En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Manchester United stagne, West Ham enchaîne

Alors que West Ham et Everton ont confirmé leur bonne santé en 2017, Manchester United a été tenu en échec à Stoke City (1-1), mais les supporters peuvent avoir le sourire, Wayne Rooney a dépassé le légendaire Sir Bobby Charlton.

Modififié

Stoke City 1-1 Manchester United

Buts : Mata CSC (19e) pour Stoke // Rooney (94e) pour Manchester

Un but qui compte double. En égalisant pour Manchester United dans les dernières secondes de la rencontre d'un magnifique coup franc, Wayne Rooney a permis aux Red Devils d'éviter la défaite, et s'est offert au passage le titre de meilleur buteur de l'histoire du club, avec 250 buts inscrits. Tout avait pourtant mal commencé pour les hommes de José Mourinho et pour Juan Mata qui a malencontreusement contré le centre de Pieters dans ses propres cages (19e). Après cette ouverture du score, les Potters se sont repliés devant leurs cages et ont encaissé les salves des visiteurs. Alors que les supporters du Bet365 Stadium pensaient célébrer la victoire, Lee Grant a cédé sur la vingt-cinquième frappe des Red Devils et ce coup franc du désormais roi Wayne Rooney.



Bournemouth 2-2 Watford

Buts : King (48e) et Afobe (82e) pour Bournemouth // Kabasele (24e) et Deeney (64e) pour Watford

À toi, à moi, à toi, à moi. Alors que Watford restait sur six rencontres sans victoire en Premier League, enchaînant même cinq défaites de suite à l’extérieur, les supporters des Hornets, Elton John en tête, ont vécu un match bien frustrant. Par deux fois, les hommes de Walter Mazzarri ont mené au score, et par deux fois, ils ont vu Bournemouth égaliser. Christian Kabasele, d’abord, avait ouvert le score sur corner en reprenant de la tête la remise de Britos, avant de voir Joshua King égaliser à bout portant après un excellent travail d’Adam Smith sur le couloir droit. Puis, Troy Deeney pensait offrir la victoire à Watford, à nouveau de la tête, sur un corner de Tom Cleverley, mais Benik Afobe permet aux Cherries de revenir au score en fin de match, alors qu’un défenseur adverse était au sol sur l’action.



Crystal Palace 0-1 Everton

But : Coleman (87e) pour Everton

Décidément, Sam Allardyce n’y arrive pas. Depuis que l’ancien sélectionneur anglais a repris les commandes de Crystal Palace, il n’a toujours pas remporté la moindre rencontre de Premier League. Pourtant, ce sont les Eagles qui se sont montrés les premiers dangereux avec cette frappe de Benteke qui passe juste au-dessus de la transversale (10e). Après cette occasion ratée, Everton a accéléré, et une attaque-défense s’est mise en place. Alors que la défense de Crystal Palace arrivait à tenir le coup tant bien que mal, le latéral Seamus Coleman est venu transpercer les filets de Wayne Hennessey dans les dernières minutes de la rencontre. Un succès mérité pour Everton, après la gifle infligée à Manchester City la semaine dernière.


Middlesbrough 1-3 West Ham

Buts : Stuani (27e) pour Middlesbrough // Carroll (9e et 43e) et Calleri (94e) pour West Ham

Un seul être vous manque, et rien n’est dépeuplé. Deuxième match sans Dimitri Payet, et deuxième victoire pour les hommes de Slaven Bilić. Après avoir prouvé qu’il savait aussi utiliser ses pieds la semaine dernière en marquant d’un sublime retourné acrobatique, Andy Carroll est revenu à ses fondamentaux, son jeu de tête. Sur un corner de Lanzini, l’attaquant anglais arrive lancé pour ouvrir le score d’un énorme coup de casque. Si Christian Stuani égalise pour Middlesbrough en contre sur un service parfait de Calum Chambers, Andy Carroll en a décidé autrement. En renard des surfaces, l’ancien buteur de Liverpool reprend parfaitement la frappe de Michail Antonio repoussée par Víctor Valdés. En seconde période, West Ham laisse l’usage du ballon aux locaux et se replie derrière. Solides comme des rocs, les Hammers tiennent, et se permettent même d'aggraver le score en contre par Calleri afin de retrouver la première partie de tableau après un début de saison catastrophique.




West Bromwich 2-0 Sunderland

Buts : Fletcher (30e) et Brunt (37e) pour West Bromwich

Si certains se demandaient encore pourquoi Sunderland est lanterne rouge du classement, West Bromwich vient d’en exposer les raisons : une défense apathique et une attaque stérile qui attend l’exploit de Jermain Defoe. Profitant des largesses défensives des hommes de David Moyes, les Baggies ouvrent le score sur corner : Gareth McAuley transmet de la tête à son capitaine Darren Fletcher. Tel un attaquant, l’Écossais contrôle de la poitrine, se retourne et déclenche une superbe reprise de volée. Encore la tête dans le seau, Sunderland va encaisser le coup de grâce quelques minutes plus tard par Chris Brunt qui reprend en force la frappe de Nacer Chadli qui s’est fracassé sur la barre. En seconde période, les Black Cats tentent de se rebiffer, en vain.

  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Steven Oliveira
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 26 minutes Chapron suspendu jusqu'à nouvel ordre
    Hier à 23:28 Le low-kick fou de Tony Chapron 156
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    À lire ensuite
    Swansea marche sur Anfield