferdinand est bientot à la retraite, Evans et Smalling sont juste mauvais, Phil Jones est trimbalé de poste en poste, et Vidic qui était le meilleur defenseur du monde à une époque n'est plus que l'ombre de ce qu'il était

Finalement, Mata a été recruté là où Man U est performant, en attaque. Le poste préférentiel de Mata, celui où il brille le plus, c'est dans l'axe derrière l'attaquant, sauf que quand Rooney ( qui risque de partir l'été prochain, donc peut etre préparent ils l'avenir proche ) et RVP vont revenir, ce poste sera pris par Rooney. Donc j'imagine que Mata va jouer à gauche, où il est moins bon que dans l'axe et où Januzaj s'est revélé.

Au final, jusqu'à temps que Rooney, ça risque de faire comme avec Kagawa qui a du joué 2 matchs dans son véritable poste depuis qu'il est arrivé à United
J'ai pas compris vraiment...

Il a du snober le mou a un moment ou un autre pour plus etre dans les plans.Le mou c'est un peu la politique de la terre brulée.
C'est pas messi mais quand meme il a de la classe le joueur...

Bonne nouvelle pour Mu enfin sauf si c'est pour mieux vendre rooney...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Marseille coule en silence
13 35